Restez connectés avec nous
Il n'y aura plus de match le 5 mai, en hommage aux victimes de Furiani
©IconSport

Autour du PSG

Il n’y aura plus de match le 5 mai, en hommage aux victimes de Furiani

Le 5 mai 1992, un drame s’est produit dans le football français avec l’effondrement d’une tribune du stade Armand-Cesari à Furiani lors du match entre Bastian et l’Olympique de Marseille qui avait notamment fait 18 morts. Depuis, il y a des hommages chaque année mais aussi la demande de l’arrêt des matchs ce jour-là au niveau professionnel. Cela a été enfin voté par l’Assemblée nationale, rapporte RMC Sport.

« Depuis plus de 25 ans, le collectif des victimes et leurs familles réclame l’interdiction des matches le 5 mai, face aux réticences de la Ligue et de la Fédération, gênées dans l’organisation de leurs compétitions. La proposition de loi prévoit de modifier le code du sport pour « qu’aucune rencontre ou manifestation sportive » de Ligue 1, de Ligue 2, de Coupe de France et du Trophée des Champions ne soit jouée le 5 mai.

Pour le football amateur, les députés ont aussi voté des amendements en faveur de l’organisation d’une minute de silence et du port d’un brassard noir les 5 mai. La catastrophe de Furiani est ‘l’une des pages les plus sombres de l’histoire sportive’ française et une ‘tragédie nationale’, a souligné la ministre des Sports Roxana Maracineanu, qui a soutenu la proposition de loi, comme les députés de la majorité. »

Il peut possiblement y avoir un débat autour de cette décision, mais elle semble plutôt bonne pour rendre un hommage continue aux victimes de ce terrible accident. Il est surprenant de voir que le football amateur continuerait lui de jouer, même si c’est avec une minute de silence et le port d’un brassard. Mais on laisse la discussion des détails à d’autres. C’est déjà un changement majeur à ne pas négliger.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG