Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Ménès : « Motta est débectant »

Sur son blog, Pierre Ménès a analysé la rencontre du PSG après sa défaite face à Lyon, mercredi soir en Coupe de France. Le journaliste sportif n’a pas vraiment aimé la première période des Parisiens et ne semble pas être un fan de Thiago Motta.

« Là où le foot m’étonnera toujours, c’est que la première défaite de l’ère Ancelotti intervient à l’issue du match le plus abouti des Parisiens depuis l’arrivée du technicien italien. Seulement, les joueurs de la capitale se sont heurtés au réalisme des lyonnais, qui ont marqué deux buts en ayant cadré trois fois. Paris a fait une mauvaise première demi-heure, mais c’est à mon avis dû à une mauvaise compo de départ de l’ami Carlo.

Bisevac et Jallet ont doublonné à droite, Bodmer a joué beaucoup trop bas au milieu et les trois de devant se sont souvent retrouvés esseulés. Résultat : à vouloir injecter trop de sang neuf, Ancelotti a finalement inoculé du mauvais sang à son équipe et il a fallu l’entrée de Pastore pour secouer un peu tout ça. Les 30 premières minutes de la seconde mi-temps ont alors été bien meilleures, voire emballantes, mais en face il y avait Hugo Lloris. Le portier lyonnais a sorti quelques arrêts de haute volée et prouvé une fois de plus qu’il est bien le meilleur gardien français. Clairement, sans lui Lyon ne se qualifiait pas. A force de pousser, Paris aurait pu se faire surprendre en contre et il a fallu que Lisandro rate l’immanquable – Gravelaine peut dire que le ballon de Gomis est mal donné, c’est surtout une boulette de Licha – pour ne pas enfoncer Paris. Ce sera fait quelques minutes plus tard avec ce péno anecdotique sifflé par monsieur Turpin.Une transition toute faite pour évoquer un peu le cas de notre jeune et prometteur arbitre, dont j’ai souvent chanté les louanges mais qui est loin de les avoir justifiées hier soir. C’est bien simple, il s’est planté pendant tout le match. Il n’y a pas péno pour Paris puisqu’Umtiti a le bras collé au corps, il n’y a pas faute sur le coup-franc qui amène le coup-franc victorieux de Källström, et il y a un pénalty évident pour une faute de Lovren sur Lugano.

Et puis, c’est bien gentil de ne pas mettre de carton, mais c’est juste impossible que Motta finisse ce match. Franchement, si Paris a besoin de ce genre de joueurs pour briller en Ligue des Champions, j’aime autant ne pas la voir à Paris, la LDC. Ce joueur est proprement débectant. Ah, c’est un bon footballeur, mais son comportement et les coups qu’il met sont insupportables et il justifie pleinement sa réputation de joueur dur. Remarquez, dans le genre, Gonalons est un parfait petit clone de l’Italo-Argentin : il met autant de coups et pleure autant également.

Au final, il y a donc deux clubs de National en demi-finale de la Coupe de France, ce qui est tout sauf une indication de bonne santé du foot français. J’ai eu parfois l’impression que nos gros clubs prenaient un peu la compète par-dessus la jambe. Franchement, est-ce que le PSG a besoin de faire autant tourner alors qu’il ne rejoue que dimanche ? Alors c’est sympa pour Quevilly et Ajaccio, mais pour le foot hexagonal dans son ensemble c’est assez mauvais signe. Imaginez un peu un Quevilly-Ajaccio au Stade de france…»

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG