Restez connectés avec nous
PSG/Monaco (1-1) : Les notes du match : l'activité de Meunier, le non-match de Lucas

Ligue 1

PSG/Monaco (1-1) : Les notes du match : l’activité de Meunier, le non-match de Lucas

Match au sommet pour le Paris Saint-Germain qui recevait l’AS Monaco dans un Parc des Princes affichant complet. Une victoire aurait permis au Paris Saint-Germain de revenir à hauteur de son adversaire du soir. Pour cette rencontre, Unai Emery avait choisi d’aligner un système en 4-3-3, avec Adrien Rabiot au milieu, en remplacement de Marco Verratti, le grand absent du soir. Tandis que Julian Draxler était aligné d’entrée de jeu, au profit d’Angel Di Maria qui prenait place sur le banc. Le coup d’envoi donné par Ronaldinho fût un signe que la soirée allait être magique.

Un début de match très timide pour les parisiens qui subissent le pressing assez haut des monégasques. La suite de la première mi-temps est plus maîtrisée côté parisien, même si les occasions se font rares. Un début de deuxième acte très difficile pour le club de la capitale, qui concède plusieurs occasions franches et qui perd en plus Kevin Trapp sur blessure. Petit à petit, le PSG refait surface, sans parvenir malgré tout à se montrer très dangereux sur le but de Subasic. En fin de match, les parisiens pensaient avoir fait le plus dur grâce à un penalty d’Edinson Cavani, mais une mauvaise gestion de leur fin de match et une frappe de Bernardo Silva ont ruiné les espoirs d’une victoire parisienne (1-1 score final).

TRAPP (7.5) : Auteur d’une belle parade sur une frappe de Fabinho (18ème), c’est avec ses pieds qu’il a été le plus souvent mis à contribution durant le premier acte. Rassurant sur ses sorties aériennes, il a réussi un arrêt extraordinaire devant Falcao (46ème) avant de sortir, blessé à la cuisse cinq minutes plus tard. Il risque de rater le match aller de Ligue des Champions face à Barcelone.

MEUNIER (7,5) : Beaucoup sollicité, l’international belge a rendu une belle copie. Jouant très juste et combinant bien avec Lucas sur le côté droit, il a répondu présent dans ce match de haut-niveau. Solide défensivement, il a été plus proche qu’à son habitude, du porteur de balle adversaire, notamment au-moment où celui-ci centrait.

KURZAWA (5) : Préféré à Maxwell sur le côté gauche de la défense, l’ancien monégasque a été très actif, mais s’est montré, à certains moments, trop relâché. Il a apporté le surnombre offensivement, même si ses centres n’ont pas été assez précis. Il a été parfois trop brouillon dans ses choix et a eu du mal face à l’activité de Sidibé.

THIAGO SILVA (7) : Le pressing haut des monégasques a gêné sa première relance, mais dans les duels ou sur la couverture de son latéral, il a été irréprochable. Il a empêché plusieurs situations dangereuses comme sur cette mauvaise passe de Kurzawa (32ème). Il n’y pas à dire « O Monstro » est toujours présent en 2017.

MARQUINHOS (7) : A l’image de son compère brésilien, il a réalisé une superbe prestation. Solide défensivement, notamment dans le jeu aérien, il a lui aussi coupé  de nombreux ballons chauds avec beaucoup d’efficacité.

MOTTA (7) : Il a été d’une disponibilité impressionnante en première mi-temps. Constamment dans le tempo du match, il a été trouvé, à de nombreuses reprises, dans l’intervalle, par ses coéquipiers qui se sont bien servis de sa qualité de passe. Jouant majoritairement en une touche de balle, il a essayé d’accélérer le jeu. Un peu moins en vue en seconde période, où le PSG a moins tenu le ballon, il a réalisé une belle prestation.

RABIOT (6.5) : C’est l’un des parisiens qui est le mieux rentré dans la rencontre. Très percutant et se projetant constamment vers l’avant pour apporter le danger sur le but monégasque, il a été aussi très présent dans la récupération du ballon. Un pressing incessant et une grande disponibilité ont fait de lui un des hommes clés du milieu parisien.

MATUIDI (4.5) : Son activité débordante fait du bien au milieu parisien, cependant il a eu du mal dans la dernière passe sur des occasions qui auraient pu être décisives. Il a été assez fébrile dans ses transmissions et n’a jamais fait la différence grâce à ses qualités de percussion. Un match à oublier pour l’international français qui s’est beaucoup dépensé mais sans réussite.

DRAXLER (5.5) : On ne l’a pas assez vu, mais il a tout de même montré de belles choses par intermittence. Ses passes ou ses dribbles ont apporté quelque chose, malheureusement  il s’est montré trop discret avant d’être décisif et d’obtenir le penalty victorieux de Cavani.

CAVANI (6.5) : Il est le meilleur buteur d’Europe, mais c’est dans les matchs comme celui-là qu’on attend qu’il montre son efficacité. Comme à son habitude, il s’est beaucoup dépensé et a eu quelques situations intéressantes sans pour autant réussir à les convertir. Il a été solide et décisif sur ce penalty en fin de match qui aurait du permettre au PSG de l’emporter.

LUCAS (4) : Il a eu tendance à trop rentrer dans l’axe, plutôt que de provoquer sur le côté par ses dribbles et faire la différence. Il a raté son match en perdant quasiment tous ses ballons, même si son tir aurait pu être gagnant (42ème). Seul point positif pour lui, ses coups de pieds arrêtés ont été systématiquement dangereux.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Ligue 1