Restez connectés avec nous
Al-Khelaïfi ne quittera pas le PSG et n'est pas remis en question malgré sa mise en examen, indique Le Parisien

Autour du PSG

Al-Khelaïfi ne quittera pas le PSG et n’est pas remis en question malgré sa mise en examen, indique Le Parisien

Alors que le bilan de Nasser Al-Khelaïfi en tant que président Paris Saint-Germain pousse certains à se poser des questions, la mise en examen annoncée ce jeudi dans une affaire de corruption ne vient pas améliorer le tableau. Pourtant, d’après Le Parisien, il n’est absolument pas envisagé pour le moment de le voir partir de son poste au sein du club parisien.

« Profondément blessé selon ses proches, un peu las, le patron du PSG depuis 2011 n’envisage pourtant pas une seconde de jeter l’éponge. Il n’a pas le choix en fait : au Qatar, quand l’émir vous confie une mission et vous accorde sa confiance, vous n’avez tout simplement pas le droit d’abandonner.

En fait, la vraie question est de savoir quel sort Tamim ben Hamad Al Thani va lui réserver. Pour l’heure, une destitution n’est absolument pas envisagée. Car le président du PSG garde une côte très élevée à Doha. Patron aux multiples casquettes (BeIN Group, Miramax, Fédération qatarienne de tennis), il est considéré comme l’un des emblèmes de la réussite internationale de l’émirat.

« ils sont en soutien de Nasser à 1000 % »

En outre, le pouvoir qatarien fait bloc autour du président du PSG et les suspicions du juge Van Ruymbeke sont accueillies comme une défiance, voire de la provocation, vis-à-vis de l’émirat tout entier. ‘À Doha, ils ne sont pas inquiets, ils sont en soutien de Nasser à 1000 % et pensent qu’il s’en sortira blanchi’, assure un collaborateur du pouvoir qatarien. »

Des indications qui ne sont même pas particulièrement surprenantes. On a pour le moment toujours le sentiment que le lien entre l’émir et Al-Khelaïfi garantit le poste à ce dernier. Peut-être à raison, mais il semble légitime de remettre le président en question dans un projet qui peine à avancer comme prévu. Surtout quand on a le sentiment que les soucis au sein de la direction et dans l’autorité du club ne s’estompent jamais.

Si finalement Al-Khelaïfi est condamné dans cette affaire, peut-être que la pensée finira par avancer. En attendant, on ne peut qu’espérer que le président du PSG donnera raison à l’émir. On ne demande que ça, de voir Paris progresser et véritablement s’installer en tant que grand club européen.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG