Restez connectés avec nous
Wenger ne comprend pas que Blanc soit toujours libre et voudrait plus de coachs français en France
©IconSport

Anciens

Wenger ne comprend pas que Blanc soit toujours libre et voudrait plus de coachs français en France

Arsène Wenger (70 ans), ancien entraîneur emblématique d’Arsenal (1996-2018) qui est directeur du développement du football mondial à la FIFA depuis novembre 2019, a accordé un entretien à L’Equipe qui a été publié ce mardi. L’occasion d’évoquer un souci qu’il voit dans le football en France : il n’y a pas assez d’entraîneurs français. Il évoque alors en exemple le fait que Laurent Blanc, entraîneur de l’Equipe de France (2010-2012) et du Paris Saint-Germain (2013-2016), est libre depuis son départ de Paris.

« Il faudrait déjà que les équipes françaises soient confiées à des entraîneurs français, c’est moins le cas. Quand j’entraînais en France, la structure des clubs (actionnaires, présidents, directeurs sportifs…) était locale et les entraîneurs étaient locaux. L’attribution des postes se fait aujourd’hui par la force de l’internationalisation du football et, à ce niveau-là, on part avec un handicap.

Wenger « C’est incroyable qu’il n’ait pas de club, une injustice et un mystère. »

Il faut accepter cette évolution. De la même façon qu’il faut accepter d’être jugé sur ses résultats. Mais on ne donne pas suffisamment leur chance aux entraîneurs français. Bien sûr que (André) Villas-Boas est bon, très bon même. Mais Laurent Blanc, il n’est pas très bon ? C’est incroyable qu’il n’ait pas de club, une injustice et un mystère. »

Certes, il y a sans doute moins d’entraîneurs français en Ligue 1 qu’à une certaine époque. Mais ce n’est pas forcément un grand problème que d’avoir un « mélange ». De quoi avoir d’autres visions du football, ce qui peut amener des améliorations. Notons aussi qu’il y a aussi des entraîneurs français qui ont su prendre une place à la tête d’une équipe étrangère. C’est au Real Madrid que Zinedine Zidane a su briller. Est-ce que la Ligue 1 serait mieux avec plus de staffs et dirigeants français ? C’est loin d’être certain. Pour être performant, la compétence semble être le point le plus important.

Quant à Laurent Blanc, s’il n’a pas retrouvé un club ce n’est parce que la Ligue 1 cherche des coachs étrangers. Il a lui-même affirmé qu’il avait une certaine attente. On peut penser qu’il attend autre chose qu’un club de Ligue 1. Il avait d’ailleurs été évoqué du côté de l’Olympique Lyonnais au moment de remplacer Sylvinho en octobre dernier. Mais c’est Rudi Garcia, un autre Français, qui a eu la place.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens