Restez connectés avec nous

Adversaires

L’OL fait savoir qu’il va saisir le CNOSF pour décaler son match face au PSG

L'OL fait savoir qu'il va saisir le CNOSF pour décaler son match face au PSG
Publicités

Après la trêve internationale commencée cette semaine, il y a aura un choc très attendu en D1 féminine. Le Paris Saint-Germain reçoit l’Olympique Lyonnais alors qu’il n’y a que 3 points d’écart entre le 2e et le 1er. Pour le moment, cette rencontre est prévue le samedi 14 mars au Stade Jean Bouin. Mais l’OL se bat pour la faire décaler. Après une première tentative auprès de la Fédération Française de Football qui a été repoussée, le club rhodanien a fait savoir qu’il saisit le CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français).

Cette décision (de la FFF) inique fait fi de l’intégrité physique de quatre joueuses de l’Olympique Lyonnais, mais aussi de l’une du PSG, même si le club parisien semble se satisfaire de cette programmation.

L’Olympique Lyonnais va engager dans les prochaines heures une procédure devant le CNOSF pour que cette programmation soit annulée et le match programmé à une autre date qui soit, elle, en parfaite cohérence avec la protection des joueuses, l’équité de la compétition et l’intérêt du diffuseur Canal +. 

En effet par cette décision, le football féminin ne respecte donc pas les joueuses et leur intégrité physique mais, tout aussi étonnant, il fait l’impasse sur une programmation plus en rapport avec un succès d’audience télévisée qui aurait contribué à sa promotion. (…) L’OL regrette que la FFF n’ait pas décidé de faire jouer ce match PSG – OL, déterminant pour l’attribution du titre de Champion de France, en lever de rideau du match de L1 PSG – Nice du dimanche 15 mars, d’autant plus que le PSG revendique un rôle moteur dans la promotion du football féminin et que Canal + souhaitait cette programmation qui aurait offert une belle exposition. », écrit l’OL dans son communiqué.

Ainsi, l’OL compte se battre pour obtenir ce report d’une journée qui permettrait notamment de récupérer des joueuses après la trêve internationale. On peut penser aussi au combat pour la programmation idéale, mais on se doute que l’idée est en grande partie d’avoir la meilleure équipe possible, car on a rarement Lyon se battre autant pour un moment de diffusion. Reste à voir si cela passera. C’est peu probable, puisque les autorités n’aiment toujours pas avoir deux matchs le même jour au Stade Jean Bouin et au Parc des Princes.


 

Articles récents

Autres articles présents dans Adversaires