Restez connectés avec nous
Atalanta/PSG - Cauet met en garde Paris face aux qualités physiques et mentales de l'équipe italienne
©IconSport

Autour du PSG

Atalanta/PSG – Cauet met en garde Paris face aux qualités physiques et mentales de l’équipe italienne

Benoît Cauet, ancien milieu du Paris Saint-Germain (1996-1997) et de l’Inter Milan (1997-2001) notamment, a été invité par Le Parisien à donner son avis sur quart de finale de Ligue des Champions entre le PSG et l’Alatanta qui a été décidé vendredi par le tirage au sort du tableau du Final 8 qui sera joué du 12 au 23 août à Lisbonne (à retrouver ici). Il a surtout souligné le fait que le club italien est un vrai danger pour l’équipe parisienne, qui aura en plus un déficit de préparation.

Cauet “L’Atalanta n’a peur de rien, ne lâche rien, est très organisée et bien préparée.”

“Cette équipe a été façonnée au fil des ans par l’entraîneur Gasperini autour de la détermination, du sens du sacrifice et d’un incroyable état d’esprit. Elle a d’énormes qualités, elle n’a rien à perdre et enchaîne les bons résultats. L’erreur serait de penser que cet adversaire est inférieur et que ça va être facile.

Avec des joueurs comme Papu Gomez, Josep Ilicic ou Duvan Zapata, l’Atalanta a une grosse puissance offensive et la capacité de mettre le PSG en difficulté s’il n’est pas attentif. Mais cette équipe a aussi un volume de jeu énorme et une structure physique hyper-développée. Elle est impressionnante dans sa faculté à rester en mouvement et répéter les courses. (…) L’Atalanta n’a peur de rien, ne lâche rien, est très organisée et bien préparée. Il faudra que Paris soit très bon et costaud mentalement pour ne pas déjouer.

Cauet “une véritable union entre le club et sa ville.”

Le favori ?

Si on s’en tient au fait que Paris est une grande équipe, un grand club avec des grands joueurs, c’est évidemment le PSG. Sauf que le PSG se présentera en quart avec deux matchs officiels dans les jambes. L’Atalanta, elle, en aura joué treize. On peut dire ce qu’on veut, mais rien ne remplace la compétition.

l’Atalanta sera forcément guidée par un supplément d’âme (compte tenu des dégâts causés par le coronavirus à Bergame). Il y a une vraie cohésion, une véritable union entre le club et sa ville. Les joueurs vont se battre pour eux et montrer que la force de cette ville est de savoir se relever.”

La qualification n’est pas acquise d’avance.

L’Atalanta n’étant pas l’un des clubs les plus connus en Europe, certains sous-estiment déjà le 3e de Serie A. Lequel n’a certes pas une grande expérience européenne (c’est la première fois de son histoire qu’il est en quart de finale de la Ligue des Champions), mais cela n’empêche pas d’avoir une très belle équipe. Le club italien n’est pas arrivé à ce stade de la compétition au hasard, même s’il a perdu 5-1 contre Manchester City durant la phase de poules. Ce qui rappelle qu’il ne faut pas en faire une machine impossible à rater. Même si Cauet souligne justement qu’elle a de belles qualités.

L’équipe entraînée par Gasperini a l’habitude de jouer avec une intensité impressionnante et un jeu offensif qui peut gêner n’importe quelle défense. Il faudra évidemment que le PSG se prépare bien pour répondre dans le rythme et éviter de laisser des espaces qui seraient très vite exploités. Paris doit aussi se méfier du supplément de motivation donné par la situation.

Néanmoins, on ne peut pas dire non plus que le PSG doive avoir particulièrement peur. Même s’il y a un écart dans la préparation, Paris peut travailler pour être le plus en forme possible. Et l’effectif parisien a de très belles armes pour avancer. Il ne faudrait pas non plus l’oublier. Reste à travailler au mieux et à donner le maximum sur le terrain, avec une belle mentalité collective.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG