Restez connectés avec nous
Dugarry concède à Neymar qu'il peut chambrer, mais il doit accepter de prendre des coups
©IconSport

Autour du PSG

Dugarry concède à Neymar qu’il peut chambrer, mais il doit accepter de prendre des coups

Christophe Dugarry, ancien attaquant des Girondins de Bordeaux et de l’Equipe de France notamment qui est aujourd’hui consultant sportif, a évoqué au micro de RMC Sport le chambrage habituel dans le jeu de Neymar, attaquant de 28 ans du Paris Saint-Germain et du Brésil. Une façon de joueur qu’il ne critique pas, mais il est agacé de voir des plaintes quand il prend des coups.

« Effectivement, le chambrage fait partie du foot. Mais quand tu as été un sportif de haut niveau et que tu t’es fait chambrer, tu ne peux pas dire que tu aimes le chambrage, que tu trouves ça bien. Tu subis ça, c’est bien pour le foot dans les tribunes, le spectacle, etc… Mais ce qui m’a énervé, c’est que l’on fasse croire que ce chambrage n’avait aucune conséquence. Il a le droit de chambrer, ce n’est pas interdit.

Dugarry « Ce qui m’a agacé, c’est qu’on en voulait aux mecs de Strasbourg qui mettaient des coups et pas à Neymar »

Mais à un moment, il faut accepter qu’il y ait des mecs en face qui font ce qu’il faut pour que cela cesse. Ce qui m’a agacé à l’époque, c’est qu’on en voulait aux mecs de Strasbourg qui mettaient des coups et pas à Neymar alors que c’est lui qui provoquait sans cesse. Mais ce que l’on fait dans la vie, ça a des conséquences.« , propos relayés par Foot Radio.

C’est bien de se rappeler que le « chambrage » fait partie du football. C’est rentré dans les habitudes. Il faut simplement que cela reste raisonnable et ne sorte pas de ce qu’il faut pour le jeu. Le dribble est une vraie arme pour créer une occasion et il peut y avoir une petite dose de chambrage. Le tout est que le joueur qui s’y essaie accepte une réponse. Que ce soit du chambrage, ou un coup pour arrêter ses dribbles. Cependant, il ne peut pas être question de faire mal non plus.

C’est bien ce qui a fini par être rapproché à Strasbourg notamment, parce que Neymar a eu une grosse blessure contre cette équipe, mais aussi à d’autres clubs de Ligue 1. Il y a eu le sentiment que tout était bon pour stopper le Brésilien. Cela sans que ce dernier ait fait un geste particulier dans un match. Le fait que le numéro 10 dribble est logique, puisque c’est l’une de ses grandes qualités. Et cela gênait beaucoup en France quand il le faisait en Liga avec le FC Barcelone. On voyait alors plus d’admiration. Maintenant, c’est aussi aux arbitres d’oser être un peu plus sévères pour éviter que les coups se multiplient. Cela vaut pour Neymar et les autres joueurs. C’est une nécessité pour améliorer la beauté du jeu en Ligue 1.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG