Restez connectés avec nous

Adversaires

A Nancy, c’est la défense avant tout

Le PSG s’en était rendu compte au match aller (défaite 0-1), Nancy est une équipe très compliquée à bousculer. Avec son bloc défensif très compact, la formation lorraine laisse très peu d’espaces à ses adversaires.

Et pourtant, les Nancéiens ont abandonné leur défense à 5 au profit d’un 4-3-3 qui permet à l’équipe d’être plus équilibrée. L’arrivée de l’expérimenté Sébastien Puygrenier a stabilisé l’arrière-garde et Jean Fernandez semble satisfait de son système. « Si on n’a pas quatre défenseurs solides. On a joué en 4-4-2, en 5-4-1, en 5-3-2, en 4-2-3-1 et en 4-3-3. C’est avec cette organisation-là qu’on a trouvé un équilibre. Avec Salif Sané devant la défense et plus de monde au milieu, a expliqué l’ancien coach d’Auxerre, qui demande à toute son équipe de défendre, y compris les attaquants. C’est capital. Au haut niveau, les attaquants doivent être les premiers défenseurs. Djamel (Bakar) a intégré ça. Daniel (Niculae) savait déjà le faire. Enfin, il a fallu que Yohan (Mollo), qui n’avait pas joué depuis six mois, retrouve le physique pour le faire. La communication est bonne entre eux, même si elle reste encore insuffisante. Mais c’est une équipe jeune, encadrée par quelques anciens. Ce que je constate, c’est que tout le monde prend du plaisir. Personne n’est négatif. Lorsqu’un coéquipier perd le ballon, il faut que tous les autres se mettent minable pour le récupérer. »

Autant dire que sur la pelouse synthétique du stade Marcel-Picot, c’est encore un match très compliqué qui attend les Parisiens, qui devront trouver les clés pour ouvrir le coffre-fort lorrain. Et cela passera par un jeu collectif fluide, rapide et bien rodé, tout le contraire de ce qu’on a pu voir dimanche soir face à Bordeaux.

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires