Restez connectés avec nous
Ménès La finale PSGLes Herbiers, je ne sais pas si c’est la meilleure des nouvelles pour le football français…

Autour du PSG

Ménès « La finale PSG/Les Herbiers, je ne sais pas si c’est la meilleure des nouvelles pour le football français… »

Mardi et mercredi, les demi-finales de Coupes de France se son jouées et l’affiche de la finale est désormais connue : le Paris Saint-Germain (champion de Ligue 1 2017-2018) affrontera Les Herbiers (9e de National) le 8 mai au Stade de France. La magique de la Coupe qui offre un match passionnant ? Le journaliste Pierre Ménès n’est pas totalement convaincu. Sur son blog Canal+, il s’est surtout inquiété pour le football français.

« Pour les amoureux des surprises et des belles histoires, il est évidemment merveilleux qu’une demi-finale de Coupe de France ait opposé deux clubs de National devant 35 000 spectateurs. Maintenant, je ne suis pas certain que ce soit une formidable nouvelle pour le foot français. Car cela veut dire, en comptant la Ligue 1 et la Ligue 2, que 38 clubs professionnels ont pris cette compétition par dessus la jambe. Tant mieux pour Chambly et les Herbiers qui vont terminer cette saison avec plein de merveilleux souvenirs dans la tête. Mais je ne suis pas sûr que, pour la santé globale du foot français, il faille s’en extasier et prendre ça en exemple. On est tellement exigeant avec le PSG qu’on pourrait aussi l’être avec d’autres clubs de Ligue 1 qui se sont fait sortir par des équipes de niveau inférieur.

La finale de la Coupe de France opposera donc le Paris-Saint-Germain au Vendée Les Herbiers Football. J’ai l’impression que cela n’arrive qu’en France, ce genre d’affiche. Tant mieux pour les pensionnaires de National, qui vont affronter des stars au Stade de France devant 80 000 personnes, ce qui ne leur arrivera sans doute qu’une fois dans leur vie. Mais encore une fois, je ne sais pas si c’est la meilleure des nouvelles pour le football français… »

Un jugement injuste.

Il est indéniable que les autres équipes sont éliminées pour cette finale et que personne ne s’attendait à ce que Les Herbiers soient qualifiées. Il aurait été plus « logique » de voir une équipe de Ligue 1. Mais Pierre Ménès généralise trop vite pour lancer ses inquiétudes et punchlines.

Il suffit de voir le parcours des Herbiers pour s’en rendre compte : aucune équipe de Ligue 1. Et seulement Auxerre et Lens en Ligue 2. Il y a une division d’écart, les surprises peuvent arriver. Cela ne suffit pas à dire que ces clubs n’ont pas vraiment joué la compétition. Et que dire de ceux qui ont affronté le PSG avant et que Ménès inclus dans ses 38 ? Rennes, Guingamp, Sochaux, Marseille et Caen méritent-ils vraiment qu’on leur dise qu’ils ont pris « la compétition par-dessus la jambe ? ». Enfin, n’est-ce pas justement la beauté de la Coupe de France que des exploits et un peu de chance au tirage amènent au Stade de France ? Des clubs se sont loupés, certes. Mais il faut quelque chose de bien plus détaillé que « l’analyse » bâclée de Ménès pour comprendre comment on arrive à cette finale. Qui s’annonce passionnante d’ailleurs.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG