Restez connectés avec nous
Féminines - Benstiti "sera reçu mardi par ses dirigeants" et "ne devrait pas être reconduit" selon L'Equipe

Actu Féminin

Féminines – Lyon parachève sa victoire au Parc des Princes

Après la cuisante défaite subie au Parc OL (7-0), les joueuses du Paris Saint Germain ont dit définitivement adieu à leurs espoirs d’accéder à la finale de la Ligue des Champions. Il s’agit désormais pour les franciliennes de réagir et de montrer un minimum d’orgueil. 

Dans cette optique, l’entraîneur parisien a décidé de mettre en place sa meilleure équipe possible, compte tenu des nombreuses joueuses blessées ainsi que celles ont été mises à l’écart de cette rencontre.

Si durant les premières minutes de jeu, les joueuses parisiennes font preuve d’une certaine solidarité en défense, l’attaquante lyonnaise Lotta Schelin arrive tout de même, à deux reprises à tirer au but. Mais à chaque fois les tirs sont excellemment repoussés par la gardienne allemande Ann-Katrin Berger.

Les minutes défilent et le ballon reste désespérément au centre du terrain. Le niveau d’intensité proposé par chacune des deux équipes est en deçà de celui du match aller. Les lyonnaises voulant éviter à tout prix les blessures et les cartons inutiles, les parisiennes quant à elle tentant de ne pas encaisser le moindre but.

Mais à la 45e minute, la suédoise Lotta Schelin profitant d’une passe lumineuse de sa coéquipière Wendy Renard, inscrit le premier but de la rencontre.

Au terme de cette première mi-temps, les parisiennes ont été  disciplinées défensivement malgré le but encaissé. D’un point de vue offensif, quelques rares fulgurances de Jessica Houara sur son côté gauche et de Perle Morroni de l’autre ont permis d’apporter un semblant de danger sur les cages adverses. Malheureusement, l’attaquante brésilienne Cristiane n’aura jamais su bonifier les occasions qui lui ont été proposées par ses coéquipières.

Le début de la seconde mi-temps ressemble à s’y méprendre à la première période. En effet, les parisiennes restent inlassablement arc-boutés en défense et ne jouent en réalité que par l’intermédiaire de contres timides.

Durant les dernières minutes de la rencontre, les lyonnaises se contentent de faire tourner et ne montrent désormais plus aucune velléité offensive. Parallèlement, les joueuses franciliennes se montrent plus hargneuses et tentent de percer la muraille rhodanienne.

Finalement, les parisiennes auront par orgueil tenté de réagir. Mais tous les tentatives offensives se seront soldées par un échec. Battues définitivement 8-0 sur l’ensemble des deux rencontres, les joueuses de Benstiti devront désormais sécuriser leur deuxième place en championnat afin d’obtenir une place qualificative en coupe d’Europe.

 

 

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Actu Féminin