Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Bitton « Il serait temps que Rabiot réagisse et envoie enfin un message positif »

Bitton "Il serait temps que Rabiot réagisse et envoie enfin un message positif"

Alors que tout semblait réuni pour qu’Adrien Rabiot, milieu de terrain de 23 ans du Paris Saint-Germain, face une belle et grande carrière, le natif de Saint-Maurice commence quelque peu à se perdre en chemin. Et s’il ne veut pas continuer à gâcher sa bonne fortune, il va falloir qu’il réagisse et vite ! C’est le ressenti exprimé par le journaliste Stéphane Bitton dans son billet personnel quotidien sur les ondes de France Bleu Paris

“Adrien Rabiot n’a plus la cote. Sur l’échelle de Richter des sondages, son pourcentage de satisfaction redonnerait  le moral à Sarkozy, Hollande et Macron réunis, c’est dire… Il est bien sûr le premier coupable de cette situation. Pogba forfait on a pensé que Deschamps penserait à Rabiot. Et bien non, il a préféré Moussa Sissoko, c’est dire ! On le sait maintenant, le sélectionneur a bon caractère mais il a le glaive vengeur et le bras séculier, si vous voyez ce que je veux dire. »

« Le dernier mot reviendra à Deschamps. »

« Il serait temps que Rabiot réagisse et envoie enfin un message positif à tous ses détracteurs et surtout à ses deux entraîneurs. Au PSG d’abord, où on lui préfère Draxler et où on attend un signe d’attachement en forme d’une prolongation de contrat avant la fin décembre. Avec les Bleus ensuite où il devra faire amende honorable et une sacré déclaration d’amour à l’équipe de France. Le rendez-vous avec Le Graët ? Il doit l’accepter. Mais le dernier mot reviendra à Deschamps.”

Rabiot doit grandir et montrer qu’il a appris.

Stéphane Bitton touche ici très juste et il est difficile de ne pas abonder en son sens. La situation d’Adrien Rabiot est assez incroyable quand on songe à tout ce qu’il pourrait être aujourd’hui avec une autre attitude sur et en dehors du terrain. Au PSG d’abord, où il avait une place de titulaire assurer qu’il aurait pu faire fructifier afin de s’imposer comme l’un des tous meilleurs joueurs à son poste. Néanmoins, sa nonchalance sur la pelouse et ses écarts de comportements l’ont relégué sur le banc au détriment d’un Julian Draxler bien plus combatif. L’Allemand lui donne une leçon d’abnégation et est ainsi bien plus utile à la récupération. Le tout en apportant des qualités offensives, notamment dans la passe, que Rabiot n’a pas affichées depuis un moment..

En Équipe de France, là aussi Stéphane Bitton dit juste, c’est au final Didier Deschamps qui décidera de son retour, ou non, au sein de la sélection. Le Titi parisien s’est tiré tout seul une balle dans le pied en refusant de faire partie des suppléants des Bleus pour le Mondial. Une décision qu’il assume pleinement et qu’il ne semble pas non plus regretter. Dans ces conditions, on imagine donc mal son hypothétique retour et, sauf retournement de situation lié à un effort de la part de Didier Deschamps, cela reste en conséquence fort improbable.

C’est désormais à Rabiot de prendre sur lui et de tenter de gagner à nouveau sa place dans ces grandes équipes. Cela passera par une indispensable remise en question de sa part.

 

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG