Adversaires

Ralston « Je ne craignais pas Neymar…je ne l’ai pas mis sur un piédestal »

Publie le 13/09/2017 a 18:40



  • Lors du match entre le Celtic Glasgow et le Paris Saint-Germain hier soir (0-5, Ligue des Champions), Anthony Ralston a eu quelques contentieux avec les joueurs de la capitale, particulièrement avec Neymar. Lorsque le Brésilien a eu un carton jaune pour une soi-disante simulation, le défenseur droit du Celtic en a profité pour se moquer.

    Ce qui n’a pas vraiment plu à Neymar, qui lui a balancé quelques mots (surement peu aimables) et lui a rappelé le score du match (le PSG menait 3-0 à ce moment). A la fin de la rencontre, Ralston voulait serrer la main de Neymar mais celui-ci, visiblement rancunier, a préféré esquiver et montrer son mécontentement. Le défenseur écossais est revenu sur son altercation avec la star brésilienne en zone mixte :

    « Si c’est pour cela (qu’il ne m’a pas serré la main), c’est bien. Je ne m’en préoccupe pas. Tout le monde est différent, alors ça ne va pas m’empêcher de dormir. Ce n’est pas grave. Je ne m’attarderai pas trop sur ça. Je ne craignais pas Neymar. J’ai juste joué mon jeu normal. Je me suis préparé à jouer ce match de la même façon que pour un autre. J’ai fait exactement la même routine. C’est juste un autre homme par rapport aux autres. Je ne l’ai pas mis sur un piédestal, j’ai juste combattu contre lui. »

    Une tension compréhensible, mais dont Neymar doit se méfier.

    En ayant  provoqué, taclé avec violence et insulté par la même personne tout le long du match, il est difficile de rester poli. Neymar avait de bonnes raisons d’être en colère, même s’il doit gérer cela sur le terrain. On note que Ralston a été très agressif pendant toute la rencontre et avec tout le monde. On repense notamment au tampon sur Thiago Motta. De quoi faire monter la pression.

    Il reste tout de même que Neymar ne doit pas se laisser déconcentrer par le comportement de ses adversaires. Avec son style de jeu et son talent, le Brésilien va souvent prendre des coups et l’adversaire voudra le sortir du match. On peut comprendre la frustration et même un peu de colère (surtout avec un arbitre en méforme), mais Neymar doit garder la tête au jeu, là où il est l’un des meilleurs.

    Quant à Ralston, on peut en effet dire qu’il ne s’est pas contenté de regarder Neymar. Mais il est difficile de lui donner la victoire dans ce duel puisque le Brésilien a ouvert le score et a délivré une passe décisive dans la victoire 0-5 des Parisiens.

    Publie le 13/09/2017 a 18:40

    Ralston « Je ne craignais pas Neymar…je ne l’ai pas mis sur un piédestal »

    Lors du match entre le Celtic Glasgow et le Paris Saint-Germain hier soir (0-5, Ligue des Champions), Anthony Ralston a eu quelques contentieux avec les joueurs de la capitale, particulièrement avec Neymar. Lorsque le Brésilien a eu un carton jaune pour une soi-disante simulation, le défenseur droit du Celtic en a profité pour se moquer.

    Ce qui n’a pas vraiment plu à Neymar, qui lui a balancé quelques mots (surement peu aimables) et lui a rappelé le score du match (le PSG menait 3-0 à ce moment). A la fin de la rencontre, Ralston voulait serrer la main de Neymar mais celui-ci, visiblement rancunier, a préféré esquiver et montrer son mécontentement. Le défenseur écossais est revenu sur son altercation avec la star brésilienne en zone mixte :

    « Si c’est pour cela (qu’il ne m’a pas serré la main), c’est bien. Je ne m’en préoccupe pas. Tout le monde est différent, alors ça ne va pas m’empêcher de dormir. Ce n’est pas grave. Je ne m’attarderai pas trop sur ça. Je ne craignais pas Neymar. J’ai juste joué mon jeu normal. Je me suis préparé à jouer ce match de la même façon que pour un autre. J’ai fait exactement la même routine. C’est juste un autre homme par rapport aux autres. Je ne l’ai pas mis sur un piédestal, j’ai juste combattu contre lui. »

    Une tension compréhensible, mais dont Neymar doit se méfier.

    En ayant  provoqué, taclé avec violence et insulté par la même personne tout le long du match, il est difficile de rester poli. Neymar avait de bonnes raisons d’être en colère, même s’il doit gérer cela sur le terrain. On note que Ralston a été très agressif pendant toute la rencontre et avec tout le monde. On repense notamment au tampon sur Thiago Motta. De quoi faire monter la pression.

    Il reste tout de même que Neymar ne doit pas se laisser déconcentrer par le comportement de ses adversaires. Avec son style de jeu et son talent, le Brésilien va souvent prendre des coups et l’adversaire voudra le sortir du match. On peut comprendre la frustration et même un peu de colère (surtout avec un arbitre en méforme), mais Neymar doit garder la tête au jeu, là où il est l’un des meilleurs.

    Quant à Ralston, on peut en effet dire qu’il ne s’est pas contenté de regarder Neymar. Mais il est difficile de lui donner la victoire dans ce duel puisque le Brésilien a ouvert le score et a délivré une passe décisive dans la victoire 0-5 des Parisiens.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    1. Daniel Kieffer on 14 septembre 2017 at 07:26 said:

      Qu’il apprenne d’abord à jouer au foot avant d’ouvrir sa grande gueule !!!

    2. justo 1958 on 13 septembre 2017 at 19:17 said:

      Personnellement , je crains surtout d’oublier le nom de ce « dépucelé en public »

    3. Verratti10 on 13 septembre 2017 at 19:11 said:

      « combattu » tout est dit. Tu t’es trompé de sport Corky

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    Actualité Féminine

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Actu Féminin

    Corinne Diacre (43 ans), la sélectionneuse de l’équipe de France Féminine a livré sa liste pour ...

    Vidéos PSG

    Ralston « Je ne craignais pas Neymar…je ne l’ai pas mis sur un piédestal »

    <Adversaires , LDC

    Lors du match entre le Celtic Glasgow et le Paris Saint-Germain hier soir (0-5, Ligue des Champions), Anthony Ralston a eu quelques contentieux avec les joueurs de la capitale, particulièrement avec Neymar. Lorsque le Brésilien a eu un carton jaune pour une soi-disante simulation, le défenseur droit du Celtic en a profité pour se moquer.

    Ce qui n’a pas vraiment plu à Neymar, qui lui a balancé quelques mots (surement peu aimables) et lui a rappelé le score du match (le PSG menait 3-0 à ce moment). A la fin de la rencontre, Ralston voulait serrer la main de Neymar mais celui-ci, visiblement rancunier, a préféré esquiver et montrer son mécontentement. Le défenseur écossais est revenu sur son altercation avec la star brésilienne en zone mixte :

    « Si c’est pour cela (qu’il ne m’a pas serré la main), c’est bien. Je ne m’en préoccupe pas. Tout le monde est différent, alors ça ne va pas m’empêcher de dormir. Ce n’est pas grave. Je ne m’attarderai pas trop sur ça. Je ne craignais pas Neymar. J’ai juste joué mon jeu normal. Je me suis préparé à jouer ce match de la même façon que pour un autre. J’ai fait exactement la même routine. C’est juste un autre homme par rapport aux autres. Je ne l’ai pas mis sur un piédestal, j’ai juste combattu contre lui. »

    Une tension compréhensible, mais dont Neymar doit se méfier.

    En ayant  provoqué, taclé avec violence et insulté par la même personne tout le long du match, il est difficile de rester poli. Neymar avait de bonnes raisons d’être en colère, même s’il doit gérer cela sur le terrain. On note que Ralston a été très agressif pendant toute la rencontre et avec tout le monde. On repense notamment au tampon sur Thiago Motta. De quoi faire monter la pression.

    Il reste tout de même que Neymar ne doit pas se laisser déconcentrer par le comportement de ses adversaires. Avec son style de jeu et son talent, le Brésilien va souvent prendre des coups et l’adversaire voudra le sortir du match. On peut comprendre la frustration et même un peu de colère (surtout avec un arbitre en méforme), mais Neymar doit garder la tête au jeu, là où il est l’un des meilleurs.

    Quant à Ralston, on peut en effet dire qu’il ne s’est pas contenté de regarder Neymar. Mais il est difficile de lui donner la victoire dans ce duel puisque le Brésilien a ouvert le score et a délivré une passe décisive dans la victoire 0-5 des Parisiens.

    By
    @
    OTER ?>