Restez connectés avec nous
LOSC/PSG - Galtier ne cache pas sa frustration "L'arbitre a été influencé par la qualité de l'adversaire"

Adversaires

LOSC/PSG – Galtier ne cache pas sa frustration « L’arbitre a été influencé par la qualité de l’adversaire »

Ce dimanche soir, le Paris Saint-Germain s’est imposé face à Lille (0-2) en clôture de la 21ème journée de Ligue 1. Deux réalisations de Neymar, attaquant de 27 ans, permettent aux Parisiens de prendre les 3 points dans une rencontre assez difficile. Entraîneur du LOSC, Christophe Galtier est revenu sur cette rencontre au micro de Canal +. Il a surtout été question d’arbitrage et de la faute qui serait au début de l’action qui mène ensuite au penalty du 0-2.

« Il fallait revenir sur la première faute sur le 2e but ? Il y a toujours une interprétation. Pour moi il y a faute, il y a la VAR, je ne vois pas comment on ne siffle pas faute. Le règlement prévoir que l’on puisse revenir aussi loin. Peut-être qu’il faut le changer, mais il est là. C’est déjà difficile de jouer contre le PSG. On a fait un match consistant et on est sanctionné lourdement.

Galtier « si le match restait à 1-0 plus longtemps, les choses auraient pu s’inverser. »

D’après la VAR il n’y a pas faute ? J’aurais aimé que ce soit dans l’autre sens, avec une faute sur l’un des Quatre Fantastiques pour voir la conséquence. C’est simplement ça, c’est l’arbitrage influencé par la qualité de l’adversaire. On est sanctionné sur cette action. Je ne veux pas remettre en cause la victoire de Paris. Mais je pense que si le match restait à 1-0 plus longtemps, les choses auraient pu s’inverser. »

Sur l’ensemble du match, les Parisiens méritant la victoire malgré la belle opposition lilloise. Dire que l’arbitrage a été influencé par la qualité de l’adversaire, c’est un peu de la mauvaise foi et une excuse facile. On peut penser à des mots qui viennent surtout de la frustration. Il semble difficile de voir un avantage particulier pour Paris au fil des matchs. Ce soir, on a surtout vu beaucoup décisions difficiles à comprendre. Ce qui n’arrive pas que dans les matchs du PSG. Concernant l’action sur le penalty, la faute n’était visiblement pas évident pour les arbitres, contrairement la main.

Nous retenons surtout la belle victoire du PSG, qui compte désormais 10 points d’avance sur l’Olympique de Marseille. Seul problème du soir, Abdou Diallo (défenseur de 23 ans) et Thiago Silva (défenseur central et capitaine de 35 ans) ont rejoint le camp des blessés. Mais le le coach Thomas Tuchel a été plutôt rassurant.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires