Restez connectés avec nous
Ménès compare les traitements opposés de Bielsa et de Blanc

Adversaires

Ménès compare les traitements opposés de Bielsa et de Blanc

Le consultant de Canal+ Pierre Ménès a, il y a quelques jours désigné Laurent Blanc comme meilleur entraîneur de Ligue 1 pour la saison 2014/2015. La saison du Cévenol n’a pas été de tout repos puisqu’il a été très critiqué sur l’ensemble de l’exercice. Au contraire du coach de l’Olympique de Marseille, Marcelo Bielsa, ce qui a agacé Ménès. Dans son édito à Direct Matin, il a comparé le sort des deux entraîneurs en commençant par analyser la saison de l’Argentin.

« A la trêve, j’étais d’ailleurs comme tout le monde, je me régalais par le spectacle proposé par les Marseillais, champions d’automne. Mais je n’avais pas manqué d’émettre quelques bémols comme cette défense à trois et le marquage individuel d’une autre époque. Et les résultats ont fini par me donner raison (…) Ça n’a pas empêché certains de hurler au génie, d’affirmer que c’était un cadeau de l’humanité de l’avoir en Ligue 1 parce qu’on voit du spectacle… Ce qui m’a fait doucement rire. »

Pierre Ménès n’est pas tendre avec le coach marseillais et défend Laurent Blanc, un entraîneur qui a remporté cette saison quatre trophées avec le club de la capitale.

« Un drôle de traitement de faveur comparé à celui réservé à Laurent Blanc. Quand je vois ce qu’il s’est pris dans la tronche après l’élimination en quart de finale de la Ligue des champions contre Barcelone en faisant face des absences au match aller et en oubliant la qualification contre Chelsea. D’un côté, on a Bielsa, qui ne gagne pas un match pendant un mois, c’est tout juste s’il ne mérite pas une place au Panthéon, et de l’autre, Blanc, qui a tout gagné, c’est un tocard qui ne tient pas ses joueurs. Où est le problème s’il gagne tout? »

Pierre Ménès est objectif dans son analyse, car cette saison au PSG, tout n’a pas été si simple que ça. Laurent Blanc a remis son capitaine Thiago Silva dans le bon sens après une Coupe du Monde traumatisante, mais a également gagner sa bataille tactique lors de la double confrontation en huitième de final de Champions League contre un des meilleurs entraîneurs du monde, José Mourinho. Cette saison, ce fut la saison de Laurent Blanc puisqu’il a prouvé à tous ses détracteurs que c’était un entraîneur de qualité et qu’il avait sa place à Paris.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires