Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Blanc se confie à propos de Verratti : son attachement au PSG, sa discipline, son meilleur rôle et son hygiène de vie

Blanc se confie à propos de Verratti : son attachement au PSG, sa discipline, son meilleur rôle et son hygiène de vie

Laurent Blanc, ancien entraîneur du Paris Saint-Germain (2013-2016) toujours libre depuis son limogeage, a été interrogé par Le Parisien à propos d’un joueur qu’il a eu sous ses ordres pendant ses 3 années parisiennes et qui est toujours là : Marco Verratti. Le milieu de 27 ans a même récemment prolongé son contrat jusqu’en 2024. L’ancien coach a donc fait le tour du profil et de la personnalité du Petit Hibou, qu’il « adore » mais pour qui il a eu des « doutes » à un moment.

« C’est un garçon qui a un attachement à la ville de Paris. Il se sent bien ici. Cela veut dire qu’il va encore rester dans le championnat de France et j’ai envie de dire merci. C’est une chance pour nous de l’avoir sous les yeux chaque semaine.

Blanc « Il faut alors le coupler avec quelqu’un pour le décharger des tâches défensives. »

Facile à coacher ?

Bambino, je l’aime bien ! C’est un vrai Italien et un amoureux du jeu. Parfois, il faut le freiner. Parce qu’il met toujours le jeu en avant, c’est un passionné. Il est dans la prise de risques permanente, même dans ses six mètres. Parce qu’il est sûr de sa technique.

Avec un milieu renforcé, c’est là qu’il donne le maximum de son jeu offensif. Il faut alors le coupler avec quelqu’un pour le décharger des tâches défensives. Il y perdrait beaucoup d’énergie et comme il récolte déjà beaucoup d’avertissements, il en récolterait encore plus.

Blanc « Marco sert à mettre ton jeu en place. »

Ses soucis de discipline ?

J’en ai beaucoup parlé avec lui. Il a pris de la maturité, il va s’améliorer mais il restera caractériel. Les coups de sang, les coups de chaleur, il les aura toute sa carrière. (…) C’est difficile de changer une nature ! Il ne se contrôle pas. Mais il ne faut pas retenir ça de lui. Lui, c’est le jeu.

Quel est le vrai rôle de Marco Verratti dans une équipe ?

Marco sert à mettre ton jeu en place. Tu préconises un certain jeu, une philosophie et il est un de ceux qui te permettent d’installer tout ça. Quand il joue plus haut, il n’est pas gêné car il a une très bonne passe. Quand il joue plus bas, il n’est pas gêné. Et juste au milieu, il est bien aussi. Je l’adore !

Blanc « J’ai eu des doutes à un moment. »

Son hygiène de vie ?

Il ne peut pas tout éliminer de sa vie ni changer sa personnalité. Il faut qu’il soit lui-même. Mais il faut qu’il fasse les choses de manière un peu plus juste, plus mesurée, en trouvant le bon équilibre. C’est un grand joueur mais il a encore un palier pour devenir un très grand joueur. J’ai eu des doutes à un moment. J’ai pensé qu’il plafonnait parce qu’on n’avait pas trouvé son pendant au milieu. Cette saison, Idrissa Gueye lui fait un bien fou, Marquinhos également, concentré dans l’aspect défensif du travail au milieu. »

Verratti a tout pour briller, mais il ne peut pas le faire tout seul.

Difficile de nier que Verratti a un talent immense, même si le journaliste Daniel Riolo a toujours du mal à le dire. Tout comme son amour pour le PSG est une évidence tant il la répète et affiche son envie d’aider le club parisien à gagner. Et il est clair qu’il peut le faire. Le tout est d’être présent sur le terrain, en pleine forme et concentré. Car l’Italien a manqué plusieurs matchs importants pour des blessures et suspensions. Ce n’est pas toujours sa faute, mais il est possible de faire attention pour être un peu plus présent.

Et Blanc n’est pas le seul à avoir eu des doutes. Il y a eu une période où Verratti semblait un peu plus en difficulté. Du moins, il avait du mal à vraiment aider le PSG à briller comme il sait normalement si bien le faire. Cependant, comme le rappelle l’ancien coach parisien, c’est aussi parce qu’il n’avait pas l’aide nécessaire. Un joueur ne pourra jamais faire toute une équipe de football. Verratti a dû se remettre de 2 grosses blessures en 2 ans, puis s’est retrouvé un peu seul dans le milieu parisien. Difficile alors d’être excellent. Pourtant, comme c’est parfaitement expliqué par Blanc, l’Italien peut être un pilier de l’équipe.

Le tout est de faire attention à ne pas faire trop de fautes alors que sa volonté est évidente. Les tacles du Petit Hibou sont mêmes habituels, souvent très bons, et quelques fois un peu trop agressifs. Maintenant, on ne peut qu’espérer qu’il pourra poursuivre sur la lancée de son début de saison. Il y a de quoi espérer qu’il soit une pièce importante d’un PSG qui fait une belle année.

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG