Restez connectés avec nous

Club

PSG-AJA : Les notes des Parisiens

Homme du match – Nenê (8) : Encore une fois, énorme match du N°10 parisien. Hyper-actif du début à la fin de la rencontre, présent dans tous les coins du terrain, le Brésilien n’a pas volé son statut d’homme du match et a prouvé qu’il avait retrouvé toute son efficacité, en délivrant une passe décisive parfaite pour Ménez et en provoquant un penalty qu’il s’est chargé de transformer lui-même. Il élève à lui seul le niveau de l’équipe, en espérant que cela dure toute la saison.

Sirigu (5) : Le portier italien n’a pas eu énormément de choses à faire en première période, si ce n’est un arrêt sur une frappe à ras de terre de Traoré. Mais après la pause, sur l’égalisation auxerroise, l’ancien gardien de Palerme repousse un ballon dans l’axe et du même coup dans les pieds d’Oliech. Impuissant sur le coup-franc de Dudka, même si on aurait aimé qu’il se place différemment afin de repousser un ballon pourtant frappé de son côté.

Jallet (7) : Excellent match du latéral droit parisien. Solide défensivement, il a surtout été très bon offensivement, en apportant énormément sur son côté. Il a concrétisé sa très bonne prestation grâce à un joli but qui concluait une très belle action parisienne. Très rassurant après son match médiocre à Salzbourg.

Camara (6) : Très efficace dans son placement, Papus a été performant et a montré une détermination à toute épreuve. Grâce à lui, le PSG a pu bloqué plusieurs actions chaudes auxerroises, notamment en deuxième période lorsqu’Oliech n’avait plus qu’à servir Le Tallec, seul devant le but. Un seul bémol, il est à l’origine du coup franc qui a amené le deuxième but des Bourguignons.

Sakho (6,5) : Le capitaine parisien n’a encore une fois pas déçu en montrant qu’il était un défenseur de grande qualité et surtout un leader, en ne cessant d’encourager ses partenaires. Solie défensivement, il a aussi été très propre dans la relance. Match sérieux et appliqué du roc défensif du PSG.

Tiéné (3,5) : Dépassé par Oliech sur le premier but auxerrois et sur plusieurs autres actions, le latéral gauche ivoirien n’a pas été à la hauteur ce soir. Il a tenté d’apporter offensivement mais sa maladresse ne lui a pas permis d’être efficace. Le point faible de l’équipe parisienne.

Sissoko (6,5) : L’international malien avait fort à faire face à un milieu auxerrois bien fourni et il s’est en plutôt bien sorti. Royal dans le domaine aérien, solide dans les duels, Momo a même tenté d’apporter sa puissance en attaque, maheureusement sans réussite.

Matuidi (5) : Peu en vue en première mi-temps, il est toutefois difficile de juger la prestation de l’ancien Stéphanois, sorti juste avant la pause et remplacé par Bodmer (5,5), qui a fluidifié le jeu parisien grâce à son jeu de passe précis. Du mieux par rapport à sa prestation médiocre à Salzbourg.

Nenê (8) : Voir plus haut.

Pastore (4,5) : Difficile de mettre la moyenne au milieu de terrain argentin sur ce match. Certes, il y a eu du mieux au niveau de la détermination, à l’image d’un tacle rageur sur Berthod en première période, mais il a fait preuve de maladresse et a fait beaucoup de mauvais choix, notamment en fin de match lorsque Gameiro était complètement seul devant le but auxerrois. Il a également manqué une énorme occasion en début de seconde période. On attend évidemment beaucoup plus de lui.

Ménez (6,5) : Sur ce match, Ménez a fait du Ménez. Quasiment transparent en première période, l’ancien Romain a réalisé un début de seconde mi-temps absolument parfait, en délivrant notamment une passe décisive à Jallet sur le premier but. Il a ensuite inscrit le deuxième but, le 2000e de l’histoire du PSG en Ligue 1, qui a délivré le Parc des Princes.

Gameiro (5,5) : Encore un match très frustrant pour l’international français. Très actif en première période, grâce à des appels incessants dans le dos de la défense auxerroise, l’attaquant parisien n’a malheureusement pas eu l’occasion de retrouver le chemin des filets. Pourtant, ses placements sont souvent très bons mais ses coéquipiers ne le servent jamais dans de bonnes conditions. En espérant que sa confiance ne baisse pas suite à ces six matches sans marquer le moindre but.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club