Restez connectés avec nous
PSG/OM - Villas-Boas affirme "c'était le bon moment pour nous" et "l'arbitre a perdu la tête"

Adversaires

PSG/OM – Villas-Boas affirme « c’était le bon moment pour nous » et « l’arbitre a perdu la tête »

Coup de tonnerre dimanche, le Paris Saint-Germain a perdu face à l’Olympique de Marseille. Ce qui n’était plus arrivé depuis 2011. Le Classico n’était pas vraiment de la plus grande qualité à cause de tensions qui ont découpé la rencontre. Le coach de l’OM, André Villas-Boas, est revenu sur la rencontre en affichant sa satisfaction au micro de Téléfoot et en taclant l’arbitre, comme a pu le faire le directeur sportif parisien Leonardo.

« Une belle victoire ?

C’est une victoire importante, historique, c’était très difficile. Il y a eu du déchet technique, mais un peu de réussite.

C’était quoi le plan ?

On s’est préparé pendant la semaine en jouant avec un milieu en plus, et Thauvin pour prendre la profondeur. On a eu du mal à sortir de la première pression, on a été en difficulté. Après, on a gagné un peu de contrôle et on a été discipliné défensivement. Normalement, il y a 2-0 mais je n’ai pas compris le choix de l’arbitre.

Villas-Boas « On a subi beaucoup de fautes très agressives, il aurait pu être plus dur. »

Si je croyais à la victoire avant la rencontre ?

Oui, je pense que c’était le moment de profiter un peu. Même si la forme de Neymar et Di Maria étaient incroyables en revenant après le coronavirus. Ils ont bien bataillé. Mais c’est vrai que c’était le bon moment pour nous. On était confiant. On a mal démarré le match, mais après on a gagné un peu de confiance. La performance est historique. Mais je pense que l’arbitre a un peu perdu la tête. On a subi beaucoup de fautes très agressives, il aurait pu être plus dur. »

Les Marseillais étaient venus avec l’idée de profiter des absences mais aussi de la méforme de certains joueurs. C’est finalement réussi, avec une part de réussite. Cela grâce à un but sur coup-franc, qui reste l’une des rares occasions marseillaises de ce Classico. Malheureusement, le PSG n’a lui, comme lors de ses deux derniers matchs, pas su être efficace malgré une grande domination. Un point qu’il faut absolument régler, car gagner sans marquer est impossible.

Clairement, même si ce n’est pas forcément sur les mêmes points, Marseillais et Parisiens peuvent au moins se mettre d’accord pour dire que l’arbitre a été globalement « perdu » tout au long du match. Il a souvent sifflé à contre sens du jeu. Il a d’ailleurs refusé le deuxième but de l’OM alors qu’il était totalement valable, après avoir validé un premier qui semblait bien plus discutable. Des mains ont été oubliées, un penalty pour le PSG aussi lorsque Neymar se fait très clairement tiré par le bras sur un centre de Florenzi. Des erreurs qui ont ajouté de la tension, forcément. Le Classico s’est donc vite emballé.

Maintenant, le PSG doit très vite se remettre dedans pour la suite. Mais l’entraîneur allemand semble de plus en plus fragilisé. Même s’il a été en finale de la Ligue des Champions il y a peu, le football fait qu’il faut des résultats positifs très vite dans la saison suivante.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires