Restez connectés avec nous
Ljuboja se confie à propos de son passage au PSG et l'équipe actuelle
©IconSport

Anciens

Ljuboja se confie à propos de son passage au PSG et l’équipe actuelle

Danijel Ljuboja, ancien attaquant du Paris Saint-Germain (janvier 2004 à juin 2005), était au micro de PSG TV ce vendredi pour une interview avec Robbie Thomson et Ambre Godillon (comme Scherrer Maxwell avant lui). L’occasion pour le Serbe de s’exprimer à propos de son aventure parisienne, avec de belles choses réussites, sa relation avec le buteur Pedro Miguel Pauleta (2003-2008), le Parc des Princes, une anecdote de vestiaire et son avis sur l’équipe aujourd’hui.

Ljuboja « C’est dommage que nous ne soyons pas restés 1 année de plus ensemble. »

Mes premiers 6 mois au PSG, avec une 2e place en Ligue 1 ?

On avait un super groupe, avec beaucoup de caractère. C’est dommage que nous ne soyons pas restés 1 année de plus ensemble. Il y avait des joueurs comme Sorin, Heinze ou Déhu qui sont partis. Avec eux, on aurait peut-être pu jouer la première place.

Mon passage au Parc des Princes il y a peu ?

Le club organisait cela et m’a demandé si je voulais venir. C’était un grand plaisir de venir sur cette pelouse. C’est beau de se rappeler les bons souvenirs.

J’étais le dernier but avec le maillot historique utilisé en third cette saison avant Neymar ?

Oui, contre Toulouse, c’était un bon souvenir. Mais chaque but était important, peu importe le maillot.

Ljuboja « le PSG je le suivrais toujours, même avec une mauvaise équipe. »

Si je suis le PSG actuellement ?

Oui, on est obligé de suivre le beau football. Mais le PSG je le suivrais toujours, même avec une mauvaise équipe. Bien sûr, avec l’arrivée des investisseurs le club a changé de dimension. C’est une grande équipe.

Mon meilleur souvenir au PSG ?

C’est ma première titularisation avec Paris contre Montpellier, avec 2 buts et 2 passes décisives on gagne 6-1. Il y a aussi la Coupe de France, ou la victoire à Marseille avec un très bon match. Il y a beaucoup de très bons souvenirs.

Ljuboja « avec des joueurs comme Verratti ou Neymar à côté, vous êtes meilleurs. »

L’attaque du PSG aujourd’hui, je m’y reconnais un peu ?

C’est aux autres de dire ça. Quand vous êtes un attaquant avec des joueurs comme Verratti ou Neymar à côté, vous êtes meilleurs. Il y a bien sûr deux grands buteurs avec Cavani et Icardi, mais les attaquants peuvent toujours profiter du fait d’être avec de grands joueurs. C’est aussi en jouant avec eux que l’on voit si l’on est aussi fort que l’on peut le penser. Je ne dis pas que j’étais un phénomène, mais le football il faut avoir la chance d’être au bon moment pour voir vraiment ses qualités. Bien sûr, j’ai joué aussi avec de grands joueurs. Mais on ne peut pas vraiment comparer avec aujourd’hui.

La chose la plus folle qui soit arrivée dans le vestiaire ?

Quand on a gagné à Marseille, on a tous sauté sur les tables et on en a cassé. Je n’avais jamais vu une fête comme ça, c’était comme si on avait gagné la Coupe du Monde. C’était quelque chose d’incroyable.

Une fierté d’être dans l’histoire du PSG avec la Coupe de France remportée ?

Oui, cela fait plaisir d’avoir la Coupe de France, c’est un trophée. Beaucoup de joueurs ont eu cette chance, car le PSG l’a beaucoup gagné donc je n’ai rien fait d’extraordinaire. Mais cela fait toujours plaisir de voir le mini-trophée chez moi.

Ljuboja « Je voulais rester plus longtemps au PSG. »

Les trophées tissent un lien fort entre supporters et les joueurs ? Comment expliquer le mien ?

Je voulais rester plus longtemps au PSG, mais cela arrive dans le football. L’entraîneur arrive avec d’autres plans. Les supporters m’aiment parce que j’ai été décisif et depuis le départ de Ronaldinho, le PSG n’avait pas un joueur qui avait un style qui pouvait enflammer le public. Je ne me compare pas à lui, mais j’avais ce style. Et j’ai eu de la réussite au début.

Si j’ai gardé contact avec des coéquipiers ?

Oui, avec José Pierre-Fanfan et Fabrice Pancrate. On se voit sur Paris et cela fait toujours plaisir.

Le plus grand changement dans le football depuis 10-15 ans ?

Il y a encore beaucoup plus d’argent. Et je ne dis pas que la qualité est pleinement meilleure, parce qu’il y a eu de grands joueurs. Mais les clubs investissent plus sur les joueurs. Les infrastructures ont changé aussi. Je ne pense pas que les meilleurs aujourd’hui sont meilleurs que ceux d’il y a 20 ans.

La mentalité change ? Un jeu plus offensif, plus d’efforts ?

Oui, peut-être que physiquement les joueurs font encore plus d’efforts pour courir et ils font plus attention à l’hygiène de vie. Mais le talent a toujours été là. Il y a eu Zidane ou Ronaldo à cette époque.

Ljuboja « Je n’avais pas de problème avec Pauleta. »

Ma relation avec Pauleta ? Ce n’était pas simple de partager les buts ?

Il n’y avait pas de problème. Le football, c’est un sport collectif, mais aussi un petit peu individuel. On ne peut pas partager le Ballon d’Or à 2, ni le titre de meilleur buteur. Il y a toujours une concurrence. Je n’avais pas de problème avec lui. C’est le football. Dans certains clubs j’ai été titulaire, j’ai pu être remplaçant. C’est comme ça. C’est normal aussi que chacun pense à soi pour être titulaire et performant.

Si j’aurais pu jouer à l’OM ?

Je vais vous expliquer quelque chose. J’ai rêvé il y a une semaine que je signais à l’OM. Je me suis réveillé, j’étais content de voir que non (rires). Je me suis dit « heureusement que je n’ai pas été là-bas ». On ne peut pas être des deux côtés.

Le Parc a perdu un peu en voix ?

A mon époque, il y avait les deux côtés qui se donnaient à fond, il y en a plutôt qu’un. Aujourd’hui, les supporters sont biens mais c’est dommage que ce soit un peu moins. J’ai joué dans des stades avec quand même beaucoup moins d’ambiance. Les supporters du PSG, je les aimais beaucoup.

Quel joueur de mon époque aurait pu jouer dans l’équipe d’aujourd’hui ?

Chaque joueur de notre équipe aurait été mis en valeur dans celle d’aujourd’hui. On avait de bons joueurs. Juan Pablo Sorin, Gabriel Heinze, ils ont joué dans de grands clubs. Avec de grands joueurs, vous êtes forcément meilleurs.

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens