Restez connectés avec nous
Dortmund/PSG - Rothen évoque la gestion des émotions des Parisiens

Autour du PSG

Dortmund/PSG – Rothen évoque la gestion des émotions des Parisiens

Jérôme Rothen, ancien milieu du Paris Saint-Germain et de l’Equipe de France notamment qui est devenu consultant sportif, était au micro de RMC Sport lundi soir pour donner son sentiment sur le 8e de finale aller de la Ligue des Champions entre Paris et le Borussia Dortmund ce mardi soir au Signal Iduna Park (coup d’envoi à 21h, diffusion sur RMC Sport). Il a notamment insisté sur les émotions et la psychologie.

« Pour Tuchel, c’est plus simple. Il vaut mieux être accueilli comme ça, se sentir détesté. De transmettre ça à ses joueurs, c’est le plus facile en fait. Du côté de Dortmund, qu’est-ce qu’ils en ont à faire les joueurs qu’il y ait Tuchel en face ? Cela peut toucher 1 ou 2 joueurs avec qui ça s’est mal passé. Mais ces matchs de Ligue des Champions c’est ce qu’il y a de plus facile à préparer quand t’es joueur. Alors oui, il va mettre une tactique en place et croire à ses idées. Mais la motivation vient toute seul. Les joueurs se prennent en main, la remise en question est obligatoire sur ces matchs. 

Rothen « on ne sait pas comment ils vont gérer leurs émotions. »

Après, il faut gérer l’émotion de chacun. Mais on ne peut pas le savoir avant. Les joueurs qui ont vécu les catastrophes des dernières saisons, on ne sait pas comment ils vont gérer leurs émotions. Je ne sais pas comment Thiago Silva va être. Le match aller l’an dernier m’a rassuré, et puis le PSG s’est écroulé au retour. Le match à Amiens ? Mais ça on s’en fiche. Quand tu sais que tu vas jouer une mi-temps, tu ne l’abordes pas avec une grande envie. Il y a de la gestion. Peut-être encore plus parce que c’est Amiens. Thiago Silva a mal géré, mais il ne faut pas en tenir rigueur. », a déclaré Rothen.

Tuchel l’a bien expliqué, il n’a pas à transmettre de l’envie à ses joueurs, mais plutôt du calme et de la confiance. Il ne faut pas avoir peur de perdre, même si les échecs des années passées pèsent forcément un peu. Il faut réussir à se concentrer sur l’envie de se qualifier, sur le jeu de l’équipe et cette rencontre. Celles des années passées ne compteront pas dans ce 8e de finale. Il faut espérer que tous les joueurs seront bien prêts. On se doute que le staff fait le maximum pour cela. La composition d’équipe n’est d’ailleurs pas faite au hasard. Reste aux Parisiens de prouver qu’ils ont utilisé ces expériences pour grandir et qu’ils ont bien compris la mentalité à avoir pour que l’expérience utilise tout son potentiel. C’est le sentiment que l’on a eu ces derniers mois. Il faut confirmer.

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG