Anciens

Nenê : « Ancelotti ne voulait pas que je parte »

Carlo ANCELOTTI / NENE
Publie le 25/01/2013 a 09:00



  • Quelques jours après avoir résilié son contrat avec le PSG, Nenê est revenu sur les raisons de son départ et ses relations avec Carlo Ancelotti et Leonardo.

    Durant les mois précédents son transfert à Al-Gharafa, Nenê souhaitait obtenir une prolongation de contrat de le part du PSG. Malheureusement, celle-ci n’est jamais venue et le Brésilien ne comprend toujours pas. « Je pensais rester ici, oui, mais bon…Je ne comprends pas pourquoi Leonardo n’a pas voulu me prolonger, après la saison que j’avais faite (21 buts, 10 passes décisives en 2011-2012). Je ne sais pas. Posez-lui la question. Leonardo ne m’a jamais dit que je ne faisais plus partie du projet. Il ne m’a jamais rien dit. J’ai dû comprendre tout seul qu’il fallait que je parte. Ancelotti ? Il me disait qu’il avait besoin de moi, qu’il était content de moi. Il ne voulait pas que je parte. Lui non plus ne comprenait pas. Une raison ? Mais je n’en sais rien ! J’étais bien et je pouvais faire comme la saison dernière. Sauf que je n’en ai pas eu trop l’occasion. J’ai été souvent sur le banc (5 titularisations seulement en L 1). Le fait que Leonardo ne m’ait pas recruté ? Ce n’est pas la raison principale, mais c’est sûr que ça ne m’a pas aidé. Mes caprices ? Peut-être. Mais si c’est la raison principale, ce n’est pas juste, vu tout ce que j’ai pu faire de bien ici. Et puis ce n’était pas la fin du monde, il ne faut pas exagérer. J’ai eu tort, mais j’ai juste eu une réaction intempestive. Je voulais jouer, aider l’équipe. On peut continuer à chercher les raisons, mais moi, je ne sais rien. Il faut demander à Carlo et à Leo, a déclaré l’ancien N°10 du PSG dans L’Equipe, avant d’assurer toutefois qu’aucun clash n’était survenu entre lui et Leonardo. Non, pas de clash mais des discussions, parce que je ne comprenais pas pourquoi on ne respectait pas ce que j’avais fait. J’étais un peu énervé. La saison dernière, je marchais sur l’eau. Je n’ai pas eu de baisse de régime physique. C’était incroyable. J’aurais aimé rester, mais je n’ai pas de regrets. Parce que je suis heureux de ce que j’ai fait avec le PSG. Et ça, les gens le sentent. Le meilleur moment de ma carrière, c’est le PSG et ça le restera. »

    Et quand on lui reproche la perte du titre de champion de France à cause de l’un de ses mauvais choix, en l’occurrence l’occasion gâchée à Auxerre en fin de saison dernière, Nenê n’accepte pas. « C’est vraiment abuser. Vous croyez vraiment qu’on perd un titre de champion sur une action ? Les points, on en avait perdu avant. Mon jeu, c’est dribbler, provoquer et faire la passe, mais là, je n’ai pas vu Kev. C’est tout, et personne n’est parfait, a-t-il rappelé, lui qui n’était pas forcément en froid avec Zlatan Ibrahimovic contrairement aux rumeurs. Non, vraiment pas. À l’entraînement, ç’a été chaud une fois sur un tacle, mais cela arrive partout, chaque semaine, sauf qu’on n’en parle pas parce que ce n’est pas Ibra ou moi. Il n’y avait aucun problème. On mangeait même l’un à côté de l’autre. »

    Mai si l’incompréhension reste totale chez Nenê, les faits sont là, il s’est vu forcé de quitter le PSG. Très courtisé par de nombreux clubs, il a décidé de rejoindre Al-Gharafa, au Qatar, et ne cache pas que les raisons sont financières. « Je vais gagner beaucoup plus d’argent, mais je dirais que c’est un choix de raison avant tout. Il fallait que je pense à l’avenir, que je mette à l’abri ma famille, mes enfants, ma mère. Avant Monaco et Paris, j’ai joué dans des clubs moyens (Palmeiras, Santos, Alavés et Celta Vigo). Ma vie, je ne la gagne vraiment bien que depuis cinq ans. Les gens ne comprennent pas, mais il ne faut pas oublier que je viens d’un milieu très modeste. Ce choix n’a pas été facile à faire. Mais je ne suis au Qatar que pour deux ans. Je rejouerai au Brésil. Si je n’ai pas de blessure, je jouerai jusqu’à trente-sept ans. Le truc qui est un peu dur au Qatar, c’est que les stades sont vides et que je marche à l’adrénaline. Il faudra que je me motive tout seul. Je ne m’inquiète pas, mais il faut que je sois vigilant pour ne pas lâcher. La grosse offre de Schalke 04 ? J’y ai réfléchi. Mais c’était compliqué. Il y avait d’autres clubs aussi, Besiktas, Galatasaray, et même l’AC Milan, qui s’est à nouveau renseigné. West Ham aussi, Malaga et cinq ou six clubs au Brésil. J’ai discuté avec Santos jusqu’au bout. Mais l’offre n’était pas si élevée et mon pourcentage de chances d’être appelé en sélection était faible, s’est justifié le milieu offensif brésilien, qui gardera de très bons souvenirs de son passage à Paris. Chaque fois que je marquais au Parc des Princes, j’étais dans un état exceptionnel, dans un autre monde. Mais là, je pense à mon premier classique contre l’OM (2-1, le 7 novembre 2010).Je fais la passe décisive à Guillaume (Hoarau). C’était magique. Je me souviens aussi du but que j’ai marqué à Valenciennes (2-1, le 11 décembre 2010), cet enroulé dans la lucarne. Mes pires moments ? La finale de la Coupe de France contre Lille (0-1, le 14 mai 2011) et le Championnat la saison dernière, qu’on n’aurait jamais dû perdre. Mon retour au Parc mercredi ? Oui, c’était très intense. Sentir ça, c’est énorme. Je devais dire au revoir aux supporters. Ils m’ont marqué à vie. Je leur ai donné, mais eux aussi m’ont beaucoup donné. Je joue pour ça. Mon carburant, c’est eux, et ils ont toujours été derrière moi. Je les remercie vraiment. Ce n’est pas de la communication. Je n’oublierai jamais ce que j’ai vécu ici, ce club, ce stade, les supporters.»

    Publie le 25/01/2013 a 09:00

    Nenê : « Ancelotti ne voulait pas que je parte »

    Quelques jours après avoir résilié son contrat avec le PSG, Nenê est revenu sur les raisons de son départ et ses relations avec Carlo Ancelotti et Leonardo.

    Durant les mois précédents son transfert à Al-Gharafa, Nenê souhaitait obtenir une prolongation de contrat de le part du PSG. Malheureusement, celle-ci n’est jamais venue et le Brésilien ne comprend toujours pas. « Je pensais rester ici, oui, mais bon…Je ne comprends pas pourquoi Leonardo n’a pas voulu me prolonger, après la saison que j’avais faite (21 buts, 10 passes décisives en 2011-2012). Je ne sais pas. Posez-lui la question. Leonardo ne m’a jamais dit que je ne faisais plus partie du projet. Il ne m’a jamais rien dit. J’ai dû comprendre tout seul qu’il fallait que je parte. Ancelotti ? Il me disait qu’il avait besoin de moi, qu’il était content de moi. Il ne voulait pas que je parte. Lui non plus ne comprenait pas. Une raison ? Mais je n’en sais rien ! J’étais bien et je pouvais faire comme la saison dernière. Sauf que je n’en ai pas eu trop l’occasion. J’ai été souvent sur le banc (5 titularisations seulement en L 1). Le fait que Leonardo ne m’ait pas recruté ? Ce n’est pas la raison principale, mais c’est sûr que ça ne m’a pas aidé. Mes caprices ? Peut-être. Mais si c’est la raison principale, ce n’est pas juste, vu tout ce que j’ai pu faire de bien ici. Et puis ce n’était pas la fin du monde, il ne faut pas exagérer. J’ai eu tort, mais j’ai juste eu une réaction intempestive. Je voulais jouer, aider l’équipe. On peut continuer à chercher les raisons, mais moi, je ne sais rien. Il faut demander à Carlo et à Leo, a déclaré l’ancien N°10 du PSG dans L’Equipe, avant d’assurer toutefois qu’aucun clash n’était survenu entre lui et Leonardo. Non, pas de clash mais des discussions, parce que je ne comprenais pas pourquoi on ne respectait pas ce que j’avais fait. J’étais un peu énervé. La saison dernière, je marchais sur l’eau. Je n’ai pas eu de baisse de régime physique. C’était incroyable. J’aurais aimé rester, mais je n’ai pas de regrets. Parce que je suis heureux de ce que j’ai fait avec le PSG. Et ça, les gens le sentent. Le meilleur moment de ma carrière, c’est le PSG et ça le restera. »

    Et quand on lui reproche la perte du titre de champion de France à cause de l’un de ses mauvais choix, en l’occurrence l’occasion gâchée à Auxerre en fin de saison dernière, Nenê n’accepte pas. « C’est vraiment abuser. Vous croyez vraiment qu’on perd un titre de champion sur une action ? Les points, on en avait perdu avant. Mon jeu, c’est dribbler, provoquer et faire la passe, mais là, je n’ai pas vu Kev. C’est tout, et personne n’est parfait, a-t-il rappelé, lui qui n’était pas forcément en froid avec Zlatan Ibrahimovic contrairement aux rumeurs. Non, vraiment pas. À l’entraînement, ç’a été chaud une fois sur un tacle, mais cela arrive partout, chaque semaine, sauf qu’on n’en parle pas parce que ce n’est pas Ibra ou moi. Il n’y avait aucun problème. On mangeait même l’un à côté de l’autre. »

    Mai si l’incompréhension reste totale chez Nenê, les faits sont là, il s’est vu forcé de quitter le PSG. Très courtisé par de nombreux clubs, il a décidé de rejoindre Al-Gharafa, au Qatar, et ne cache pas que les raisons sont financières. « Je vais gagner beaucoup plus d’argent, mais je dirais que c’est un choix de raison avant tout. Il fallait que je pense à l’avenir, que je mette à l’abri ma famille, mes enfants, ma mère. Avant Monaco et Paris, j’ai joué dans des clubs moyens (Palmeiras, Santos, Alavés et Celta Vigo). Ma vie, je ne la gagne vraiment bien que depuis cinq ans. Les gens ne comprennent pas, mais il ne faut pas oublier que je viens d’un milieu très modeste. Ce choix n’a pas été facile à faire. Mais je ne suis au Qatar que pour deux ans. Je rejouerai au Brésil. Si je n’ai pas de blessure, je jouerai jusqu’à trente-sept ans. Le truc qui est un peu dur au Qatar, c’est que les stades sont vides et que je marche à l’adrénaline. Il faudra que je me motive tout seul. Je ne m’inquiète pas, mais il faut que je sois vigilant pour ne pas lâcher. La grosse offre de Schalke 04 ? J’y ai réfléchi. Mais c’était compliqué. Il y avait d’autres clubs aussi, Besiktas, Galatasaray, et même l’AC Milan, qui s’est à nouveau renseigné. West Ham aussi, Malaga et cinq ou six clubs au Brésil. J’ai discuté avec Santos jusqu’au bout. Mais l’offre n’était pas si élevée et mon pourcentage de chances d’être appelé en sélection était faible, s’est justifié le milieu offensif brésilien, qui gardera de très bons souvenirs de son passage à Paris. Chaque fois que je marquais au Parc des Princes, j’étais dans un état exceptionnel, dans un autre monde. Mais là, je pense à mon premier classique contre l’OM (2-1, le 7 novembre 2010).Je fais la passe décisive à Guillaume (Hoarau). C’était magique. Je me souviens aussi du but que j’ai marqué à Valenciennes (2-1, le 11 décembre 2010), cet enroulé dans la lucarne. Mes pires moments ? La finale de la Coupe de France contre Lille (0-1, le 14 mai 2011) et le Championnat la saison dernière, qu’on n’aurait jamais dû perdre. Mon retour au Parc mercredi ? Oui, c’était très intense. Sentir ça, c’est énorme. Je devais dire au revoir aux supporters. Ils m’ont marqué à vie. Je leur ai donné, mais eux aussi m’ont beaucoup donné. Je joue pour ça. Mon carburant, c’est eux, et ils ont toujours été derrière moi. Je les remercie vraiment. Ce n’est pas de la communication. Je n’oublierai jamais ce que j’ai vécu ici, ce club, ce stade, les supporters.»




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • FlgCorp IronKeisyWear

      whaou cette enfoiré a presque reussi a me mettre la larme a l’oeil bordel le seul qui a réussi a me faire pleurer
      c’est l’intouchable PEDRO MIGUEL PAULETA….
      halalala on a eu des bons joueurs tout de meme, c’est le jeu ya un cycle sa tourne eux ils passent mettrent des buts et nous on reste on est les murs du clubs^^

    • magicnene

      tous ceux qui mettent des j’aime pas,vous etes une sacrée bande de footix et d’amnésiques,allez hop nene c’est du passé on oublie,bravo super,belle mentalité

      • psg77300

        Le foot jetable c’est le nouvel ère. On a une envie, on achète, on consomme, puis rapidement sur le marché il y a mieux alors ce qu’on possède nous lasse même si c’est toujours très performant et donc on jette et on zappe…
        Finalement les joueurs sont des iPhone de nos jours. Le problème de Nene c’est que tu peux pas lui installer l’iOS footix donc ça fonctionne pas :/

        • magicnene

          ouais le foot est à l’image de la société de consommation dans laquelle on vit
          lol j’ai pas d’iphone,je sais pas de quoi tu parles mdr

          • psg77300

            Oh magicNene le hasbeen !

        • majestik49

          pas mal..

    • magicnene

      je ne suis absolument pas surpris par ce qu’il dit,il voulait rester à paris,léo l’a foutu dehors,c’est honteux,injuste mais on le savait deja,point final,la page est tournée.

      pour répondre à majeskik,nene a des regrets,voila c’est tout,il voulait rester on le sait,une seule personne en a décidé autrement,c’est tout.

      • majestik49

        il pouvait rester jusqu a la fin de saison, rien ne lui en empechait et d ailleurs il le reconnait lui meme a demi mot. il a saisi l opportunité, mais il aurait la meme dans 6 mois. quil soit impatient de prolonger ok mais qu on ne dise pas quil pouvait pas rester.

        • magicnene

          joue pas à ça avec moi,majestik,tu sais très bien comment s’est finie l’année, t’as deja oublié la blessure au mollet,tu sais celle qui lui a fait rater les 3derniers matches de l’année ou il était meme pas sur le banc,tu voulais qu’il reste en cfa,la il aurait pu mettre le bordel pour le coup,tu sais très bien que si il avait voulu rester,il aurait meme pas été remplaçant.

          • LauPSG

            et donc, comme il voulait tellement rejoindre sa famille au brésil, peu importe l’argent, il signe au qatar?

            c’est un peu facile de remettre tous les torts sur le dos de Leo…

            • magicnene

              nene a toujours voulu rester,prolonger,tu le sais très bien et qu’on me parle pas d’age,il était dans la forme de sa carrière et a le meme age que ibra par exemple,bref il a fait un choix financier,il l’a reconnu,il a pas parlé de choix de vie ou challenge sportif et puis il joue enfin en sélection du brésil,bah si t’as pas remarqué les couleurs de son équipe,jaune et bleu comme le brésil lol

            • LauPSG

              il voulait prolonger ok, mais avec ses exigences, pas celle du club……

              et tout ce qu’il a raconté ces derniers mois est contradictoire avec sa décision finale de rejoindre le qatar, donc arrêtons un peu de voir nene tout blanc dans cette histoire, et le club tout noir…

              nene a porté fièrement nos couleurs, maintenant il est parti faute d’avoir trouvé un terrain d’accord pour prolonger, merci à lui, et bonne chance.

            • magicnene

              il a beaucoup hésité,il a choisi le contrat de sa vie,je ne connais pas nene perso,la seule chose dont je suis certain c’est qu’il adorait le psg,c’est tout,j’ai rien à ajouter

            • majestik49

              lol. bon tu as ton avis la dessus et moi le mien. mais pr moi ce dt je suis sur, cest oui il a voulu prolonger, oui leo a voulu attendre le dernier moment, et donc oui nene a assuré en partant..
              ps les jaime pas , cest pas mon genre.. sauf pr le mec qui disent vraiment nimporte quoi!^^

            • magicnene

              léo a rien voulu attendre,il lui a rien proposé,quand t’as un joueur de qualité qui est performant,tu n’attends pas le dernier moment pour le prolonger,oui chacun son avis lol

            • magicnene

              je parlais pas de toi tkt
              je m’en fous d’avoir des j’aime pas,sauf sur ce que je dis sur nene,parce que ce qui lui est arrivé est injuste,voila c’est tou

    • Moska974

      Merci pour ce que tu as fait à Paris, on oubliera jamais, mais tu as choisit l’argent… bon vent à toi et pleins de bonnes choses pour la suite… Mais tu regretteras Paris et le Parc… Tu aurais du finir ta saison et partir libre en juin en soulevant le titre de champion qu’on espère tous voir brillé au Parc… tu aurais du…tant pis

    • Shadcfc

      Autant je comprends que le football professionnel glane plein d’argent autant quand j’entends : « Ma vie, je ne la gagne vraiment bien que depuis cinq ans. », je suis obligé de me dire la blague, y a des gens qui se foutent vraiment des autres.

      Il n’a pas besoin de ce genre de justification, dire : « j’ai choisi cet employeur car il me propose plus d’argent », ça se comprend parfaitement et ça suffit.

    • TrusstPSG

      Et Léonardo bien qu’il ne t’ai pas prolongé ne voulais pas que tu partes non plus, tu aurais encore pu apporter au PSG. Tu as décidé de partir par toi même parce que tu ne te sentai plus aimé, et que tu ne jouais pas assez. Heureusement, que tout les grands joueurs ne réagisse pas comme çà d’être sur le banc. Les grands club aurait des problèmes, quand tu vois que ce week end, MU avais sur le banc : Scholes, Rooney, Valencian, Nani (en tribune!!), Chicharito, Smalling… Ah merde, oui c’est çà une grande équipe aussi. Bon courage à toi au Quatar, mais je ne m’éterniserai pas sur tes états d’ames avec notre direction. C’est ton choix, maintenant faut l’assumer. Tu es le seul a pouvoir répondre à tes questions qui n’existent pas

      • 1.christiannie

        Il commence déjà à se rendre compte que devant des banquettes vides, c’est autrement plus compliqué de se motiver…S’il n’y avait pas pensé avant de signer, c’est grave coté fonctionnement du cerveau

        • LauPSG

          je crois que football et fonctionnement du cerveau, ça fait 2 chez bons nombres de footballeurs pros….

    • JozButler
    • LauPSG

      comme c’est mimi tous ces footeux qui veulent mettre leur famille à l’abri, ça doit vraiment être très difficile de gagner + de 500 000 euros par mois pendant des années (sans compter les primes, les contrats publicitaires…..) sans parler qu’à la fin de leur carrière, c’est très compliqué pour eux de se reconvertir en consultant, recruteur, entraineur, préparateur……..

      • emre_cwalk

        Salut lau
        Autant j’aime bien ce joueur autant je trouve ça irrespectueux de parler d’argent au peuple. Tu as raison de le souligner, mettre sa famille à l’abri ? A l’abri de quoi ? De la neige ? De la pluie ?
        C’est honteux de tenir des propos quand on sait que ces mecs peuvent gagner en un mois ce que nous gagnons en une vie.
        Je ne remets pas en cause ce sujet c’est un débat inutile mais ces propos d’argent, c’est juste pas possible…

        • LauPSG

          salut emre,

          ouai ça dégoute, et je ne vise pas que nene, mais tous les joueurs talentueux qui choisissent le choix de la tune alors qu’ils pourraient jouer à haut niveau encore quelques années (anelka, drogba, nene pour ne citer qu’eux)

          ils sont clairement perchés ces mecs là, ils ne vivent pas dans le même monde que nous…

          • majestik49

            bien sur ces propos sont .. completement hors de propos, mais par contre ils ont droit de partir ou bon leur semble à partir du moment ou ils l assument, et expliquent que c est pr l argent (et son pouvoir de seduction) loin devant les objectifs sportifs ou professionels! apres bon chaque cas est différent , drogba a tout gagné , se donne pr son pays mais yen a d autres qui sont clairement individualistes jusqu au bout des ongles.. ici nene parle d erreur mais son probleme c est qu il recommence sans arret ses erreurs, dc pas de remise en question et la dire ca c est hallucinant meme sils ont du mal a le percevoir puisqu ils sont ds un autre monde

            • LauPSG

              bien sûr que chacun fait ce qu’il veut, maintenant qu’ils arrêtent de sortir cette connerie de mettre leur famille à l’abri….. ils mériteraient des baffes dans la gueule sérieux

            • majestik49

              t inquiete je suis d accord!

            • Macadelic

              Est ce que aussi, il n’avait pas des dettes, des problèmes de jeux ou autres problèmes financiers. Comme un certain Jérôme Rothen à la fin de ses années parisiennes ?
              En tout cas cela ne change pas le fait que c’est totalement irrespectueux, et qui confirme l’idée que les riches vivent sur une autre planète

            • LauPSG

              ça j’en sais rien, si c’est la cas, faut vraiment être un gros nase……

              enfin, je sais pas, mais quand tu as autant d’argent qu’eux, tu le places, t’investis dans des valeurs sûres…

            • Macadelic

              Malheureusement y’a certain con, ou accro au jeu et très dépensier
              comme Rothen, Allen iverson est tellement endetté qu’il continue de joueur au basket dans des ligues de merde au venuezela, ça fait pitié. Certain sportif de haut niveau ne se rendent pas compte de la chance qu’ils ont.

          • Shadcfc

            Tout à fait d’accord.

            Tant mieux qu’ils ont de l’argent, s’affichent avec des top models, et des voitures de luxes, ils font ce qu’ils veulent de leur argent et rien ne les empêchent d’en profiter.

            Par contre, le refrain « ma vie est dure pour tout le monde, il faut assurer l’avenir de nos familles », la blague…

    • samuel16004

      allez c’est parti pour les etats d’ame, c’est bon nene tu comprend pas tu etais bon tu a eu ton heure mais les dirigeant veulent miser sur les jeunes.

      • Macadelic

        32 ans c’est vieux ? Ah bon…

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    PSG/Ludogorets Ligue des Champions

    PSG/Ludogorets – L’arbitre de la rencontre désigné, une première pour Paris

    LDC

    Ce mardi le Paris Saint-Germain recevra le Ludogorets pour le dernier match de poule de Ligue ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."PSG/Ludogorets - L'arbitre de la rencontre désigné, une première pour Paris"
    29 minutes ago
    NicolasBa publié un new post."Emery "n'est pas menacé", mais "sous haute surveillance", selon L'Équipe"
    1 hour ago

    Actualité Féminine

    Les parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Les Parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Actu Féminin

    Lundi, les Féminines de l’Equipe de France U20, avec les joueuses du Paris Saint-Germain Hawa Cissoko (défenseur) ...

    Vidéos PSG

    Nenê : « Ancelotti ne voulait pas que je parte »

    Carlo ANCELOTTI / NENE <Anciens , Club , Interviews , Une

    Quelques jours après avoir résilié son contrat avec le PSG, Nenê est revenu sur les raisons de son départ et ses relations avec Carlo Ancelotti et Leonardo.

    Durant les mois précédents son transfert à Al-Gharafa, Nenê souhaitait obtenir une prolongation de contrat de le part du PSG. Malheureusement, celle-ci n’est jamais venue et le Brésilien ne comprend toujours pas. « Je pensais rester ici, oui, mais bon…Je ne comprends pas pourquoi Leonardo n’a pas voulu me prolonger, après la saison que j’avais faite (21 buts, 10 passes décisives en 2011-2012). Je ne sais pas. Posez-lui la question. Leonardo ne m’a jamais dit que je ne faisais plus partie du projet. Il ne m’a jamais rien dit. J’ai dû comprendre tout seul qu’il fallait que je parte. Ancelotti ? Il me disait qu’il avait besoin de moi, qu’il était content de moi. Il ne voulait pas que je parte. Lui non plus ne comprenait pas. Une raison ? Mais je n’en sais rien ! J’étais bien et je pouvais faire comme la saison dernière. Sauf que je n’en ai pas eu trop l’occasion. J’ai été souvent sur le banc (5 titularisations seulement en L 1). Le fait que Leonardo ne m’ait pas recruté ? Ce n’est pas la raison principale, mais c’est sûr que ça ne m’a pas aidé. Mes caprices ? Peut-être. Mais si c’est la raison principale, ce n’est pas juste, vu tout ce que j’ai pu faire de bien ici. Et puis ce n’était pas la fin du monde, il ne faut pas exagérer. J’ai eu tort, mais j’ai juste eu une réaction intempestive. Je voulais jouer, aider l’équipe. On peut continuer à chercher les raisons, mais moi, je ne sais rien. Il faut demander à Carlo et à Leo, a déclaré l’ancien N°10 du PSG dans L’Equipe, avant d’assurer toutefois qu’aucun clash n’était survenu entre lui et Leonardo. Non, pas de clash mais des discussions, parce que je ne comprenais pas pourquoi on ne respectait pas ce que j’avais fait. J’étais un peu énervé. La saison dernière, je marchais sur l’eau. Je n’ai pas eu de baisse de régime physique. C’était incroyable. J’aurais aimé rester, mais je n’ai pas de regrets. Parce que je suis heureux de ce que j’ai fait avec le PSG. Et ça, les gens le sentent. Le meilleur moment de ma carrière, c’est le PSG et ça le restera. »

    Et quand on lui reproche la perte du titre de champion de France à cause de l’un de ses mauvais choix, en l’occurrence l’occasion gâchée à Auxerre en fin de saison dernière, Nenê n’accepte pas. « C’est vraiment abuser. Vous croyez vraiment qu’on perd un titre de champion sur une action ? Les points, on en avait perdu avant. Mon jeu, c’est dribbler, provoquer et faire la passe, mais là, je n’ai pas vu Kev. C’est tout, et personne n’est parfait, a-t-il rappelé, lui qui n’était pas forcément en froid avec Zlatan Ibrahimovic contrairement aux rumeurs. Non, vraiment pas. À l’entraînement, ç’a été chaud une fois sur un tacle, mais cela arrive partout, chaque semaine, sauf qu’on n’en parle pas parce que ce n’est pas Ibra ou moi. Il n’y avait aucun problème. On mangeait même l’un à côté de l’autre. »

    Mai si l’incompréhension reste totale chez Nenê, les faits sont là, il s’est vu forcé de quitter le PSG. Très courtisé par de nombreux clubs, il a décidé de rejoindre Al-Gharafa, au Qatar, et ne cache pas que les raisons sont financières. « Je vais gagner beaucoup plus d’argent, mais je dirais que c’est un choix de raison avant tout. Il fallait que je pense à l’avenir, que je mette à l’abri ma famille, mes enfants, ma mère. Avant Monaco et Paris, j’ai joué dans des clubs moyens (Palmeiras, Santos, Alavés et Celta Vigo). Ma vie, je ne la gagne vraiment bien que depuis cinq ans. Les gens ne comprennent pas, mais il ne faut pas oublier que je viens d’un milieu très modeste. Ce choix n’a pas été facile à faire. Mais je ne suis au Qatar que pour deux ans. Je rejouerai au Brésil. Si je n’ai pas de blessure, je jouerai jusqu’à trente-sept ans. Le truc qui est un peu dur au Qatar, c’est que les stades sont vides et que je marche à l’adrénaline. Il faudra que je me motive tout seul. Je ne m’inquiète pas, mais il faut que je sois vigilant pour ne pas lâcher. La grosse offre de Schalke 04 ? J’y ai réfléchi. Mais c’était compliqué. Il y avait d’autres clubs aussi, Besiktas, Galatasaray, et même l’AC Milan, qui s’est à nouveau renseigné. West Ham aussi, Malaga et cinq ou six clubs au Brésil. J’ai discuté avec Santos jusqu’au bout. Mais l’offre n’était pas si élevée et mon pourcentage de chances d’être appelé en sélection était faible, s’est justifié le milieu offensif brésilien, qui gardera de très bons souvenirs de son passage à Paris. Chaque fois que je marquais au Parc des Princes, j’étais dans un état exceptionnel, dans un autre monde. Mais là, je pense à mon premier classique contre l’OM (2-1, le 7 novembre 2010).Je fais la passe décisive à Guillaume (Hoarau). C’était magique. Je me souviens aussi du but que j’ai marqué à Valenciennes (2-1, le 11 décembre 2010), cet enroulé dans la lucarne. Mes pires moments ? La finale de la Coupe de France contre Lille (0-1, le 14 mai 2011) et le Championnat la saison dernière, qu’on n’aurait jamais dû perdre. Mon retour au Parc mercredi ? Oui, c’était très intense. Sentir ça, c’est énorme. Je devais dire au revoir aux supporters. Ils m’ont marqué à vie. Je leur ai donné, mais eux aussi m’ont beaucoup donné. Je joue pour ça. Mon carburant, c’est eux, et ils ont toujours été derrière moi. Je les remercie vraiment. Ce n’est pas de la communication. Je n’oublierai jamais ce que j’ai vécu ici, ce club, ce stade, les supporters.»

    By
    @
    OTER ?>