Restez connectés avec nous
Ménès indique un "écart abyssale" et le mercato à faire pour le PSG

Autour du PSG

Ménès indique un « écart abyssale » et le mercato à faire pour le PSG

          Après la défaite du Paris Saint-Germain, les spécialistes vont forcément tous donner leur avis. Pierre Ménès, qui s’était déjà exprimé en direct sur Canal+, est revenu en détail sur son impression, le tout sur son blog.

« En tout cas, peu importe le dispositif, il faut montrer un minimum d’envie et d’agressivité dans ce genre de match. Evidemment, le but de Neymar, arrivé très tôt dans la rencontre après un exploit individuel d’Iniesta, a tout foutu en l’air. Seulement au niveau de la volonté, le PSG n’a pas été à la hauteur. Les Parisiens, amoindris défensivement par l’absence des deux Thiago, se sont résignés trop vite face à une équipe infiniment supérieure à tous les niveaux. »

   Au niveau de l’équipe, on peut se demander tout même si ce dispositif était le bon tant le jeu n’a pas existé. Peut-être que garder le 4-3-3 aurait pu fonctionner, au moins les joueurs ont l’habitude du système. Là, ils avaient l’air un peu perdu, à l’image d’un Pastore qui ne trouvait pas de passe. Cela accentue certainement l’impression que le PSG ne s’est pas battu.

« Il suffit de faire un bilan individuel des Parisiens et de se poser une question assez simple : quels joueurs du PSG pourraient jouer à Barcelone ? Marquinhos et Verratti sont les deux seuls. Je mets Matuidi de côté car s’il a encore donné son corps à la science ce soir, il n’a pas un jeu adapté à cette équipe. Tous les autres acteurs ont été très en dessous. David Luiz, qui s’est bien repris après le repos – dans un deuxième acte où le Barça a commencé à préparer son derby contre l’Espanyol Barcelone – a réalisé une première mi-temps cauchemardesque.

Défensivement, Van der Wiel et Maxwell ont également montré des lacunes. Au milieu de terrain et comme au match aller, Cabaye a confirmé que ce niveau était trop haut pour lui. Pastore, à qui on demande beaucoup depuis plusieurs semaines, a totalement raté sa rencontre. Cavani a été égal à lui-même. Enfin, Ibrahimovic a joué sur un rythme qui lui aurait permis de bien s’amuser avec Ronaldo et Zidane à Saint-Etienne pour le match de la pauvreté, lundi… »

   Ménès est peut-être un peu dur avec Maxwell, si l’on n’oublie pas contre qui ils jouaient. Van der Wiel a tout même réussi à stopper Neymar plusieurs fois. Bien sûr, les Catalans sont passés parfois. Mais qui peut résister tout un match à ces talents du football? Ibrahimovic a essayé de faire du jeu parfois, mais il ne peut pas grand chose quand son équipe n’a pas le ballon, ou quand les joueurs autour de lui n’arrivent pas à combiner. La prestation est très triste, c’est sûr, désigner un coupable est impossible. C’est un échec du groupe, avec quelques joueurs peut-être plus en dessous que les autres.

« Le bilan est donc très dur. Le PSG est éliminé pour la troisième fois consécutive en quart de finale de la Ligue des Champions et cette fois-ci, très largement. Lors des deux précédentes éditions, ça ne s’était joué à rien contre Barcelone puis Chelsea. Hier soir, il y avait un écart abyssal entre les deux équipes. Paris, trop amoindri, ne pouvait pas lutter face à un Barça actuellement dans une très grande forme. Seulement, cela ne doit pas empêcher les dirigeants parisiens de se poser les bonnes questions. Il va falloir renouveler l’effectif, chose qui répugne Nasser. Selon lui, il faut toujours garder tout le monde. Dans le cas présent, le PSG va devoir se séparer de plusieurs joueurs.

Il y a plusieurs choses à faire : ne pas renouveler le contrat de Van der Wiel, revendre Cabaye en Angleterre où il a une vraie valeur marchande, trouver un point de chute pour Lavezzi et réaliser la moins mauvaise opération financière concernant Cavani. Enfin, les dirigeants peuvent essayer de convaincre Petr Cech de signer à Paris ainsi que d’autres joueurs, plus frais et qui arriveraient peut-être avec une autre envie.« 

   C’est sûr, même si l’on aime bien les hommes qu’ils sont, il est temps de se séparer de certains, quelque soit leur état d’esprit. Si le club ambitionne de gagner la Ligue des Champions, il faut des joueurs de ce niveau, une équipe à la hauteur. Cavani n’est peut-être pas mauvais, mais le jeu du PSG ne semble pas fait pour lui. Ou alors il faut sortir L. Blanc pour le relancer, mais les deux hommes ensemble n’y arrivent pas. Le prochain mercato est essentiel à la progression du PSG, espérons que les bonnes décisions seront prises.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG