Restez connectés avec nous
Makélélé critique l'obsession LDC du PSG "Depuis que je suis parti, il y a des choses que je ne comprends pas.

Anciens

Makélélé critique l’obsession LDC du PSG “Depuis que je suis parti, il y a des choses que je ne comprends pas.

Cela fait dix jours et la déception ne redescend toujours pas : le Paris Saint-Germain, se faisant sortir de manière lunaire par une faible équipe de Manchester United, a une nouvelle fois fait mentir tous les pronostics à son sujet. La Ligue des Champions reste pour l’instant qu’un doux rêve inatteignable. Un rêve qui relève plutôt de l’obsession et c’est cette dimension qu’a tenu à critiquer Claude Makélélé dans une interview pour RMC Sport. L’ancien joueur et coach adjoint du club parisien, qui officie aujourd’hui comme entraineur d’Eupen en Belgique, se montre dubitatif sur l’approche émotionnelle des Franciliens vis-à-vis de cette compétition continentale.

“Je l’ai mal vécu. Depuis que je suis parti de Paris, il y a des choses que je ne comprends pas. On ne parle que de la Champions League, il y a trop de pression. À partir du moment où ils commencent le début de saison, la Ligue 1 est devenu une préparation pour la Champions League. Non, non. La Ligue des champions, c’est la compétition la plus compliquée au niveau émotionnelle.” 

“Il faut être efficace tout simplement.”

“Il faut être efficace tout simplement. En sortant des poules, c’est on gagne, on gagne ! Il n’y a pas à tergiverser. On doit se mettre derrière pour gagner ? On se met derrière et on gagne. On doit mettre des coups ? On met des coups mais on gagne ! On se rappelle que de ceux qui gagnent. C’est le plus important”, a lâché Makélélé.

On comprend largement la pensée qu’exprime ici Claude Makélélé : depuis que le club parisien est passé sous pavillon qatari, à l’été 2011, les décideurs n’ont qu’un seul mot à la bouche, LDC. Or, si la Coupe aux Grandes Oreilles est la plus ardue à remporter, ce n’est pas pour rien. Le PSG, petit nouveau dans cette lutte acharnée, a sous doute voulu griller les étapes et, de ce fait, la structure même du club ne répond pas à la volonté qui est de soulever cette coupe.

Paris est encore une équipe bien jeune, sur tous les points. Un club qui apprend, on l’espère, de ses échecs. Il ne faut cependant pas faire une obsession absolue de cette Ligue des Champions, Makélélé a raison. Il faut tout faire pour gagner et la suite sourira, ou non, au PSG. Depuis trois ans, c’est peu dire que les supporters parisiens, bercés par des rêves de succès, tombent finalement de haut. Le tout sera de faire les bons choix dans les prochaines afin d’être le mieux armé possible pour l’exercice suivant.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Anciens