Restez connectés avec nous
Entre Lassana Diarra et le PSG "les contacts se sont nettement refroidis" annonce L'Equipe

Adversaires

Diarra « Paris n’a pas besoin d’avoir 15 occasions pour marquer ou tuer le match »

En zone mixte, Lassana Diarra, milieu marseillais et de l’Equipe de France, s’est arrêté pour évoquer la rencontre et la nouvelle défaite 2-1 pour l’Olympique de Marseille face au Paris Saint-Germain, hier soir en clôture de la 25e journée de Ligue 1.

« On est déçus ce soir  parce qu’à l’arrivée, ça nous fait zéro point. C’est vrai qu’on a montré un beau visage, qu’on a été conquérants, mais dans le foot, ce qui compte à la fin, ce sont les points. Il nous a manqué du réalisme. Paris n’a pas besoin d’avoir quinze occasions pour marquer ou tuer le match.

De notre côté, nous devons réussir à marquer sur nos temps forts. Pourtant, comme au match aller, on les a bien bousculés. Ce que j’espère maintenant, c’est qu’on va réussir à garder cet état d’esprit, cette hargne. »

Comme au match aller Lass Diarra a été au niveau de ce rendez-vous et a causé des problèmes au milieu parisien orphelin de Marco Verratti et Javier Pastore. Abdelaziz Barrada est lui aussi revenu sur ce match dans lequel il n’a pas forcément brillé et s’est notamment illustré en manquant une énorme occasion.

« On a bien bousculé cette équipe du PSG, malheureusement, encore une fois, on ne prend pas les trois points. Pourtant, avec ce que l’on a montré, je pense qu’on aurait pu prendre au moins un point voire espérer la victoire. Mais le but qu’ils nous mettent à un quart d’heure de la fin nous a fait mal. C’est vrai qu’on a un problème au Vélodrome, cette saison, mais cette fois on a bien joué, on a fait les efforts, on les a pressés haut. Malheureusement, on a encore une fois péché dans la finition. »

Les Marseillais ont su bousculer les Parisiens et font partie de ces rares équipes à avoir inscrit un but, puisqu’à l’extérieur le PSG en avait encaissé que 3 jusqu’à présent. Mais, cela n’a pas suffit et quand on regarde le match et sa physionomie on se demande qui peut bien faire tomber cette équipe parisienne qui même dans la difficulté reste intraitable et parvient finalement à s’imposer.

Peut-être que la Ligue des Champions, qui devrait pousser Laurent Blanc a fait tourner son effectif sur la scène nationale, permettra à une équipe de réussir quelque chose face au PSG. Attention tout de même, puisque l’équipe parisienne a déjà tourné plusieurs fois et a continué d’accumuler les bons résultats.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires