Restez connectés avec nous
Féminines - Benstiti défend son bilan et regrette un mauvais état d'esprit des joueuses

Actu Féminin

Féminines – Benstiti défend son bilan et regrette un mauvais état d’esprit des joueuses

A la suite de la défaite du Paris Saint-Germain hier soir face à l’Olympique Lyonnais en demi-finale de Ligue des Champions féminine (0-1, 0-8 au cumulé), l’entraîneur parisien Farid Benstiti s’est exprimé sur BeIn Sports. Il regrette forcément l’échec cuisante de son équipe et notamment l’état d’esprit affiché par ses joueuses au match qui aller, qui a été “un gâchis”.

« Un entraîneur ne va pas vivre avec ses regrets. Des choses sont imprévisibles, incompréhensibles. Difficile à appréhender sur le match aller. J’ai trouvé mon équipe aujourd’hui comme je l’aurais aimé au match aller.

On rivalise un petit peu avec l’OL mais elles sont supérieures. On n’a pas peur de Lyon mais on a beaucoup d’humilité. Avec l’état d’esprit d’aujourd’hui, si on sortait avec un 0-0 au match aller, il aurait pu se passer n’importe quoi aujourd’hui. On aurait pu avoir un penalty sur Cruz.

Il faut que les filles qui viennent signer au PSG comprennent que c’est un grand club. On ne chipote pas avec ce club. On ne s’amuse pas avec une institution pareille. Il faut faire signer celles qui le veulent vraiment.

Mon avenir? Ce n’est pas le propos. Un entraîneur vit sa passion. J’ai beaucoup donné au PSG. Enormément. Il y a beaucoup de choses très positives. Beaucoup de joueuses seront sorties grandies sous ma direction durant quatre ans.

Certaines se sont affirmées en équipe de France, d’autres reviennent à un très haut niveau comme Cristiane. Beaucoup de travail a été fait. Ce match aller était un gâchis. J’en suis désolé pour ce club qui ne le mérite pas. »

Benstiti peut essayer de défendre son bilan, le fait qu’il est décevant. Comme pour toutes les équipes, quand elles échouent, le coach est forcément un peu responsable. Même si c’est l’état d’esprit qui ne va pas, on attend de lui de trouver les bons mots pour motiver les joueurs ou joueuses.

A son palmarès, Benstiti n’a ajouté d’une finale de Ligue des Champions avec le PSG. Un bilan assez maigre. S’il est certes peu aidé par le niveau monstrueux de l’OL, on attendait un peu mieux du coach parisien.

Il peut évoquer des joueuses qui ont progressé, il y en a d’autres en difficulté (Anja Mittag est un bon exemple) et celles qui sont parties (Asllani et Horan cet hiver), un choix un peu aidé par le coaching de Benstiti.

Le fait que qu’il semble très possible qu’il soit remplacé cet été afin de relancer le club, en difficulté cette saison.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Actu Féminin