Ligue 1

Riolo salue le retour de Pastore dans un PSG « malade » et voit Monaco champion

Riolo s'agace du traitement du PSG "On a une putain de chance d’avoir 2 clubs extraordinaires"
Publie le 20/03/2017 a 14:40



  • Hier, la 30e journée de Ligue 1 s’est terminée avec notamment les matchs de l’AS Monaco et du Paris Saint-Germain. Les deux ont gagnés, respectivement face au SM Caen (0-3) et l’Olympique Lyonnais (2-1). Daniel Riolo a évoqué ces matchs essentiels pour la course au titre sur son blog. Le journaliste de RMC a été beaucoup plus convaincu par les Monégasques, même s’il a vu sue le retour de Javier Pastore (milieu de 27 ans) a fait du bien au PSG.

    « Malade ou pas ? Convalescent ? En voie de guérison ? Les Lyonnais venaient au Parc pour prendre la température du PSG ! Le début de l’OL est excellent. Gros pressing, bloc haut et but rapide sur corner. C’est comme si, sentant qu’ils finiraient par fatiguer à cause du match de jeudi, les Lyonnais avaient décidé de tout donner très vite. Le PSG est mal en point. Bousculés, les Parisiens n’arrivent pas à poser le jeu, à se calmer. Il faudra vingt minutes pour que Paris respire, évitant au passage de justesse d’être mené 2-0 ! Et si le PSG se reprend, c’est en grande partie grâce à Pastore.

    Et oui, on ne l’a pas encore dit, mais le PSG est en 4231 ou 4213, selon les séquences. Pastore est là pour mener le jeu. On a trop souvent pensé au PSG que le maître du jeu était Verratti. Non. Verratti doit être un crack dans cette équipe, mais en assistant de Pastore ! Au bout de ses passes et orientations, le PSG passe devant à 2-1 ! Le malade va mieux, mais laisse pas mal d’espace en contre. (…) Face à un OL qui va forcément s’user, le PSG a semble-t-il fait le plus difficile en menant. (…)

    « Paris s’égare dans des mauvais choix »

    A la reprise, le PSG cherche à contrôler le match. L’entrée rapide de Matuidi à la place de Draxler confirme l’impression. Le malade a besoin de sécurité. (…) Après une première période très enlevée, avec deux équipes hautes et offensives, c’est maintenant plus fermé. Paris domine mais ça s’essouffle. Le 2-1 ne met pas le PSG à l’abri d’une égalisation. Ça devient poussif. Certains joueurs parisiens tombent dans la facilité, voire la suffisance. L’OL n’a pas la force de revenir, mais au lieu de pousser pour aller mettre le 3e, Paris s’égare dans des mauvais choix. Collectivement, la seconde période du PSG est pauvre. Mais vu l’ambiance générale, Paris se contentera sans souci de cette victoire. Le PSG est seulement à 3 points de Monaco, mais ce soir ça semble un gouffre…

    Rien n’arrête Monaco et ce n’est pas un déplacement à Caen qui a changé quoi que ce soit au constat. Monaco plane. Ligue des Champions, championnat, l’ASM marche sur tout le monde. Une sorte de sentiment de plénitude dont on ne voit pas la fin. Une saison idéale dont on ne connaît pas encore la limite. En France, la cause est entendue. Tout le monde est convaincu que Monaco sera champion. Un peu comme on l’a vu la saison dernière avec le PSG, les adversaires arrivent en sachant qu’ils vont perdre. Qui n’aura pas cette attitude d’ici la fin de saison ? L’OL au Parc OL fin avril ? »

    Au Parc des Princes, on attendait une réponse du PSG face à ses difficultés et critiques du moment. Le début a été plutôt inquiétant et on pouvait avoir peur de voir les Parisiens être définitivement abattus. L’ouverture du score lyonnaise l’a laissé pensé. Si le 0-2 n’avait pas été évité de peu par les Parisiens, on doute que Paris aurait pu être à 3 points de Monaco aujourd’hui.

    El Flaco est un atout précieux, mais il faudra plus de constance de toute l’équipe pour que Paris soit champion.

    Heureusement, les joueurs d’Unai Emery ont su se reprendre, mettre un coup d’accélérateur et se réveiller un peu dans les duels. Si Verratti a été plutôt bon, le grand homme de ce match est bien Pastore, même s’il n’est pas encore à son top. Le génie argentin a animé le jeu offensif du PSG et a offert 2 très bonnes passes décisives. Il a eu un peu plus de mal en seconde période, mais il doit encore retrouver le rythme après une longue absence. Aussi, ses coéquipiers ne l’ont pas beaucoup aidé. Il reste qu’il a montré à quel point il peut aider l’équipe parisienne à aller chercher des victoires et des titres.

    Bizarrement, au retour de la pause, Paris a semblé avoir perdu de ses forces. Peut-être traumatisés par la défaite à Barcelone, les joueurs ont reculé et ont fait un peu n’importe quoi avec le ballon par moment.Il y a même eu de quoi s’inquiéter en fin de match, alors que les quelques occasions de 3-1 avaient été gâchées.

    L’essentiel est assuré avec une victoire, mais il n’y a pas de quoi célébrer très longtemps. Il faut espérer que ce succès fera du bien au tête et que le PSG arrivera à faire des matchs complets après la trêve. On ne peut pas donner les chances de titres en comparant deux matchs contre des adversaires différents. Mais il faut bien avouer que l’on ne s’attend pas à ce que Monaco perde beaucoup de points. Paris devra être au top pour profiter des quelques faux pas monégasques.

     

     

    Publie le 20/03/2017 a 14:40

    Riolo salue le retour de Pastore dans un PSG « malade » et voit Monaco champion

    Hier, la 30e journée de Ligue 1 s’est terminée avec notamment les matchs de l’AS Monaco et du Paris Saint-Germain. Les deux ont gagnés, respectivement face au SM Caen (0-3) et l’Olympique Lyonnais (2-1). Daniel Riolo a évoqué ces matchs essentiels pour la course au titre sur son blog. Le journaliste de RMC a été beaucoup plus convaincu par les Monégasques, même s’il a vu sue le retour de Javier Pastore (milieu de 27 ans) a fait du bien au PSG.

    « Malade ou pas ? Convalescent ? En voie de guérison ? Les Lyonnais venaient au Parc pour prendre la température du PSG ! Le début de l’OL est excellent. Gros pressing, bloc haut et but rapide sur corner. C’est comme si, sentant qu’ils finiraient par fatiguer à cause du match de jeudi, les Lyonnais avaient décidé de tout donner très vite. Le PSG est mal en point. Bousculés, les Parisiens n’arrivent pas à poser le jeu, à se calmer. Il faudra vingt minutes pour que Paris respire, évitant au passage de justesse d’être mené 2-0 ! Et si le PSG se reprend, c’est en grande partie grâce à Pastore.

    Et oui, on ne l’a pas encore dit, mais le PSG est en 4231 ou 4213, selon les séquences. Pastore est là pour mener le jeu. On a trop souvent pensé au PSG que le maître du jeu était Verratti. Non. Verratti doit être un crack dans cette équipe, mais en assistant de Pastore ! Au bout de ses passes et orientations, le PSG passe devant à 2-1 ! Le malade va mieux, mais laisse pas mal d’espace en contre. (…) Face à un OL qui va forcément s’user, le PSG a semble-t-il fait le plus difficile en menant. (…)

    « Paris s’égare dans des mauvais choix »

    A la reprise, le PSG cherche à contrôler le match. L’entrée rapide de Matuidi à la place de Draxler confirme l’impression. Le malade a besoin de sécurité. (…) Après une première période très enlevée, avec deux équipes hautes et offensives, c’est maintenant plus fermé. Paris domine mais ça s’essouffle. Le 2-1 ne met pas le PSG à l’abri d’une égalisation. Ça devient poussif. Certains joueurs parisiens tombent dans la facilité, voire la suffisance. L’OL n’a pas la force de revenir, mais au lieu de pousser pour aller mettre le 3e, Paris s’égare dans des mauvais choix. Collectivement, la seconde période du PSG est pauvre. Mais vu l’ambiance générale, Paris se contentera sans souci de cette victoire. Le PSG est seulement à 3 points de Monaco, mais ce soir ça semble un gouffre…

    Rien n’arrête Monaco et ce n’est pas un déplacement à Caen qui a changé quoi que ce soit au constat. Monaco plane. Ligue des Champions, championnat, l’ASM marche sur tout le monde. Une sorte de sentiment de plénitude dont on ne voit pas la fin. Une saison idéale dont on ne connaît pas encore la limite. En France, la cause est entendue. Tout le monde est convaincu que Monaco sera champion. Un peu comme on l’a vu la saison dernière avec le PSG, les adversaires arrivent en sachant qu’ils vont perdre. Qui n’aura pas cette attitude d’ici la fin de saison ? L’OL au Parc OL fin avril ? »

    Au Parc des Princes, on attendait une réponse du PSG face à ses difficultés et critiques du moment. Le début a été plutôt inquiétant et on pouvait avoir peur de voir les Parisiens être définitivement abattus. L’ouverture du score lyonnaise l’a laissé pensé. Si le 0-2 n’avait pas été évité de peu par les Parisiens, on doute que Paris aurait pu être à 3 points de Monaco aujourd’hui.

    El Flaco est un atout précieux, mais il faudra plus de constance de toute l’équipe pour que Paris soit champion.

    Heureusement, les joueurs d’Unai Emery ont su se reprendre, mettre un coup d’accélérateur et se réveiller un peu dans les duels. Si Verratti a été plutôt bon, le grand homme de ce match est bien Pastore, même s’il n’est pas encore à son top. Le génie argentin a animé le jeu offensif du PSG et a offert 2 très bonnes passes décisives. Il a eu un peu plus de mal en seconde période, mais il doit encore retrouver le rythme après une longue absence. Aussi, ses coéquipiers ne l’ont pas beaucoup aidé. Il reste qu’il a montré à quel point il peut aider l’équipe parisienne à aller chercher des victoires et des titres.

    Bizarrement, au retour de la pause, Paris a semblé avoir perdu de ses forces. Peut-être traumatisés par la défaite à Barcelone, les joueurs ont reculé et ont fait un peu n’importe quoi avec le ballon par moment.Il y a même eu de quoi s’inquiéter en fin de match, alors que les quelques occasions de 3-1 avaient été gâchées.

    L’essentiel est assuré avec une victoire, mais il n’y a pas de quoi célébrer très longtemps. Il faut espérer que ce succès fera du bien au tête et que le PSG arrivera à faire des matchs complets après la trêve. On ne peut pas donner les chances de titres en comparant deux matchs contre des adversaires différents. Mais il faut bien avouer que l’on ne s’attend pas à ce que Monaco perde beaucoup de points. Paris devra être au top pour profiter des quelques faux pas monégasques.

     

     




  • Tags de l'article : , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Verratti10

      Meme si lyon bat Monaco chez lui ça suffira pas. On est cuits et encor plus si on perd la coupe de la ligue

      • Bah ça serait un bon début^^

    • Adrotitanique

      Oui suis d accord

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Ancelotti La Ligue des Champions sera plus difficile, notamment avec Neymar au PSG

    Ancelotti : « La LDC sera plus difficile », notamment avec Neymar au PSG

    Adversaires

    Carlo Ancelotti, ancien entraîneur du Paris Saint-Germain aujourd’hui au Bayern Munich, a été interrogé en conférence ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Amian "On va essayer de tenir et mettre un but, tout est possible""
    15 hours ago
    NicolasBa mis à jour un post"Guingamp/PSG - Sorbon "Paris est très fort. Mais cela sert à apprendre""
    5 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons"

    Féminines – Lair « Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons »

    Actu Féminin

    Patrice Lair, entraîneur de 56 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, s’est confié auprès de Ouest ...

    Vidéos PSG

    Riolo salue le retour de Pastore dans un PSG « malade » et voit Monaco champion

    Riolo s'agace du traitement du PSG "On a une putain de chance d’avoir 2 clubs extraordinaires" <Ligue 1

    Hier, la 30e journée de Ligue 1 s’est terminée avec notamment les matchs de l’AS Monaco et du Paris Saint-Germain. Les deux ont gagnés, respectivement face au SM Caen (0-3) et l’Olympique Lyonnais (2-1). Daniel Riolo a évoqué ces matchs essentiels pour la course au titre sur son blog. Le journaliste de RMC a été beaucoup plus convaincu par les Monégasques, même s’il a vu sue le retour de Javier Pastore (milieu de 27 ans) a fait du bien au PSG.

    « Malade ou pas ? Convalescent ? En voie de guérison ? Les Lyonnais venaient au Parc pour prendre la température du PSG ! Le début de l’OL est excellent. Gros pressing, bloc haut et but rapide sur corner. C’est comme si, sentant qu’ils finiraient par fatiguer à cause du match de jeudi, les Lyonnais avaient décidé de tout donner très vite. Le PSG est mal en point. Bousculés, les Parisiens n’arrivent pas à poser le jeu, à se calmer. Il faudra vingt minutes pour que Paris respire, évitant au passage de justesse d’être mené 2-0 ! Et si le PSG se reprend, c’est en grande partie grâce à Pastore.

    Et oui, on ne l’a pas encore dit, mais le PSG est en 4231 ou 4213, selon les séquences. Pastore est là pour mener le jeu. On a trop souvent pensé au PSG que le maître du jeu était Verratti. Non. Verratti doit être un crack dans cette équipe, mais en assistant de Pastore ! Au bout de ses passes et orientations, le PSG passe devant à 2-1 ! Le malade va mieux, mais laisse pas mal d’espace en contre. (…) Face à un OL qui va forcément s’user, le PSG a semble-t-il fait le plus difficile en menant. (…)

    « Paris s’égare dans des mauvais choix »

    A la reprise, le PSG cherche à contrôler le match. L’entrée rapide de Matuidi à la place de Draxler confirme l’impression. Le malade a besoin de sécurité. (…) Après une première période très enlevée, avec deux équipes hautes et offensives, c’est maintenant plus fermé. Paris domine mais ça s’essouffle. Le 2-1 ne met pas le PSG à l’abri d’une égalisation. Ça devient poussif. Certains joueurs parisiens tombent dans la facilité, voire la suffisance. L’OL n’a pas la force de revenir, mais au lieu de pousser pour aller mettre le 3e, Paris s’égare dans des mauvais choix. Collectivement, la seconde période du PSG est pauvre. Mais vu l’ambiance générale, Paris se contentera sans souci de cette victoire. Le PSG est seulement à 3 points de Monaco, mais ce soir ça semble un gouffre…

    Rien n’arrête Monaco et ce n’est pas un déplacement à Caen qui a changé quoi que ce soit au constat. Monaco plane. Ligue des Champions, championnat, l’ASM marche sur tout le monde. Une sorte de sentiment de plénitude dont on ne voit pas la fin. Une saison idéale dont on ne connaît pas encore la limite. En France, la cause est entendue. Tout le monde est convaincu que Monaco sera champion. Un peu comme on l’a vu la saison dernière avec le PSG, les adversaires arrivent en sachant qu’ils vont perdre. Qui n’aura pas cette attitude d’ici la fin de saison ? L’OL au Parc OL fin avril ? »

    Au Parc des Princes, on attendait une réponse du PSG face à ses difficultés et critiques du moment. Le début a été plutôt inquiétant et on pouvait avoir peur de voir les Parisiens être définitivement abattus. L’ouverture du score lyonnaise l’a laissé pensé. Si le 0-2 n’avait pas été évité de peu par les Parisiens, on doute que Paris aurait pu être à 3 points de Monaco aujourd’hui.

    El Flaco est un atout précieux, mais il faudra plus de constance de toute l’équipe pour que Paris soit champion.

    Heureusement, les joueurs d’Unai Emery ont su se reprendre, mettre un coup d’accélérateur et se réveiller un peu dans les duels. Si Verratti a été plutôt bon, le grand homme de ce match est bien Pastore, même s’il n’est pas encore à son top. Le génie argentin a animé le jeu offensif du PSG et a offert 2 très bonnes passes décisives. Il a eu un peu plus de mal en seconde période, mais il doit encore retrouver le rythme après une longue absence. Aussi, ses coéquipiers ne l’ont pas beaucoup aidé. Il reste qu’il a montré à quel point il peut aider l’équipe parisienne à aller chercher des victoires et des titres.

    Bizarrement, au retour de la pause, Paris a semblé avoir perdu de ses forces. Peut-être traumatisés par la défaite à Barcelone, les joueurs ont reculé et ont fait un peu n’importe quoi avec le ballon par moment.Il y a même eu de quoi s’inquiéter en fin de match, alors que les quelques occasions de 3-1 avaient été gâchées.

    L’essentiel est assuré avec une victoire, mais il n’y a pas de quoi célébrer très longtemps. Il faut espérer que ce succès fera du bien au tête et que le PSG arrivera à faire des matchs complets après la trêve. On ne peut pas donner les chances de titres en comparant deux matchs contre des adversaires différents. Mais il faut bien avouer que l’on ne s’attend pas à ce que Monaco perde beaucoup de points. Paris devra être au top pour profiter des quelques faux pas monégasques.

     

     

    By
    @https://twitter.com/BottemanneNicol
    OTER ?>