Restez connectés avec nous

Club

PSG-Bilbao : Les notes des Parisiens

Homme du match – Pastore (6) : Déjà plus en vue contre Sochaux, le meneur de jeu argentin a encore montré qu’il gagnait en efficacité par rapport à ses performances des deux derniers mois. Auteur du premier but, El Flaco a été plutôt précis dans son jeu mais n’a pas été aidé par un milieu de terrain parisien aux abois, souvent incapable de conserver le ballon. Le N°27 parisien s’en est pourtant bien sorti et malgré un petit coup de mou à l’heure de jeu, il a montré qu’il avait des ressources physiques en fin de match en réalisant un grand pont avant de buter sur le gardien espagnol. Très rassurant à quatre jours d’un match ultra-important contre Lille.

Douchez (5) : Impuissant sur les deux buts, le gardien parisien avait pourtant sorti une belle parade en début de match avant de passer une soirée plutôt tranquille.

Ceara (5) : Plutôt solide défensivement, le latéral brésilien pêche encore dans l’apport offensif même si ses relances sont souvent propores. Jallet, par exemple, a paru beaucoup plus efficace dernièrement grâce à de bonnes montées.

Lugano (4) : En difficulté en début de match, avec notamment plusieurs mauvaises relances et des placements hasardeux, le défenseur urugayen s’est plutôt bien repris en seconde période en s’imposant dans le domaine aérien en plus de récupérer beaucoup de ballons. Du mieux chez le capitaine de la Celeste, même si ce la reste encore insuffisant par rapport à ce qu’on attend de lui.

Camara (4,5) : A l’instar de son coéquipier en charnière centrale, le capitaine parisien du soir est monté en puissance au fil du match. Mais il s’est parfois montré trop passif, laissant les Espagnols s’approcher trop près de la surface parisienne.

Tiéné (4) : En retard au marquage sur le premier but de Bilbao, le latéral ivoirien n’a pas séduit, encore une fois. Son apport offensif a frôlé le néant et ses placements ont souvent été très limites, même si à l’image de l’équipe, il y a eu du mieux en deuxième période.

Armand (3) : Décidément, le doyen de l’effectif parisien n’est jamais meilleur qu’en défense centrale. Positionné à la récupération, il n’a pas du tout été à la hauteur. En retard dans les duels, parfois totalement absent devant la défense comme sur le second but espagnol, il a manqué son match et on demande le retour rapide de Chantôme et Matuidi.

Bodmer (5,5) : Auteur d’une bonne première période, avec un joli but de la tête, le milieu de terrain parisien s’est petit à petit effacé, en plus de ne pas être aidé par son compère à la récupération. Du coup, l’équipe a souvent été coupée en deux, pour le plus grand bonheur des Basques. Remplacé par Erding (77e), qui a une nouvelle fois montré de l’envie et qui est presque passeur décisif sur le troisième but parisien. Il aurait également pu marquer si Nene s’était montré plus altruiste.

Nene (5,5) : Encore une fois très actif, le N°10 parisien a été beaucoup trop maladroit dans le dernier geste. Plutôt chanceux sur le penalty qu’il a obtenu, le balayage du défenseur n’étant pas vraiment évident, le Brésilien aurait surtout pu donner son ballon à Erding, absolument seul devant le but. Il s’est en plus payé le luxe de manquer son penalty. Dommage parce qu’à part ça, il a tout de même énormément apporté au jeu offensif parisien, et s’est offert une passe décisive sur corner.

Bahebeck (3) : Le jeune espoir parisien a manqué son match. Pourtant volontaire et présent dans les bons coups, il a fait preuve d’une maladresse déconcertante en manquant deux énormes occasions. Ses replis défensifs n’ont pas non plus été efficaces et sa technique balle au pied a souvent été défaillante. Un match à oublier pour l’un des protégés de Kombouaré. Remplacé par Hoarau (65e), qui a montré quelques bonnes choses sur des déviations malgré du déchet balle au pied, avant de gagner en confiance en transformant un penalty.

Pastore (6) : Voir plus haut.

Gameiro (5,5) : Souvent victime du manque d’animation offensive de l’équipe, l’attaquant parisien montre depuis quelques matches qu’il est capable de décrocher et de participer à la construction du jeu. Même s’il manque un peu de précision et d’efficacité, à l’image d’un nouveau duel perdu contre le portier de Bilbao, l’international français montre de l’envie et prouve qu’il ne manque pas grand chose à l’équipe pour qu’il enfile les buts. Remplacé par Jallet (75e), auteur d’une très bonne rentrée avec un distribution du jeu efficace et une motivation énorme.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club