Club

Matuidi : « Toujours chercher à aller plus haut »

Publie le 14/11/2012 a 13:25



  • Auteur d’un début de saison exceptionnel sous le maillot du PSG, Blaise Matuidi brille aussi en équipe de France. Le milieu de terrain parisien avait livré une grosse prestation contre l’Espagne, le mois dernier, et a l’impression que le regard sur lui a changé depuis ce match.

    « Oui, c’est sûr. Quand tu fais de bonnes performances, qu’elles sont vues, automatiquement, les regards peuvent changer. Maintenant, moi, je suis resté le même, j’ai continué à travailler. Dans une saison, il y a toujours des hauts, mais il y a aussi des bas. Il ne faut jamais se contenter de ce qu’on peut faire, et toujours chercher à aller plus haut. J’ai progressé dans certains domaines : dans mon jeu vers l’avant, dans mon positionnement. Le fait de côtoyer des joueurs de très haut niveau m’oblige aussi à toujours hausser mon niveau de jeu à l’entraînement. Et puis, il y a l’expérience. Cette année, je joue la Ligue des champions. Ce n’était pas le cas la saison passée, ni la précédente. Tous ces petits trucs font que j’ai franchi un cap. Aujourd’hui, je suis là, mais il ne faut pas non plus oublier qu’il y a des blessures : Rio Mavuba, Abou Diaby… Ça a permis de voir qu’on pouvait compter sur d’autres joueurs, et c’est bien. C’est ce qui va faire avancer l’équipe nationale. Moi, je prends chaque sélection comme si c’était ma première. Comme tout le monde, je suis un compétiteur, j’ai envie de jouer, mais je ne suis pas le seul. On est 23 dans ce cas. D’être sélectionné, c’est déjà une grande fierté, a confié Matuidi à L’Equipe, lui qui pense que ce match contre l’Espagne (1-1) a peut-être été un déclic pour les Bleus. Peut-être. Mais par le passé aussi, on avait démontré de bonnes choses : contre le Brésil (1-0) et l’Allemagne (2-1) notamment. Le plus dur, c’est toujours de confirmer. On va voir si on peut le faire. L’idée, c’est de reproduire tout ce qu’on a bien fait à Madrid. Ça ne sera pas le même adversaire, ni les mêmes qualités. Ce sera à nous de nous adapter rapidement. »

    Face à l’Italie, Matuidi s’attend à un match compliqué même s’il s’agit simplement d’une rencontre amicale, de plus face à certains joueurs qu’il côtoie au PSG. « En face, ce sont quand même les vice-champions d’Europe. Et puis, de toute façon, quand tu portes le maillot de l’équipe de France, il n’y a pas de match amical. On va essayer de se donner les moyens de revenir avec un bon résultat. Sirigu et Verratti ? On s’est un peu chambré. Des Italie-France, c’est toujours particulier, il y a toujours une certaine rivalité », a conclu le milieu de terrain parisien, qui devrait être titulaire ce soir au sein du milieu de terrain de l’équipe de France.

    Publie le 14/11/2012 a 13:25

    Matuidi : « Toujours chercher à aller plus haut »

    Auteur d’un début de saison exceptionnel sous le maillot du PSG, Blaise Matuidi brille aussi en équipe de France. Le milieu de terrain parisien avait livré une grosse prestation contre l’Espagne, le mois dernier, et a l’impression que le regard sur lui a changé depuis ce match.

    « Oui, c’est sûr. Quand tu fais de bonnes performances, qu’elles sont vues, automatiquement, les regards peuvent changer. Maintenant, moi, je suis resté le même, j’ai continué à travailler. Dans une saison, il y a toujours des hauts, mais il y a aussi des bas. Il ne faut jamais se contenter de ce qu’on peut faire, et toujours chercher à aller plus haut. J’ai progressé dans certains domaines : dans mon jeu vers l’avant, dans mon positionnement. Le fait de côtoyer des joueurs de très haut niveau m’oblige aussi à toujours hausser mon niveau de jeu à l’entraînement. Et puis, il y a l’expérience. Cette année, je joue la Ligue des champions. Ce n’était pas le cas la saison passée, ni la précédente. Tous ces petits trucs font que j’ai franchi un cap. Aujourd’hui, je suis là, mais il ne faut pas non plus oublier qu’il y a des blessures : Rio Mavuba, Abou Diaby… Ça a permis de voir qu’on pouvait compter sur d’autres joueurs, et c’est bien. C’est ce qui va faire avancer l’équipe nationale. Moi, je prends chaque sélection comme si c’était ma première. Comme tout le monde, je suis un compétiteur, j’ai envie de jouer, mais je ne suis pas le seul. On est 23 dans ce cas. D’être sélectionné, c’est déjà une grande fierté, a confié Matuidi à L’Equipe, lui qui pense que ce match contre l’Espagne (1-1) a peut-être été un déclic pour les Bleus. Peut-être. Mais par le passé aussi, on avait démontré de bonnes choses : contre le Brésil (1-0) et l’Allemagne (2-1) notamment. Le plus dur, c’est toujours de confirmer. On va voir si on peut le faire. L’idée, c’est de reproduire tout ce qu’on a bien fait à Madrid. Ça ne sera pas le même adversaire, ni les mêmes qualités. Ce sera à nous de nous adapter rapidement. »

    Face à l’Italie, Matuidi s’attend à un match compliqué même s’il s’agit simplement d’une rencontre amicale, de plus face à certains joueurs qu’il côtoie au PSG. « En face, ce sont quand même les vice-champions d’Europe. Et puis, de toute façon, quand tu portes le maillot de l’équipe de France, il n’y a pas de match amical. On va essayer de se donner les moyens de revenir avec un bon résultat. Sirigu et Verratti ? On s’est un peu chambré. Des Italie-France, c’est toujours particulier, il y a toujours une certaine rivalité », a conclu le milieu de terrain parisien, qui devrait être titulaire ce soir au sein du milieu de terrain de l’équipe de France.




  • Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Ancelotti La Ligue des Champions sera plus difficile, notamment avec Neymar au PSG

    Ancelotti : « La LDC sera plus difficile », notamment avec Neymar au PSG

    Adversaires

    Carlo Ancelotti, ancien entraîneur du Paris Saint-Germain aujourd’hui au Bayern Munich, a été interrogé en conférence ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Pierre-Antoine Gauberta publié un new post."PSG-Toulouse : Neymar "Je suis content que l'équipe a fait un bon match...""
    3 days ago
    Flavien Casinia publié un new post."Amian "On va essayer de tenir et mettre un but, tout est possible""
    6 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons"

    Féminines – Lair « Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons »

    Actu Féminin

    Patrice Lair, entraîneur de 56 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, s’est confié auprès de Ouest ...

    Vidéos PSG

    Matuidi : « Toujours chercher à aller plus haut »

    <Club , EDF , Interviews , Sélection

    Auteur d’un début de saison exceptionnel sous le maillot du PSG, Blaise Matuidi brille aussi en équipe de France. Le milieu de terrain parisien avait livré une grosse prestation contre l’Espagne, le mois dernier, et a l’impression que le regard sur lui a changé depuis ce match.

    « Oui, c’est sûr. Quand tu fais de bonnes performances, qu’elles sont vues, automatiquement, les regards peuvent changer. Maintenant, moi, je suis resté le même, j’ai continué à travailler. Dans une saison, il y a toujours des hauts, mais il y a aussi des bas. Il ne faut jamais se contenter de ce qu’on peut faire, et toujours chercher à aller plus haut. J’ai progressé dans certains domaines : dans mon jeu vers l’avant, dans mon positionnement. Le fait de côtoyer des joueurs de très haut niveau m’oblige aussi à toujours hausser mon niveau de jeu à l’entraînement. Et puis, il y a l’expérience. Cette année, je joue la Ligue des champions. Ce n’était pas le cas la saison passée, ni la précédente. Tous ces petits trucs font que j’ai franchi un cap. Aujourd’hui, je suis là, mais il ne faut pas non plus oublier qu’il y a des blessures : Rio Mavuba, Abou Diaby… Ça a permis de voir qu’on pouvait compter sur d’autres joueurs, et c’est bien. C’est ce qui va faire avancer l’équipe nationale. Moi, je prends chaque sélection comme si c’était ma première. Comme tout le monde, je suis un compétiteur, j’ai envie de jouer, mais je ne suis pas le seul. On est 23 dans ce cas. D’être sélectionné, c’est déjà une grande fierté, a confié Matuidi à L’Equipe, lui qui pense que ce match contre l’Espagne (1-1) a peut-être été un déclic pour les Bleus. Peut-être. Mais par le passé aussi, on avait démontré de bonnes choses : contre le Brésil (1-0) et l’Allemagne (2-1) notamment. Le plus dur, c’est toujours de confirmer. On va voir si on peut le faire. L’idée, c’est de reproduire tout ce qu’on a bien fait à Madrid. Ça ne sera pas le même adversaire, ni les mêmes qualités. Ce sera à nous de nous adapter rapidement. »

    Face à l’Italie, Matuidi s’attend à un match compliqué même s’il s’agit simplement d’une rencontre amicale, de plus face à certains joueurs qu’il côtoie au PSG. « En face, ce sont quand même les vice-champions d’Europe. Et puis, de toute façon, quand tu portes le maillot de l’équipe de France, il n’y a pas de match amical. On va essayer de se donner les moyens de revenir avec un bon résultat. Sirigu et Verratti ? On s’est un peu chambré. Des Italie-France, c’est toujours particulier, il y a toujours une certaine rivalité », a conclu le milieu de terrain parisien, qui devrait être titulaire ce soir au sein du milieu de terrain de l’équipe de France.

    By
    @
    OTER ?>