Club

Matuidi, « l’ouvrier » du PSG

Publie le 21/09/2011 a 09:31



  • L’énorme travaille qu’il abat au milieu de terrain n’est pourtant pas visible par tout le monde, ce genre de récupérateur ayant pour habitude d’évoluer dans l’ombre des joueurs offensifs. Mais ce rôle parfois ingrat ne déplaît pas à Blaise Matuidi, qui est tout à fait conscient de son rôle dans le collectif parisien. « Je ne fais pas de sacrifice. C’est mon job. Dans le foot, il y a les ouvriers et les artistes. Moi, je suis plutôt à ranger parmi les ouvriers. C’est normal que les joueurs offensifs défendent moins que des joueurs de mon profil. Ce sont leurs qualités, c’est normal qu’ils le fassent plus que moi, ce n’est pas frustrant. C’est pour ça que Paris m’a recruté. Si on me demande de dribbler deux ou trois adversaires, ça va être plus compliqué que pour eux. Et puis, mon rôle me plaît. C’est comme ça que je m’épanouis. Il m’a fallu un temps d’adaptation et c’est vrai que j’ai eu des débuts compliqués mais, là, je suis vraiment bien dans cette équipe. »

    Concernant les différences dans le jeu par rapport à son ancien club, l’international français avoue qu’il est moins amené à se dépenser en raison de la plus grande maîtrise dans le jeu de ses nouveaux coéquipiers. Mais il compte bien équilibrer tout cela avec un meilleur apport offensif, ce qu’il a d’ailleurs tendance à améliorer au fil des matchs. « Avec Saint-Étienne, je sais que je parcourais douze kilomètres en moyenne, par match. Là, je ne sais pas encore mais mes distances ne doivent pas être plus élevées parce que je joue dans une équipe qui a plus souvent le ballon. J’essaye de balayer tout le terrain mais peut-être que je devrais me canaliser un peu pour être plus efficace dans mes passes vers l’avant. Il m’a fallu un temps d’adaptation et c’est vrai que j’ai eu des débuts compliqués mais, là, je suis vraiment bien dans cette équipe.  Il me reste à trouver plus vite mon quatuor offensif, et progresser dans mon jeu long », a conclu le milieu défensif parisien dans les colonnes de L’Equipe.

    Publie le 21/09/2011 a 09:31

    Matuidi, « l’ouvrier » du PSG

    L’énorme travaille qu’il abat au milieu de terrain n’est pourtant pas visible par tout le monde, ce genre de récupérateur ayant pour habitude d’évoluer dans l’ombre des joueurs offensifs. Mais ce rôle parfois ingrat ne déplaît pas à Blaise Matuidi, qui est tout à fait conscient de son rôle dans le collectif parisien. « Je ne fais pas de sacrifice. C’est mon job. Dans le foot, il y a les ouvriers et les artistes. Moi, je suis plutôt à ranger parmi les ouvriers. C’est normal que les joueurs offensifs défendent moins que des joueurs de mon profil. Ce sont leurs qualités, c’est normal qu’ils le fassent plus que moi, ce n’est pas frustrant. C’est pour ça que Paris m’a recruté. Si on me demande de dribbler deux ou trois adversaires, ça va être plus compliqué que pour eux. Et puis, mon rôle me plaît. C’est comme ça que je m’épanouis. Il m’a fallu un temps d’adaptation et c’est vrai que j’ai eu des débuts compliqués mais, là, je suis vraiment bien dans cette équipe. »

    Concernant les différences dans le jeu par rapport à son ancien club, l’international français avoue qu’il est moins amené à se dépenser en raison de la plus grande maîtrise dans le jeu de ses nouveaux coéquipiers. Mais il compte bien équilibrer tout cela avec un meilleur apport offensif, ce qu’il a d’ailleurs tendance à améliorer au fil des matchs. « Avec Saint-Étienne, je sais que je parcourais douze kilomètres en moyenne, par match. Là, je ne sais pas encore mais mes distances ne doivent pas être plus élevées parce que je joue dans une équipe qui a plus souvent le ballon. J’essaye de balayer tout le terrain mais peut-être que je devrais me canaliser un peu pour être plus efficace dans mes passes vers l’avant. Il m’a fallu un temps d’adaptation et c’est vrai que j’ai eu des débuts compliqués mais, là, je suis vraiment bien dans cette équipe.  Il me reste à trouver plus vite mon quatuor offensif, et progresser dans mon jeu long », a conclu le milieu défensif parisien dans les colonnes de L’Equipe.




  • Tags de l'article :
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    1. Quentin on 21 septembre 2011 at 10:35 said:

      On le connaissait déjà ais je pensais vraiment pas qu’il serait a ce niveau la avec en plus une grosse marge de progression !! Très bonne surprise Blaise qu’il continue et il fera parti des meilleurs MDF Français

    2. Pour une surprise s’en est une.il n’a pas falut beaucoup de temps pour que ce mec demontre ce qu’il a dans les poumons et surtout ce que signifie « mouiller le maillo » pour lui c’est ma surprise de ce debut de saison 

    3. tous ce que je dit ces merci diarra d’avoir réfusé de venir au psg grace a sa on a pu recruter un vrai et jeune talent MATUIDI.

    4. Okocha on 21 septembre 2011 at 09:19 said:

      Trop bon le Blaise. Un vrai Kiff, clairement et maintenant officielement, parmis les tout meilleur milieu déf Français. Laurent Blanc ferait mieux de l’installer maintenant en équipe de France avec M’Vila, plutôt que de perde son temps avec Diarra.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Le tirage au sort des 8es de finale d'Europa League, l'OL et l'OM s'en sortent plutôt bien

    Le tirage au sort des 8es de finale d’Europa League, l’OL et l’OM s’en sortent plutôt bien

    LDC

    Ce vendredi avait lieu le tirage au sort des 8es de finale d’Europa League qui se ...

    Actualité Féminine

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Actu Féminin

    Corinne Diacre (43 ans), la sélectionneuse de l’équipe de France Féminine a livré sa liste pour ...

    Vidéos PSG

    Matuidi, « l’ouvrier » du PSG

    <Club , Interviews

    L’énorme travaille qu’il abat au milieu de terrain n’est pourtant pas visible par tout le monde, ce genre de récupérateur ayant pour habitude d’évoluer dans l’ombre des joueurs offensifs. Mais ce rôle parfois ingrat ne déplaît pas à Blaise Matuidi, qui est tout à fait conscient de son rôle dans le collectif parisien. « Je ne fais pas de sacrifice. C’est mon job. Dans le foot, il y a les ouvriers et les artistes. Moi, je suis plutôt à ranger parmi les ouvriers. C’est normal que les joueurs offensifs défendent moins que des joueurs de mon profil. Ce sont leurs qualités, c’est normal qu’ils le fassent plus que moi, ce n’est pas frustrant. C’est pour ça que Paris m’a recruté. Si on me demande de dribbler deux ou trois adversaires, ça va être plus compliqué que pour eux. Et puis, mon rôle me plaît. C’est comme ça que je m’épanouis. Il m’a fallu un temps d’adaptation et c’est vrai que j’ai eu des débuts compliqués mais, là, je suis vraiment bien dans cette équipe. »

    Concernant les différences dans le jeu par rapport à son ancien club, l’international français avoue qu’il est moins amené à se dépenser en raison de la plus grande maîtrise dans le jeu de ses nouveaux coéquipiers. Mais il compte bien équilibrer tout cela avec un meilleur apport offensif, ce qu’il a d’ailleurs tendance à améliorer au fil des matchs. « Avec Saint-Étienne, je sais que je parcourais douze kilomètres en moyenne, par match. Là, je ne sais pas encore mais mes distances ne doivent pas être plus élevées parce que je joue dans une équipe qui a plus souvent le ballon. J’essaye de balayer tout le terrain mais peut-être que je devrais me canaliser un peu pour être plus efficace dans mes passes vers l’avant. Il m’a fallu un temps d’adaptation et c’est vrai que j’ai eu des débuts compliqués mais, là, je suis vraiment bien dans cette équipe.  Il me reste à trouver plus vite mon quatuor offensif, et progresser dans mon jeu long », a conclu le milieu défensif parisien dans les colonnes de L’Equipe.

    By
    @
    OTER ?>