Restez connectés avec nous
Denis Balbir Le PSG a été avantagée par l'arbitrage à Guingamp

Autour du PSG

Denis Balbir « Le PSG a été avantagée par l’arbitrage à Guingamp »

Le journaliste Denis Balbir a utilisé sa chronique sur But! Football Club ce lundi afin d’évoquer la victoire du Paris Saint-Germain à Guingamp samedi (1-3) dans le cadre de la 2e journée de Ligue 1. Il est notamment revenu sur la « polémique » autour de l’arbitrage et selon lui c’est clair, les Parisiens ont été aidés par Clément Turpin.

« A Guingamp, on a vu un PSG qui a encore eu la chance du champion. On va encore me taxer d’être anti-Parisien mais je pense que l’équipe francilienne a été avantagée par l’arbitrage à Guingamp. A mes yeux, Monsieur Turpin n’avait pas besoin de faire appel au VAR pour invalider injustement le but de Nicolas Bénézet. Dans d’autres circonstances, on ne peut s’empêcher de penser qu’il aurait été validé.

Je pense que l’arbitre a quand même facilité la tâche d’un PSG qui était balotté au Roudourou’

Après, qu’on refuse de faire appel à la vidéo sur un contact quand même très limite entre Meunier et Coco dans la surface, je trouve ça bizarre. Je veux bien qu’on me dise qu’on voit ce genre de geste tous les dimanches et que la moitié ne se siffle pas mais, pour moi, il y avait penalty. Je pense que l’arbitre a quand même facilité la tâche d’un PSG qui était balotté au Roudourou. »

Les décisions de l’arbitre ont en effet évité au PSG de prendre des buts, mais il semble bien qu’elles soient tout simplement justes. Turpin avait refusé le but en direct et est allé voir la vidéo pour être sûr de son choix. Il y a une faute sur Dagba. Possiblement involontaire, mais il serait nouveau dans le football que seules les fautes volontaires soient sifflés.

Quant au contact entre Meunier et Coco, c’est un duel à l’épaule. Surtout, il ne faut pas oublier que la VAR est toujours « utilisée ». Des arbitres vérifient avec les vidéos et les ralentis, et si jamais ils pensent que les images pourraient changer l’avis de l’arbitre principal, alors ils le lui disent. Là, il n’y a rien eu. C’est qu’il a été jugé qu’il avait pris la bonne décision. Alors on peut penser, les « spécialistes » peuvent avoir un avis, mais à un moment il faut faire un peu confiance aux arbitres.

« ce gamin va encore faire parler de lui pendant plus d’une décennie. »

Denis Balbir évoque ensuite la superbe performance de Kylian Mbappé, attaquant de 19 ans qui a inscrit un doublé.

« Ce qui est intéressant, c’est qu’il ne voit pas son titre mondial comme un aboutissement. A l’image d’un Thierry Henry plus jeune, c’est un garçon qui est fou de foot. Sauf que là où Henry était difficile à cerner car plus discret, Mbappé est à l’aise pour exprimer ses ambitions, pour montrer combien il adore son métier. Il était déjà comme ça à Monaco. On ne s’en rend pas forcément toujours compte car il donne l’impression d’avoir plus de 25 ans par sa maturité mais ce gamin va encore faire parler de lui pendant plus d’une décennie. »

Cette fois, le journaliste semble un peu plus juste dans ces propos. Difficile de toute façon de ne pas admirer Mbappé. Lequel n’arrête pas de faire oublier qu’il a 19 ans. L’attaquant montre une telle maturité et de l’assurance dans son jeu que l’on peut penser qu’il a de l’expérience. Dans ses déclarations aussi, surtout quand on le voit déjà penser au travail, à l’avenir et aux victoires à aller chercher alors qu’il vient de gagner la Coupe du Monde. En gardant cette mentalité, il réussira sans doute une immense carrière. Il est déjà bien lancé pour cela.


Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG