Restez connectés avec nous
L'avocat d'Edouard "pense qu'il a voulu protéger son copain" et qu'il "est donc innocent"

Autour du PSG

L’avocat d’Edouard « pense qu’il a voulu protéger son copain » et qu’il « est donc innocent »

Odsonne Edouard, attaquant de 19 ans prêté par le Paris Saint-Germain au Toulouse FC cette saison, a été innocenté par Mathieu Cafaro (joueur du TFC) pour l’affaire de l’agression par pistolet à air comprimé du 11 février dernier. Pour le moment, le Titi parisien reste sous contrôle judiciaire et est convoqué le 13 juin prochain au tribunal correctionnel de Toulouse. Toutefois, les charges retenues contre lui devraient changer pour quelque chose de bien moins grave.L’avocat de l’attaquant de 19 ans, tout juste renvoyé de prêt par Toulouse, commente l’affaire dans L’Equipe

« Je pense qu’il a voulu protéger son copain. Mais Cafaro, voyant les proportions que prenait cette affaire a décidé de dire la vérité. Mon client est donc innocent. Il a été mis en cause alors que les images des caméras de surveillance montraient qu’il y avait un passager dans sa voiture et permettaient même de l’identifier. » 

Il donne ensuite sa version des faits :

« Les circonstances ont été établies. Mon client sortait d’un repas en compagnie de l’un des coéquipiers. Pour je ne sais quelle raison, celui-ci va tirer cette bille, qui je le rappelle est une bille en plastique. Mon client était lui le conducteur de cette voiture, c’est tout. Trois jours plus tard, au moment de sa plainte, la victime explique ne pas pouvoir décrire l’auteur du tir. Mais met à la disposition des enquêteurs la plaque d’immatriculation de mon client. C’est pour cela que celui-ci est entendu. Au moment de sa garde à vue, Odsonne n’a pas voulu dénoncer son coéquipier. On lui a fait valider son témoignage dans des circonstances assez particulières. »

Puis il revient sur la décision du président du Toulouse FC, Olivier Sadran, concernant le licenciement d’Edouard.

« Elle est totalement incompréhensible. On ne comprend pas du tout le sens de cette décision. D’une part, elle ne s’impose pas parce que la justice n’est pas passée (Odsonne Edouard comparaitra le 13 juin). De plus, les dirigeants toulousains disposent de nouveaux éléments qui rendent ce choix très regrettable. »

Alors que tout semblait tristement réglé pour Edouard, il y a visiblement encore un peu d’espoir. Peut-être que son énorme bêtise a été de vouloir protéger son ami dans une affaire judiciaire (ce qui est moins grave que de tirer sur quelqu’un). Reste à voir l’évolution et surtout la fin de ce dossier. C’est ce que le PSG fait intelligemment avant de réagir. Espérons que le Titi parisien aura toujours un avenir après le 13 juin.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG