Restez connectés avec nous
Barcelone/PSG - Riolo applaudit Pochettino et Mbappé, puis dit du bien de Verratti

Autour du PSG

Barcelone/PSG – Riolo applaudit Pochettino et Mbappé, puis dit du bien de Verratti

Daniel Riolo était au micro de RMC Sport mardi soir après la victoire 1-4 du Paris Saint-Germain face au FC Barcelone en 8e de finale aller de la Ligue des Champions (à revivre ici). Le journaliste sportif a notamment souligné les points clefs de ce succès parisien au Camp Nou.

« La première chose c’est l’ambition inattendue parce que je l’attendais pas à ce niveau là au PSG. Je l’ai sentie dès le discours de Pochettino en avant-match. Ça m’a franchement séduit et j’ai constaté ensuite la parole et les actes.

Riolo « Le bloc collectif mis en place ce soir par Pochettino était extraordinaire. »

Le deuxième point, c’est forcément l’individualité du soir, Kylian Mbappé qui fait un match énormissime. Bravo à lui, on attendait de la simplicité et enfin elle était là. Il n’a pas tricoté, il a fait ce qu’il sait faire le mieux et là il a été génial. Le troisième point c’est la force collective du PSG. Tu n’as pas ta star, il te manque deux joueurs importants. Et bien tu t’en sors autrement. Le bloc collectif mis en place ce soir par Pochettino était extraordinaire. »

Avant le match, il aurait été surprenant que le PSG puisse prendre une grande avance pour le retour et la qualification est toute façon jamais acquis dès le match aller, Paris ne le sait que trop bien. Mais on peut dire que les Parisiens ont su faire une très belle performance et faire un pas très intéressant vers la qualification. Dans le résultat comme la manière. Bien sûr, tout n’a pas été parfait et il y a eu des frayeurs. Surtout sur l’entame de la rencontre.

Sauf que le PSG a su très bien réagir et il y a finalement surtout du positif à retenir. À 1-0, les Parisiens n’ont pas paniqué. Ils ont joué pour construire une très belle égalisation. Puis ils ont pris globalement le contrôle du match. Cela grâce à une détermination et une confiance inébranlables, malgré quelques erreurs. Il y a aussi eu une solidarité exemplaire. Un élément qui a pu manquer sur certains rendez-vous, mais les Parisiens ont montré qu’ils ont grandi en tant que groupe en apprenant des dernières années. Évidemment, il ne faut pas s’enflammer. Il y a encore du travail et un match retour à réussir. Sans oublier de gagner en championnat, dans des soirées qui font moins rêver a priori. Espérons que le PSG saura continuer sur la voie lancée par ce succès.

Il y a de quoi l’espérer, car Pochettino semble être en train d’installer les bons ingrédients. Pas seulement dans la tactique, mais aussi le mental. Les Parisiens n’ont pas perdu d’énergie à se plaindre après le penalty, ils ont réagi dans le jeu. On note aussi que le coach argentin est resté dans son schéma habituel plutôt offensif et n’a pas cherché à « bétonner » au milieu. Ce qui permet aussi aux joueurs d’être en confiance. Et la préparation de Mbappé a visiblement été excellente. C’est sans doute l’un de ses meilleurs matchs au PSG, et sans doute le meilleur en Ligue des Champions.

Enfin, Riolo a évoqué Marco Verratti, milieu de 28 ans qu’il a l’habitude de critiquer.

Riolo « s’il ne doit jouer que 50 minutes, qu’il ne joue que 50 minutes. »

Le match de Verratti ?

Qu’il dribble trois mecs devant sa surface à 70 mètres du but adverse, je m’en fous. Moi je veux qu’il en dribble qu’un, ou qu’il ne fasse qu’une seule passe mais dans les trente derniers mètres. Quand t’as sa technique, c’est là que tu dois être bon. Il a même frappé !

Si Pochettino permet à Verratti de devenir enfin à 28 ans ce qu’on attend, et bien ce sera un apport considérable. Et s’il ne doit jouer que 50 minutes, qu’il ne joue que 50 minutes. Il fait une première période extraordinaire.« , propos relayés par But !

Il ne s’agit pas encore de vraiment faire l’éloge de Verratti, mais les propos sont tout de même très positifs. C’est bien que Riolo arrive enfin à reconnaître que l’Italien est très utile, même si c’est dommage de donner le sentiment que c’est nouveau. Et le journaliste exagère encore sur la capacité du Petit Hibou à jouer longtemps à un très haut niveau. Mais il y a une vérité. Compte tenu de la largeur de l’effectif parisien, personne ne doit se ménager. Il faut tout donner. Si jamais il faut finalement sortir car il y a de la fatigue, ce n’est pas grave. L’essentiel est de faire une grande performance sur le temps passer sur le terrain.

Retrouvez ici notre Podcast « Barcelone – PSG (1-4) : Débrief de la démontada, grand collectif et immense Mbappé ».

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG