Restez connectés avec nous
Cazarre démonte Thiago Silva, qui "a eu le courage d’aller affronter Nasser" pour la baisse des salaires
©IconSport

Autour du PSG

Cazarre démonte Thiago Silva, qui « a eu le courage d’aller affronter Nasser » pour la baisse des salaires

Julien Cazarre, humoriste sportif, a évoqué dans sa dernière chronique pour France Football l’absence d’accord au Paris Saint-Germain durant l’arrêt des compétitions pour une baisse des salaires des joueurs. Il s’en prend assez longuement à Thiago Silva, défenseur central et capitaine de 35 ans qui a été évoqué comme le leader de la négociation avec le club. Mais il n’oublie pas de tacler ses coéquipiers parisiens, qui n’ont visiblement pas cherché à prendre une initiative pour débloquer la situation.

Cazarre « Qui décide d’aller au combat malgré l’adversité ? »

« Ah, voilà, ça, c’est un capitaine ! Ça, c’est un gars qui en a dans le froc ! Bravo Thiago Silva, t’es un boss. (…) Thiago, on lui est tombé dessus injustement parce qu’il chouinait tout le temps ou qu’il n’était pas là dans les grands rendez-vous… Soi-disant, môssieur s’éclipsait dans les moments critiques.

Ah ouais ? Ben, désolé de casser l’ambiance, mais s’il y a bien un moment critique, un grand rendez-vous, une période de tension absolue, c’est maintenant en pleine crise du Covid-19 qui met le football français au bord du précipice. Et qui fait face alors que tant d’autres se cachent ? Qui décide d’aller au combat malgré l’adversité ? Thiago Silva a eu le courage d’aller affronter le tout-puissant Nasser pour lui annoncer droit comme un I… qu’il ne ferait aucun geste de solidarité envers le club concernant la baisse de salaire. Ha, ha, ha, vous faites moins les malins, là !

Cazarre « Aujourd’hui, tu fais quoi avec 30 M€ par an ? »

Moi, je dis chapeau l’artiste parce qu’il faut une sacrée paire de joues à la Dizzy Gillespie pour refuser de faire un geste, même symbolique, alors que des dizaines de salariés historiques du club sont en grande difficulté financière à cause du chômage partiel.  (…)

On disait de manière totalement éhontée qu’O Monstro était isolé dans le vestiaire et n’avait plus l’adhésion de ses partenaires. Eh ben, BIM ! ! ! Fake news. Tous les joueurs se sont glissés dans le sillage de notre Thiago pour eux aussi refuser un accord de baisse salariale. Ah, là, je sens qu’on fait moins les malins. (…) Aujourd’hui, tu fais quoi avec 30 M€ par an ? Ben, pas grand-chose, surtout après impôt… Ah oui, c’est vrai, c’est déjà après impôt. »

Comme toujours, cela fait partie de son style et de son humour, Cazarre exagère largement les choses et sort quelques grosses formules. Mais le tout n’est pas fait que pour rigoler. Il y a un vrai message et il est loin d’être faux. En effet, il est particulièrement triste de voir que les joueurs n’ont pas pu trouver un accord avec le PSG pour baisser leurs salaires durant cette période. Une solidarité qui aurait été la bienvenue, surtout que certains salariés du club se retrouvent en difficulté. Il ne faut pas oublier que certains sont très loin des rémunérations des joueurs.

Thiago Silva, en tant que capitaine, est un leader de la négociation. Alors il a probablement une part de responsabilité dans l’absence d’accord. Même si on reste prudent tant qu’il n’y a pas de certitude sur les détails des négociations. C’est dommage de ne pas voir le Monstro s’imposer en leader d’un geste de solidarité. Cependant, comme le souligne Cazarre, les autres joueurs pouvaient sans doute aussi prendre des initiatives pour débloquer la situation. En tout cas, l’équipe du PSG déçoit dans cette période, comme la plupart des clubs de Ligue 1, alors que beaucoup à l’étranger ont rapidement trouvé des accords importants.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG