Restez connectés avec nous
Verratti affirme qu'il aime le PSG, évoque Florenzi et l'entame de la saison
©Iconsport

Club

Verratti affirme qu’il aime le PSG, évoque Florenzi et l’entame de la saison

Marco Verratti, milieu de 27 ans du Paris Saint-Germain arrivé en 2012 en provenance de Pescara (Serie B), s’est confié sur le site officiel du club parisien dans un entretien publié ce vendredi. L’occasion notamment pour l’international italien (36 sélections) d’évoquer le fait d’être rentré dans le top 5 des joueurs de l’histoire du club parisien ayant joué le plus de matchs officiels avec le PSG.

“Ça représente beaucoup, faire partie des joueurs qui ont porté le plus ce maillot, c’est quelque chose de beau. Ça veut dire qu’on a passé beaucoup d’années ensemble, qu’on a gagné beaucoup de titres. Et puis je suis encore jeune dans le foot, je n’ai que 27 ans. Donc j’espère pouvoir jouer encore beaucoup, gagner encore plus. Je ne m’attendais pas à ça quand je suis arrivé et c’est fantastique de vivre ça ici. Je veux continuer encore longtemps.

Verratti “Ce club, je l’aime.”

Être le joueur le plus capé de l’histoire de ce club, ce serait magnifique… Ce club, je l’aime. Il m’a fait grandir, il m’a fait connaître le vrai foot, il m’a tout offert. J’ai pu jouer des grands matches, évoluer avec des grands joueurs, et je suis heureux ici.”

Difficile de ne pas apprécier une telle déclaration, pleine d’amour pour le PSG. Verratti est maintenant un des “anciens” de l’effectif et il est visiblement parti pour gagner ce statut encore longtemps. Ce n’est pas pour qu’il a signé une prolongation contrat en octobre dernier et jusqu’en 2024. L’Italien vit une belle aventure dans ce club et veut l’aider à remporter la Ligue des Champions, à s’installer dans la durée parmi les plus grands clubs d’Europe. On sent que le numéro 6 parisien est heureux au club et au sein de la ville. De quoi continuer à voir une belle histoire s’écrire.

Cette saison au moins, l’Italien va continuer à l’écrire avec son compatriote Alessandro Florenzi, arrière droit de 29 ans arrivé en provenance de l’AS Rome sous la forme d’un prêt à option d’achat. Il a été invité à évoquer cette recrue parisienne.

Verratti “On est un très bon groupe, et Alessandro me l’a dit tout de suite quand il est arrivé.”

“Avec Al on se connait depuis qu’on est tout petits, quand on avait 13-14 ans et qu’on évoluait déjà dans les plus petites sélections italiennes ensemble. Je le connais depuis longtemps, je sais ce qu’il peut

Verratti affirme qu'il aime le PSG, évoque Florenzi et l'entame de la saison

Alessandro FLORENZI of PSG during the Ligue 1 match between Paris Saint-Germain and Olympique Marseille at Parc des Princes on September 13, 2020 in Paris, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport) – Parc des Princes – Paris (France)

apporter. Il est bon tactiquement, physiquement, il couvre le terrain, se met à disposition du groupe. Il est intelligent, gentil, généreux. Je pense que c’est un très bon recrutement pour Paris et on l’a vu tout de suite. Nous, on l’a accueilli pour qu’il se sente comme à la maison et il l’a ressenti. On est un très bon groupe, et Alessandro me l’a dit tout de suite quand il est arrivé, il l’a senti.”

Pour Florenzi, le fait de connaître Verratti depuis longtemps est forcément une aide dans son intégration. Cela aide à se sentir à l’aise au plus vite. Et on a déjà vu les recrues être très vite intégrées au sein du groupe. On ne se fait donc pas de souci pour l’Italien. De même pour ce qui est du terrain. On a déjà vu sur ses premiers matchs sa capacité à apporter offensivement, notamment avec d’excellents centres. Cela sans oublier d’afficher une certaine solidité dans son couloir. On ne serait pas surpris de le voir amener le PSG à lever son option d’achat.

Verratti “Sans préparation, c’était très difficile.”

Enfin, Verratti a été interrogé à propos du début de saison difficile pour le PSG (2 défaites sur les 2 premiers matchs de Ligue 1, avant de gagner les deux suivants).

“C’est la première fois que je vis un début de saison pareil. Jouer une finale de Champions League le 23 et avoir un match le 29… Je ne le dis pas comme une excuse, mais comme un constat. Dans les autres championnats, on voit bien que tout le monde a eu le temps de se préparer à un retour. Il faut protéger les équipes qui peuvent aller loin pour le championnat français, que ce soit Paris ou une autre équipe.

On savait déjà, avant d’affronter Lens, qu’on ne parviendrait pas à faire le match de notre vie. Pareil pour Marseille même si on voulait faire le maximum. Sans préparation, c’était très difficile. Là, on commence à être un peu mieux, petit à petit on va retrouver notre football de la saison dernière.”

Clairement, le PSG était loin d’être dans les meilleures conditions pour démarrer la saison. La Ligue de Football Professionnel a mis ses clubs européens, l’Olympique Lyonnais et Paris, en difficulté en voulant démarrer le championnat 2020-2021 au plus vite. On a pu sentir que l’instance de football ne s’attendait pas à les voir aller loin en Ligue des Champions. Ou alors, elle s’en fichait et voulait reprendre au plus vite sans penser aux conséquences.

Bien sûr, Paris n’avait pas perdu ses matchs d’avance. Le fait qu’il y ait une vague de cas positifs au coronavirus a été une difficulté en plus. Verratti et ses coéquipiers ont dû faire avec. Et ils ont en plus eu un manque de réussite proche de la malédiction. C’est regrettable. Mais la saison est loin d’être terminée. Le PSG a pu gagner 2 matchs et a eu cette semaine pour mieux se préparer. Il y a encore plein de place pour réussir une très belle année.

Retrouvez ci-dessous notre dernier podcast, à propos de la volonté du PSG de recruter les milieux Tiémoué Bakayoko (26 ans, Chelsea) et Marcelo Brozovic (27 ans, Inter Milan) et la suspension d’Angel Di Maria (ailier de 32 ans) pour 4 matchs) :

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Club