Restez connectés avec nous
Kevin Diaz fait l'éloge de Verratti et le voit plus comme une "sentinelle"
©IconSport

Autour du PSG

Kevin Diaz fait l’éloge de Verratti et le voit plus comme une « sentinelle »

La finale de Coupe de la Ligue face à l’Olympique Lyonnais vendredi dernier marquant, notamment, le retour de Marco Verratti en tant que titulaire au Paris Saint-Germain. Le petit milieu italien de 27 ans en a profité pour faire un match complet. Il a donc su gagner des points et renforcer sa place de titulaire pour la suite. Kevin Diaz, ancien joueur devenu consultant, est revenu dans L’After Foot, sur le match du Petit Hibou. L’occasion de parler de son poste.

“Marco Verratti a clairement fait un bon match. On l’a vu avec ses gestes techniques, en plus il avait l’air d’être affuté. Physiquement, c’était l’un des meilleurs sur la pelouse, il a joué tout le match. On peut dire qu’il a réussi sa partition. Après, ses détracteurs vous diront qu’il perd deux ballons dangereux en sortie de dribble en première période… Mais Marco Verratti c’est 112 ballons touchés, 11 récupérations, 17 ballons perdus seulement (…)

Diaz « Il peut faire, un peu à la manière d’un Kanté. »

En vérité, Marco Verratti possède plus un profil de sentinelle. Surtout qu’il récupère énormément de ballons. Il peut faire, un peu à la manière d’un Kanté, de la récupération, tacler, être toujours dans l’anticipation, dans les bonnes zones de passes… En revanche, il manque de taille, notamment pour aller jouer des ballons de la tête, pour être ce vrai milieu complet dont a besoin le PSG.”, propos relayés par Foot Radio.

Lors de cette finale, le coach Thomas Tuchel a replacé un milieu à 3 avec un 4-3-3 au lieu du plutôt habituel 4-4-2 sur les derniers matchs. Cet entre-jeu, était composé de Verratti-Gueye et Marquinhos. C’est d’ailleurs ce milieu qui était titulaire lors de la grosse performance face au Real Madrid en septembre dernier. Parmi les 3 joueurs, c’est Marco Verratti qui est apparu comme le taulier du milieu. Certes, ce n’était pas un match d’une grande intensité, mais le joueur a su tenir son rang lors de cette finale, le tout en réalisant quelques gestes de grande classe. Il a d’ailleurs été élu homme du match de cette rencontre par les supporters, avec des statistiques très satisfaisantes (112 ballons touchés, 11 récupérations, et 17 ballons perdus). Cela en n’étant pas forcément très bien aidé par des coéquipiers plus empruntés.

Un autre point positif concernant le match de l’Italien, il a pu jouer les 120 minutes du match à un haut niveau. Lui, qui souvent a du mal physiquement, a su se démarquer de certains d’un point de vue physique dans une chaleur étouffante. C’est forcément positif pour la suite, car beaucoup de joueurs sont encore hors de forme au club.

Ensuite, lorsque Kevin Diaz parle de lui comme d’une possible sentinelle, on a beaucoup plus de mal à suivre. Le joueur, n’a pas le physique ni le coffre pour pouvoir jouer au poste de numéro 6. Le numéro 6 est une sorte de rempart devant la défense. Et Marco Verratti n’a pas et n’aura jamais ce profil. Surtout qu’il a besoin de liberté dans le jeu pour exprimer pleinement son talent. Ce serait dommage de le bloquer devant sa surface. Mais il est clair qu’en étant bien accompagné il peut mener une équipe au plus haut niveau.

Ce qu’il faudra confirmer face à l’Atalanta de Bergame le 12 août prochain en quart de finale de la Ligue des Champions. Il faut que Verratti continue sur sa bonne lancée, et espérer que ses coéquipiers vont monter en puissance.

Nous avons évoqué cette finale et Verratti dans notre dernier podcast :

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG