Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Angers/PSG – Derrien conforte Batta dans sa décision d’expulser Marquinhos et explique pourquoi

Ce samedi, le Paris Saint-Germain s’est enfin imposé à l’extérieur grâce à une victoire 2-1 sur Angers pour le compte de la 36e journée de Ligue 1. Un fait a suscité la polémique durant cette partie : l’expulsion de Marquinhos, défenseur de 25 ans parisien, suite à une faute de sa part dans la surface engendrant un pénalty pour les Angevins. Si beaucoup se sont insurgés sur cette décision signée Batta, l’arbitre du soir, Bruno Derrien est venu à sa rescousse. En effet, pour Eurosport, l’ancien arbitre hexagonal a expliqué pourquoi cette prise de position était légitime.

« Contrairement à l’idée reçue, certes la FIFA a bien amandé la règle il y a trois ans, mais la double peine existe encore et peut être appliquée dans certaines situations de jeu. […] Florent Batta, à Angers, a fait une stricte application de la règle. La FIFA, en 2016, a décidé d’alléger cette loi en donnant à l’arbitre la possibilité de sortir un carton jaune et non plus un carton rouge dans certaines situations de jeu. »

« Le fautif doit être expulsé, c’est écrit noir sur blanc. »

« À partir du moment où un joueur essaye de jouer le ballon mais tout en jouant le ballon, fait une faute, et fait tomber le joueur, l’arbitre sifflera penalty et donnera carton jaune, mais uniquement dans ce cas-là. Le fait de ceinturer, de pousser, ou de toucher le ballon de la main, ce qui empêche l’attaquant de marquer, le fautif doit être expulsé. C’est écrit noir sur blanc dans la loi 12 de la FIFA », a expliqué Bruno Derrien.

Alors, on ne va pas contredire monsieur Bruno Derrien qui s’exprime ici en ce qui concerne les règles liées à l’arbitrage. Maintenant, on pourrait simplement lui rétorquer que ce n’est pas parce qu’une règle est écrite noir sur blanc qu’elle doit être toujours appliquée scolairement et bêtement. Il y a une dimension qui est extrêmement importante dans le football, et on a largement tendance à l’occulter en France, c’est la psychologie dont doit faire preuve un arbitre. Là, en fin de match, pour le premier carton de la partie et pour un pénalty très légitime mais sans faute grave de la part de Marquinhos, on est en droit de se demander si cela n’est pas un chouïa exagéré tout de même.

C’est un discours de corporatiste que nous livre ici Bruno Derrien. Un fait dont il n’est pas coutumier d’habitude. La double peine, pour une obstruction en plus aussi peu dangereuse, est clairement de trop. C’est pour cela qu’elle n’est plus appliquée aussi souvent.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG