Restez connectés avec nous
Ménès "avoir l'objectivité de remarquer que le PSG a très souvent offert une qualité de jeu remarquable"

Autour du PSG

Ménès « avoir l’objectivité de remarquer que le PSG a très souvent offert une qualité de jeu remarquable »

Hier à 19h, le Paris Saint-Germain bouclait la phase aller des matchs de Ligue 1 par une probante victoire face au SM Caen (0-3). Au passage les joueurs de Laurent Blanc ont effacé le record détenu par l’Olympique Lyonnais depuis la saison 2006-2007 (50pts)  en compilant 51 points lors de cette mi-saison. Pierre Ménès, journaliste sportif de Canal+, est revenu sur son blog sur l’hégémonie parisienne en ces termes :

« Dans l’après-midi (hier ndlr), le PSG a comme prévu gratté un nouveau record, en glanant 51 points pendant la phase des matchs aller. Les anti-parisiens vont dire que c’est la moindre des choses avec un tel budget etc. Mais lorsqu’on voit les difficultés de Chelsea ou du Real, quand on voit que le Bayern est certes en tête mais n’écrase pas non plus la Bundesliga, on se dit que ce n’est pas si évident que ça. Il faut aussi avoir l’objectivité de remarquer que le PSG a très souvent offert une qualité de jeu remarquable dans cette phase aller.

Ça a été le cas en Normandie face à une équipe peut-être un peu plus joueuse et ambitieuse dans le jeu que d’autres. Sur un mauvais renvoi, Di Maria a ouvert le score avant qu’Ibra ne marque un but exceptionnel pour doubler la mise. Une réalisation survenue quelques minutes après une autre action exceptionnelle du Suédois face à un Vercoutre inspiré.

Au PSG, il y a de la qualité de jeu, de l’intransigeance défensive et la volonté de faire du spectacle. Alors oui, c’est facile pour Paris mais ça n’empêche pas d’apprécier les beaux gestes, les beaux joueurs et les belles stats. Quand on a la chance d’avoir des joueurs de ce niveau-là dans son championnat, à moins d’avoir l’esprit totalement partisan ou complètement obtus, on savoure. Parce qu’on pourrait aussi se demander ce que serait le championnat de France sans le PSG. »

Du côté de certains acteurs du championnat tels que Lyon, Marseille ou Bordeaux (sisi Willy Sagnol doit mal le vivre vu son côté très fairplay) on doit regretter le temps où Paris laissait des points en route. Ce temps est révolu et n’en déplaise aux détracteurs du club (même parmi les supporters) Laurent Blanc et son staff technique ne peuvent pas y être étranger.

Alors oui la puissance financière du club est telle que cette domination sans partage est logique mais comme le fait Ménès il faut alors comparer aux grands clubs européens et là on s’aperçoit que le PSG est devenu une machine ultra performante.

Les Qataris qui sont souvent raillés ici et là, sont à l’origine de l’augmentation des droits TV et donc de revenus plus conséquents pour les équipes de Ligue 1. Pour autant le retour sur investissement ne paraît pas si conséquent au vu du spectacle auquel on a le droit chaque week-end. Lorsque l’on voit la qualité des matchs de championnat, on se dit que les véritables perdants ce sont eux. Imaginez un peu c’est comme si on vous obligeait à payer la taxe audiovisuelle alors que les programmes télévisés sont de piètre qualité? Impossible! A cela près que les qataris ont eu le choix de payer.

Alors au moment où certains présidents de club vont s’approcher du sapin en espérant que le Père Noël leur apporte l’investisseur étranger tant attendu, Caen, Angers, Nice vont continuer de miser sur un plan de jeu bien établi et des joueurs qui adhèrent aux directives de leur coach. Pendant ce temps comme le dit le consultant du CFC au lieu de jalouser le PSG, il faudrait peut-être se féliciter de sa présence dans un championnat si morose que le second (Monaco) compile en 19 matchs 8 victoires, 8 nuls, 3 défaites pour un total de 32 points.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG