Restez connectés avec nous

Adversaires

Nancy compte bien imiter Sochaux et Reims

Samedi (17h), le Paris Saint-Germain affrontera l’AS Nancy-Lorraine au Parc des Princes lors de la 28ème journée de Ligue 1. Un choc des extrêmes que les Parisiens devront aborder du mieux possible car les Lorrains auront pour but d’imiter Reims et Sochaux, deux de leurs adversaires directs, qui viennent de battre le PSG en championnat. C’est en tout cas ce qu’a confié Patrick Gabriel, le coach de l’ASNL.

« On prépare ce match dans de bonnes conditions puisqu’on a eu un temps meilleur. On a pu aller sur le terrain en herbe toute la semaine. On retrouve les beaux jours. Sinon, on ne prépare pas le match de Paris différemment d’un autre. On prépare notre semaine tranquillement, sans plan-anti Parisien. S’inspirer de Sochaux et Reims ? Oui, si elles ont été capables de le faire, ça veut dire que nous aussi on peut le faire. En même temps, c’était à Sochaux et à Reims. Ça change beaucoup de choses, forcément. Comment expliquer les difficultés du PSG contre les équipes du bas de tableau ? Il y a déjà la qualité des terrains qui n’est pas celle du Parc. C’est évident. Et quand on est à l’extérieur, il y a une pression positive des supporters pour pousser l’équipe. Et je vais dire une attention moindre parce que cette équipe est sûre de sa force, je ne vais pas dire décontractée mais ils savent qu’à n’importe quel moment, ils peuvent marquer. Ça manque parfois de détermination. Ils sont en quart de finale de la Ligue des champions, premiers de L1, qualifiés en Coupe de France, ils ont 350 millions de points de plus que nous. On va s’accrocher. On y va sereinement. Conscients de la difficulté. Mais aussi conscients que Sochaux et Reims ont pu le faire. Donc pourquoi pas nous ? Tout est possible. Pour se maintenir, il faut gagner des matchs. On fera tout pour le gagner. Quand on verra la composition de l’équipe de Paris, on verra comment on s’organisera. Il ne faut pas échafauder trop de stratégies qui pourraient ne pas marcher. On jugera sur pièces », a déclaré le technicien lorrain pour 20minutes.fr, lui qui n’était pas à la tête de l’ASNL au match aller, lorsque le PSG s’était imposé au stade Marcel-Picot (0-1, but d’Ibrahimovic). En effet, Patrick Gabriel a remplacé Jean Fernandez au mois de janvier suite au départ de ce dernier.

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires