Restez connectés avec nous
Ligue 1 - Joannin pointe du doigt la LFP "on n’a pas pensé aux conséquences, humaines ou financières."
© Photo Icon Sport

Ligue 1

Ligue 1 – Joannin pointe du doigt la LFP “on n’a pas pensé aux conséquences, humaines ou financières.”

Bernard Joannin, président de l’Amiens SC, fait partie des grands détracteurs du choix de la Ligue de Football Professionnel d’arrêter la Ligue 1 2019-2020 avec un classement figé par quotient, deux descentes et deux montées. Le dirigeant du 19e, qui se retrouve donc relégué en Ligue 2, a même attaqué la décision en justice. Dans L’Equipe, il s’est encore exprimé à propos de sa protestation.

“Si je peux comprendre le choix d’arrêter définitivement le championnat ?

Il a été hâtif. Regardez l’Allemagne, où le Championnat a repris le week-end dernier, le Portugal qui va repartir cette semaine (le 4 juin en réalité), l’Italie et l’Espagne qui ont retrouvé l’entraînement… Je souhaite de tout mon cœur que cette pandémie s’arrête, et il faut laisser le temps au temps, mais on pouvait simplement suspendre la L1 et regarder comment les choses se passaient. Il n’y a pas eu assez de dialogue et on n’a pas pensé aux conséquences, humaines ou financières.

Joannin “J’irai jusqu’au bout de mon combat.”

Si j’ai songé à m’unir avec Toulouse ?

Bien sûr. Mais le combat d’Amiens n’est pas celui de Toulouse, chaque club dépose sa requête auprès du tribunal administratif, même si j’ai beaucoup de compassion pour le TFC. (…) J’irai jusqu’au bout de mon combat.”

En effet, il était sans doute possible de faire autrement que ce qui a été décidé en France. Il semblait envisageable d’attendre et de peut-être placer la fin du championnat plus tard. Cependant, comme l’a souligné Noël Le Graët (président de la Fédération Française de Football) il y a peu, une fois que le gouvernement a décidé qu’il n’y aurait pas de match avant le mois d’août, les solutions étaient très limitées. Il ne faut pas oublier l’importance d’être à peu près coordonné avec le reste de l’Europe pour la saison prochaine. Notamment pour la Ligue des Champions. La Ligue 1 ne pouvait pas se terminer n’importe quand. Aussi, rappelons à Joannin que la situation dans chaque pays face au coronavirus n’est pas la même.

Alors il vaut mieux s’adapter à celle en France et avoir en tête que l’arrêt du championnat a été décidé pour placer placer la santé de tous en priorité. Oser parler d’un oubli des conséquences humaines est plutôt triste. Et le classement garde un certain mérite sportif.  Quand on voit l’impossibilité de s’unir à Toulouse pour un même combat, on a du mal à penser que tout cela pourrait aboutir à quelque chose d’utile. Il serait préférable de se concentrer sur le bien collectif et la suite.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Ligue 1