Adversaires

Zlatan, c’est « l’artilleur » de la L1 pour Henrique

Publie le 18/01/2013 a 11:28



  • Dimanche soir, Carlos Henrique, qui vient de prolonger son contrat avec Bordeaux, sera au marquage de Zlatan Ibrahimovic. Le défenseur bordelais attend ce moment avec impatience et tentera de trouver la parade pour contrer le géant suédois.

    « Je suis un défenseur et je vais faire tout mon possible pour qu’il ne marque pas. Malheureusement pour nous, il n’y a pas que lui. Paris compte beaucoup de joueurs redoutables. Il faudra faire attention à tout le monde. Il faut être très attentif. Lamine (Sané), Marc (Planus) et moi devrons nous parler beaucoup, comme cela avait été le cas lors du match aller (0-0). D’autant que ce n’est pas un attaquant qui reste dans la surface. Il bouge beaucoup et décroche pour évoluer en numéro dix. Il est tout aussi dangereux quand il est plus en retrait car il possède une très bonne frappe. On sait que ce sera difficile mais je suis sûr que nous ferons un très bon match. Je ne sais pas si cela suffira mais je suis persuadé que l’équipe sera présente. Si c’est l’attaquant le plus difficile à prendre en championnat ? Cette saison, oui. C’est l’artilleur du championnat, c’est lui qui marque le plus de buts. C’est un joueur très complet, aussi décisif dans la surface qu’en dehors, un attaquant de classe mondiale. Il est incontestablement le plus ardu à marquer. Son point faible ? Pour l’instant, il n’a pas marqué un seul but de la tête. J’espère que ça va continuer contre nous ! Pourtant, il monte très haut. Quand il saute, on croit qu’il va prendre le ballon de la tête, alors qu’en fait il le prend de la poitrine. Il faut donc être très attentif. Il a des gestes de grand attaquant, des gestes de génie. Il réussit toujours des trucs auxquels tu ne t’attends pas. Tu penses que le ballon va passer et lui trouve le moyen de réussir un geste très dangereux pour nous. C’est pour cela, qu’il ne faut jamais se relâcher. Il est toujours dangereux, quelle que soit sa position sur le terrain. C’est pour cela qu’il faut beaucoup communiquer. Si Lamine joue au milieu du terrain, ce sera à lui de s’en occuper ou en tout cas au joueur le plus proche, parce que nous ne pouvons pas décrocher jusqu’au milieu. La méfiance est de rigueur, car derrière, cela peut profiter à Lavezzi, Lucas ou Ménez. C’est une équipe complète. Au niveau de la qualité individuelle, c’est la 4e ou 5e équipe mondiale. Même si nous sommes la deuxième défense de Ligue 1, ce ne sera pas facile. Peu importe l’organisation défensive. Même s’il aime les duels, il faut être présent. C’est le plus important. Moi, j’aime les duels, c’est pour cela que j’apprécie de jouer en défense. Pour moi, un match, c’est comme la guerre. Il ne faut pas qu’il ait le ballon à portée, il faut dégager, pour ne pas être surpris, a analysé l’arrière-central brésilien pour le quotidien Sud-Ouest, avant d’avouer que ce match face au PSG était particulier. Cela représente un gros match à jouer, même si pour moi, rien n’est plus important que les affrontements contre Marseille. Mais c’est l’équivalent d’un match de Ligue des champions. Comme on ne la joue pas, une rencontre comme celle-là en dégage forcément le parfum. Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion d’affronter un adversaire de ce niveau, avec des joueurs connus mondialement. C’est une partie très excitante à jouer. »

    Publie le 18/01/2013 a 11:28

    Zlatan, c’est « l’artilleur » de la L1 pour Henrique

    Dimanche soir, Carlos Henrique, qui vient de prolonger son contrat avec Bordeaux, sera au marquage de Zlatan Ibrahimovic. Le défenseur bordelais attend ce moment avec impatience et tentera de trouver la parade pour contrer le géant suédois.

    « Je suis un défenseur et je vais faire tout mon possible pour qu’il ne marque pas. Malheureusement pour nous, il n’y a pas que lui. Paris compte beaucoup de joueurs redoutables. Il faudra faire attention à tout le monde. Il faut être très attentif. Lamine (Sané), Marc (Planus) et moi devrons nous parler beaucoup, comme cela avait été le cas lors du match aller (0-0). D’autant que ce n’est pas un attaquant qui reste dans la surface. Il bouge beaucoup et décroche pour évoluer en numéro dix. Il est tout aussi dangereux quand il est plus en retrait car il possède une très bonne frappe. On sait que ce sera difficile mais je suis sûr que nous ferons un très bon match. Je ne sais pas si cela suffira mais je suis persuadé que l’équipe sera présente. Si c’est l’attaquant le plus difficile à prendre en championnat ? Cette saison, oui. C’est l’artilleur du championnat, c’est lui qui marque le plus de buts. C’est un joueur très complet, aussi décisif dans la surface qu’en dehors, un attaquant de classe mondiale. Il est incontestablement le plus ardu à marquer. Son point faible ? Pour l’instant, il n’a pas marqué un seul but de la tête. J’espère que ça va continuer contre nous ! Pourtant, il monte très haut. Quand il saute, on croit qu’il va prendre le ballon de la tête, alors qu’en fait il le prend de la poitrine. Il faut donc être très attentif. Il a des gestes de grand attaquant, des gestes de génie. Il réussit toujours des trucs auxquels tu ne t’attends pas. Tu penses que le ballon va passer et lui trouve le moyen de réussir un geste très dangereux pour nous. C’est pour cela, qu’il ne faut jamais se relâcher. Il est toujours dangereux, quelle que soit sa position sur le terrain. C’est pour cela qu’il faut beaucoup communiquer. Si Lamine joue au milieu du terrain, ce sera à lui de s’en occuper ou en tout cas au joueur le plus proche, parce que nous ne pouvons pas décrocher jusqu’au milieu. La méfiance est de rigueur, car derrière, cela peut profiter à Lavezzi, Lucas ou Ménez. C’est une équipe complète. Au niveau de la qualité individuelle, c’est la 4e ou 5e équipe mondiale. Même si nous sommes la deuxième défense de Ligue 1, ce ne sera pas facile. Peu importe l’organisation défensive. Même s’il aime les duels, il faut être présent. C’est le plus important. Moi, j’aime les duels, c’est pour cela que j’apprécie de jouer en défense. Pour moi, un match, c’est comme la guerre. Il ne faut pas qu’il ait le ballon à portée, il faut dégager, pour ne pas être surpris, a analysé l’arrière-central brésilien pour le quotidien Sud-Ouest, avant d’avouer que ce match face au PSG était particulier. Cela représente un gros match à jouer, même si pour moi, rien n’est plus important que les affrontements contre Marseille. Mais c’est l’équivalent d’un match de Ligue des champions. Comme on ne la joue pas, une rencontre comme celle-là en dégage forcément le parfum. Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion d’affronter un adversaire de ce niveau, avec des joueurs connus mondialement. C’est une partie très excitante à jouer. »




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Arfer

      Haidara va apparament rejoindre Newcastle pour 2,5 millions, dommage si on saisie pas l’opportunité en tout cas Newcastle il commence a me saouler a nous piller en mode Arsenal.

      • Clumssy

        Ce que je trouve plutôt dommage, c’est qu’on n’est pas sauté sur l’occaz Demba Ba. Parce que si Ibra ou Gameiro se blessent on a pas d’attaquant remplaçant.

        • Arfer

          Nan mais sa c’est parce que du lourd va nous rejoindre cet été a ce poste, soit Falcao soit CR7 soit Cavani.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    23 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    24 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l'Olympique Lyonnais"

    Féminines – Lair « On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l’Olympique Lyonnais »

    Actu Féminin

    Ce samedi 10 décembre, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain reçoit Juvisy à Saint-Germain-en-Laye dans le cadre ...

    Vidéos PSG

    Zlatan, c’est « l’artilleur » de la L1 pour Henrique

    <Adversaires , Interviews , Ligue 1

    Dimanche soir, Carlos Henrique, qui vient de prolonger son contrat avec Bordeaux, sera au marquage de Zlatan Ibrahimovic. Le défenseur bordelais attend ce moment avec impatience et tentera de trouver la parade pour contrer le géant suédois.

    « Je suis un défenseur et je vais faire tout mon possible pour qu’il ne marque pas. Malheureusement pour nous, il n’y a pas que lui. Paris compte beaucoup de joueurs redoutables. Il faudra faire attention à tout le monde. Il faut être très attentif. Lamine (Sané), Marc (Planus) et moi devrons nous parler beaucoup, comme cela avait été le cas lors du match aller (0-0). D’autant que ce n’est pas un attaquant qui reste dans la surface. Il bouge beaucoup et décroche pour évoluer en numéro dix. Il est tout aussi dangereux quand il est plus en retrait car il possède une très bonne frappe. On sait que ce sera difficile mais je suis sûr que nous ferons un très bon match. Je ne sais pas si cela suffira mais je suis persuadé que l’équipe sera présente. Si c’est l’attaquant le plus difficile à prendre en championnat ? Cette saison, oui. C’est l’artilleur du championnat, c’est lui qui marque le plus de buts. C’est un joueur très complet, aussi décisif dans la surface qu’en dehors, un attaquant de classe mondiale. Il est incontestablement le plus ardu à marquer. Son point faible ? Pour l’instant, il n’a pas marqué un seul but de la tête. J’espère que ça va continuer contre nous ! Pourtant, il monte très haut. Quand il saute, on croit qu’il va prendre le ballon de la tête, alors qu’en fait il le prend de la poitrine. Il faut donc être très attentif. Il a des gestes de grand attaquant, des gestes de génie. Il réussit toujours des trucs auxquels tu ne t’attends pas. Tu penses que le ballon va passer et lui trouve le moyen de réussir un geste très dangereux pour nous. C’est pour cela, qu’il ne faut jamais se relâcher. Il est toujours dangereux, quelle que soit sa position sur le terrain. C’est pour cela qu’il faut beaucoup communiquer. Si Lamine joue au milieu du terrain, ce sera à lui de s’en occuper ou en tout cas au joueur le plus proche, parce que nous ne pouvons pas décrocher jusqu’au milieu. La méfiance est de rigueur, car derrière, cela peut profiter à Lavezzi, Lucas ou Ménez. C’est une équipe complète. Au niveau de la qualité individuelle, c’est la 4e ou 5e équipe mondiale. Même si nous sommes la deuxième défense de Ligue 1, ce ne sera pas facile. Peu importe l’organisation défensive. Même s’il aime les duels, il faut être présent. C’est le plus important. Moi, j’aime les duels, c’est pour cela que j’apprécie de jouer en défense. Pour moi, un match, c’est comme la guerre. Il ne faut pas qu’il ait le ballon à portée, il faut dégager, pour ne pas être surpris, a analysé l’arrière-central brésilien pour le quotidien Sud-Ouest, avant d’avouer que ce match face au PSG était particulier. Cela représente un gros match à jouer, même si pour moi, rien n’est plus important que les affrontements contre Marseille. Mais c’est l’équivalent d’un match de Ligue des champions. Comme on ne la joue pas, une rencontre comme celle-là en dégage forcément le parfum. Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion d’affronter un adversaire de ce niveau, avec des joueurs connus mondialement. C’est une partie très excitante à jouer. »

    By
    @
    OTER ?>