Restez connectés avec nous

Club

Lorient/PSG – Tuchel explique l’avantage de rester en 4-4-2 et sa façon de voir la rotation de l’effectif

Lorient/PSG - Tuchel explique l'avantage de rester en 4-4-2 et sa façon de voir la rotation de l'effectif

Ce samedi, Thomas Tuchel, entraîneur du Paris Saint-Germain, était au micro de PSG TV en marge de sa conférence de presse pour évoquer le 16e de finale de Coupe de France dimanche au Stade du Moustoir (coup d’envoi à 20h55, diffusion sur Eurosport 2) face au FC Lorient (1er de Ligue 2). L’occasion d’évoquer le 4-4-2 qu’il met en place à Paris et l’éventuelle rotation lors de cette rencontre malgré les nombreuses absences.

« On va utiliser seulement le 4-4-2 ? Ce qui se passe si un des 4 Fantastiques est absent ?

S’il manque un joueur, un autre peut prendre sa place. Le jeu est plein de détails. Dimanche, nous avons peut-être joué avec un peu trop de confiance et pas assez de qualité sur le contre pressing. Le football est complexe, il faut que tout le monde joue son rôle en même temps pour bien récupérer le ballon et éviter les contres. Ce n’est pas une question particulièrement de structure, mais de la façon de jouer. Mais c’est bien d’avoir un schéma pour que les joueurs aient des automatismes. On veut être l’équipe qui contrôle le match, pas celle qui s’adapte à des choses. Mais il faut être prêt à changer. On peut jouer aussi en 4-3-3. Les joueurs se sentent bien ensemble en 4-4-2.

Tuchel « ce n’est pas forcément juste pour nos joueurs si on change tout le monde. »

De la rotation face à Lorient ?

Un match de coupe est toujours difficile et dangereux. On ne peut changer les choses si on perd pour regagner ensuite. Si on change trop, cela peut donner l’impression que l’on est trop confiant. On doit respecter le jeu, l’adversaire et notre performance. Mais ce n’est pas forcément juste pour nos joueurs si on change tout le monde car ils doivent retrouver le rythme ensemble alors qu’ils sont « nouveaux ». Si on change que quelques joueurs, ce peut être plus simple. On ne regarde pas trop le classement. On attend un match sérieux et que l’on joue en étant très attentif aux détails, que l’on joue avec intensité et respect. Et après on verra. »

Le 4-4-2 semble donc bien parti pour durer au PSG, puisque Tuchel n’a même pas eu à réfléchir à ce « souci » d’une absence des 4 Fantastiques (Di Maria, Icardi, Mbappé et Neymar) : il a déjà des solutions pour les remplacer. Même si c’est bien sûr préférable que ces grands joueurs soient présents pour les matchs les plus importants. Il reste que Paris a des options, c’est une des grandes forces cette saison. Comme le fait de pouvoir changer de système pour s’adapter à une situation ou à un adversaire. C’est important de s’y préparer. Mais c’est aussi d’avoir une structure de base dans laquelle l’équipe se sent bien et peut avoir ses habitudes. On a le sentiment que le PSG est dans les bonnes dispositions pour faire une grande seconde partie de saison.

Evidemment, on ne va pas s’enflammer non plus après les expériences des années passées. Il reste beaucoup à accomplir. Cela commence dès ce dimanche avec un match un peu piège contre un adversaire de Ligue 1 sur un terrain plutôt en mauvais état. Aux Parisiens d’afficher encore la bonne mentalité, avec du sérieux et des efforts collectifs, pour s’imposer. Une attitude à garder absolument sur les prochains mois.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Club