Restez connectés avec nous
Luis Fernandez évoque le coronavirus après sa guérison et rappelle "La santé est plus importante que le foot"
©IconSport

Anciens

Luis Fernandez évoque le coronavirus après sa guérison et rappelle « La santé est plus importante que le foot »

Luis Fernandez, ancien joueur (1978-1986), entraîneur (1994-1996, puis 2000-2003) et directeur sportif du centre de formation (2017-2018) du Paris Saint-Germain, fait partie des gens qui ont eu le covonavirus. Il a pu en guérir et s’est confié à ce sujet auprès du Parisien. Il commence par revenir sur sa présence auprès des supporters parisiens devant le Parc des Princes pour le 8e de finale retour de la Ligue des Champions contre le Borussia Dortmund (victoire 2-0, à revivre ici). Un moment qui pourrait être celui de la contamination, mais il n’y a pas la moindre certitude.

« Je ne me suis pas trop exposé. Je suis resté sur le côté de la marche, tranquille. Je n’étais pas au milieu de la foule mais en marge. J’étais en retard en plus. Certains supporters sont passés devant moi, ils m’ont reconnu et interpellé. (…) Ce soir-là, j’étais porté par une idée qui me tient à cœur : supporter le PSG. C’est mon club. Ce que je ressens pour lui est fort, immense. J’avais envie de participer avec eux. J’ai vu les supporters heureux et contents de me voir et ça m’a fait plaisir. (…)

Fernandez « Si j’ai à choisir, je préfère qu’on sauve des vies plutôt que le football ne reprenne. »

Je ne sais pas si je l’ai chopé là ou ailleurs. (…) C’est aussi une question de chance. Il y a trois semaines, on ne savait pas tout ce que l’on sait aujourd’hui. Je n’ai pas de regret. Il y a beaucoup d’endroits ou de zones que j’ai fréquentés avant le confinement et, à chaque fois, il y avait un risque.

J’ai encore plus d’envie et de motivation qu’avant. J’ai hâte de retrouver les terrains, de voir du football. (…) Mais je pense d’abord à ceux qui souffrent. Et j’espère que ceux qui les soignent ont les moyens de bien faire leur travail. Si j’ai à choisir, je préfère qu’on sauve des vies plutôt que le football ne reprenne. La santé est plus importante que le foot. »

Il peut y avoir des débats sur la sagesse de ce grand rassemblement pour cette soirée européenne. Avec l’épidémie du coronavirus qui avançait, ce n’était sans doute pas l’idée la plus sage. Mais ceux qui étaient présents le savaient bien. Ils avaient, comme Luis Fernandez, surtout l’envie d’être tous ensemble pour ce moment important afin d’encourager leur équipe. Il aurait été difficile de l’empêcher complètement. Et l’épidémie n’était pas aussi développée. De toute façon, ce n’est pas changeable. Et rien ne dit que Fernandez ou d’autres personnes ont été contaminées à ce moment. Même si c’est une possibilité.

Ici, on ne peut que se concentrer sur ce qui est concret. L’ancien du PSG et de l’Equipe de France (60 sélections) a pu guérir et est maintenant prêt pour la suite. Même s’il faudra attendre, car la santé de chacun est bien sûr la priorité. On a envie de voir le football reprend, mais ce n’est pas ce qui est essentiel aujourd’hui. Il faut continuer à être patient, prudent et solidaire.

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens