Adversaires

PSG/Dijon – Reynet « Des poussins contre des seniors…j’avais honte d’être sur le terrain »

PSGDijon - Reynet Des poussins contre des seniors...j'avais honte d'être sur le terrain
Publie le 18/01/2018 a 16:30



  • Hier soir au Parc des Princes, le Paris Saint-Germain parfaitement lancé son année à domicile avec une victoire 8-0 contre Dijon en clôture de la 21e journée de Ligue 1. Forcément, le gardien dijonnais Baptiste Reynet (27 ans) était malheureux après la rencontre. Il s’est tout de même présenté en zone mixte et a avoué avoir eu « honte ».

    « En première mi-temps on n’a pas existé, on est passé pour des peintres. On arrivait pas à faire trois passes d’affilée, on perdait tous nos ballons puis voilà, on s’est dit qu’il fallait lever la tête en seconde période et on en a pris encore plus. J’avais l’impression que le match ressemblait à un match de poussins contre une équipe de seniors. Il va vite falloir se remettre en selle et oublier ce match là parce que huit buts encaissés ça fait mal. J’avais honte d’être sur le terrain, au bout de 30 minutes il y avait déjà 3-0 (…)

    ‘ils ont des joueurs hors-normes mais après il faut avoir un peu de fierté’

    Il y avait des vagues qui partaient dans tous les sens. On est passé pour des guignols et il va vite falloir se remettre dans le droit chemin. Avec le niveau jeu qu’on a produit ce soir, ils avaient rien à craindre, on aurait pu jouer pendant 3 jours, on n’aurait pas mis un but, on en aurait pris 50. C’est vrai que c’est une grosse équipe, il y a rien à dire, ils ont des joueurs hors-normes mais après il faut avoir un peu de fierté, on n’a pas le droit de donner le bâton pour se faire battre comme on a fait ce soir. »

    Il est logique qu’en sortant d’un tel match Reynet n’ait que des mots négatifs pour la prestation de son équipe. Il n’y a pas eu grand-chose de réussi. Par contre, on a assisté à quelques grosses erreurs. La perte de balle sur le 1er but en est un bon exemple. Ensuite, la qualité du PSG fait très mal. L’ouverture du score de Di Maria est toujours un bon exemple, puisque cet enroulé était loin d’être évident.

    C’est un mélange que l’on a vu hier soir : des Dijonnais pas en forme contre des Parisiens étincelants. De quoi arriver à ce score très difficile à vivre. Surtout pour le gardien qui vite forcément un peu plus mal que les autres de prendre des buts. Le voir s’asseoir contre son poteau après un but a même pu faire un peu de peine. Mais on attend des Parisiens de jouer à fond, de prendre l’habitude de faire au mieux…cela fait forcément des malheureux. On souhaite tout de même du courage à Dijon pour se relancer.

    Publie le 18/01/2018 a 16:30

    PSG/Dijon – Reynet « Des poussins contre des seniors…j’avais honte d’être sur le terrain »

    Hier soir au Parc des Princes, le Paris Saint-Germain parfaitement lancé son année à domicile avec une victoire 8-0 contre Dijon en clôture de la 21e journée de Ligue 1. Forcément, le gardien dijonnais Baptiste Reynet (27 ans) était malheureux après la rencontre. Il s’est tout de même présenté en zone mixte et a avoué avoir eu « honte ».

    « En première mi-temps on n’a pas existé, on est passé pour des peintres. On arrivait pas à faire trois passes d’affilée, on perdait tous nos ballons puis voilà, on s’est dit qu’il fallait lever la tête en seconde période et on en a pris encore plus. J’avais l’impression que le match ressemblait à un match de poussins contre une équipe de seniors. Il va vite falloir se remettre en selle et oublier ce match là parce que huit buts encaissés ça fait mal. J’avais honte d’être sur le terrain, au bout de 30 minutes il y avait déjà 3-0 (…)

    ‘ils ont des joueurs hors-normes mais après il faut avoir un peu de fierté’

    Il y avait des vagues qui partaient dans tous les sens. On est passé pour des guignols et il va vite falloir se remettre dans le droit chemin. Avec le niveau jeu qu’on a produit ce soir, ils avaient rien à craindre, on aurait pu jouer pendant 3 jours, on n’aurait pas mis un but, on en aurait pris 50. C’est vrai que c’est une grosse équipe, il y a rien à dire, ils ont des joueurs hors-normes mais après il faut avoir un peu de fierté, on n’a pas le droit de donner le bâton pour se faire battre comme on a fait ce soir. »

    Il est logique qu’en sortant d’un tel match Reynet n’ait que des mots négatifs pour la prestation de son équipe. Il n’y a pas eu grand-chose de réussi. Par contre, on a assisté à quelques grosses erreurs. La perte de balle sur le 1er but en est un bon exemple. Ensuite, la qualité du PSG fait très mal. L’ouverture du score de Di Maria est toujours un bon exemple, puisque cet enroulé était loin d’être évident.

    C’est un mélange que l’on a vu hier soir : des Dijonnais pas en forme contre des Parisiens étincelants. De quoi arriver à ce score très difficile à vivre. Surtout pour le gardien qui vite forcément un peu plus mal que les autres de prendre des buts. Le voir s’asseoir contre son poteau après un but a même pu faire un peu de peine. Mais on attend des Parisiens de jouer à fond, de prendre l’habitude de faire au mieux…cela fait forcément des malheureux. On souhaite tout de même du courage à Dijon pour se relancer.




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    1. Verratti10 on 18 janvier 2018 at 19:20 said:

      Si on avait jouer 3 jours c pas 50 buts que vous auriez pris mais 250

    2. Verratti10 on 18 janvier 2018 at 16:46 said:

      J’ai regardé les stats des autres championnats
      On est exactement sur le même rythme que City et Barça en nombre de points et goal average. Exception du barça qui a pas perdu ils ont 1 nul en +.
      On est un peu en avance sur l’Allemagne et l’Italie (Bayern et Naples/Juve)
      Pour moi si on bat Lyon on aura progressé déjà par rapport aux autres années
      C’est devenu une anomalie de perdre un match ou de faire un nul
      On grandit, ça va finir par passer en LDC (dream bigger comme dirait 13100)

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Thierry Marchand Je me demande comment Mbappé peut lancer un appel...Les Parisiens ont la trouille

    Thierry Marchand « Je me demande comment Mbappé peut lancer un appel…Les Parisiens ont la trouille »

    Autour du PSG

    A l’heure de la mobilisation générale pour les joueurs du Paris Saint-Germain, notamment de Kylian Mbappé ...

    Actualité Féminine

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Actu Féminin

    Corinne Diacre (43 ans), la sélectionneuse de l’équipe de France Féminine a livré sa liste pour ...

    Vidéos PSG

    PSG/Dijon – Reynet « Des poussins contre des seniors…j’avais honte d’être sur le terrain »

    PSGDijon - Reynet Des poussins contre des seniors...j'avais honte d'être sur le terrain <Adversaires , Ligue 1

    Hier soir au Parc des Princes, le Paris Saint-Germain parfaitement lancé son année à domicile avec une victoire 8-0 contre Dijon en clôture de la 21e journée de Ligue 1. Forcément, le gardien dijonnais Baptiste Reynet (27 ans) était malheureux après la rencontre. Il s’est tout de même présenté en zone mixte et a avoué avoir eu « honte ».

    « En première mi-temps on n’a pas existé, on est passé pour des peintres. On arrivait pas à faire trois passes d’affilée, on perdait tous nos ballons puis voilà, on s’est dit qu’il fallait lever la tête en seconde période et on en a pris encore plus. J’avais l’impression que le match ressemblait à un match de poussins contre une équipe de seniors. Il va vite falloir se remettre en selle et oublier ce match là parce que huit buts encaissés ça fait mal. J’avais honte d’être sur le terrain, au bout de 30 minutes il y avait déjà 3-0 (…)

    ‘ils ont des joueurs hors-normes mais après il faut avoir un peu de fierté’

    Il y avait des vagues qui partaient dans tous les sens. On est passé pour des guignols et il va vite falloir se remettre dans le droit chemin. Avec le niveau jeu qu’on a produit ce soir, ils avaient rien à craindre, on aurait pu jouer pendant 3 jours, on n’aurait pas mis un but, on en aurait pris 50. C’est vrai que c’est une grosse équipe, il y a rien à dire, ils ont des joueurs hors-normes mais après il faut avoir un peu de fierté, on n’a pas le droit de donner le bâton pour se faire battre comme on a fait ce soir. »

    Il est logique qu’en sortant d’un tel match Reynet n’ait que des mots négatifs pour la prestation de son équipe. Il n’y a pas eu grand-chose de réussi. Par contre, on a assisté à quelques grosses erreurs. La perte de balle sur le 1er but en est un bon exemple. Ensuite, la qualité du PSG fait très mal. L’ouverture du score de Di Maria est toujours un bon exemple, puisque cet enroulé était loin d’être évident.

    C’est un mélange que l’on a vu hier soir : des Dijonnais pas en forme contre des Parisiens étincelants. De quoi arriver à ce score très difficile à vivre. Surtout pour le gardien qui vite forcément un peu plus mal que les autres de prendre des buts. Le voir s’asseoir contre son poteau après un but a même pu faire un peu de peine. Mais on attend des Parisiens de jouer à fond, de prendre l’habitude de faire au mieux…cela fait forcément des malheureux. On souhaite tout de même du courage à Dijon pour se relancer.

    By
    @https://twitter.com/BottemanneNicol
    OTER ?>