Restez connectés avec nous
Ménès défend le PSG et désigne les autres clubs coupables du manque d'intérêt de la Ligue 1

Autour du PSG

Ménès : « Un coaching perdant d’Ancelotti »

Retrouvez l’analyse de Pierre Ménès, chroniqueur pour le Canal Football Club, après la défaite du Paris Saint-Germain face à Nice samedi soir (2-1).

« Alors je sais que chaque semaine, après chaque match, on me dit que je ne suis jamais content avec le PSG et que dans 15 jours ça ira mieux. Ca fait un an avec Ancelotti qu’on me dit que ça ira mieux dans 15 jours. J’attends toujours. Alors ceux qui me disent ça finiront bien un jour par avoir raison. Mais en attendant, la prestation d’hier soir à Nice est une fois de plus loin d’être satisfaisante. Au milieu et en attaque, le coach italien avait reconduit l’équipe infoutue de marquer pendant deux heures à Saint-Etienne. On a donc encore eu droit à un flagrant manque de lien entre l’entrejeu et les trois de devant. A chaque fois que Ménez ou Lavezzi touchaient le ballon, ils étaient livrés à eux-mêmes et ne pouvaient s’en sortir qu’avec un exploit individuel. Du coup, Ibrahimovic a commencé à s’agacer et Paris n’est finalement parvenu à marquer que sur un coup-franc de Zlatan. Alors en deuxième période, il faut reconnaître que le PSG avait la mainmise sur le match. Mais il a fini par céder. Et alors qu’on parle souvent de coaching gagnant lorsque les remplaçants font la différence, là on va parler du coaching perdant d’Ancelotti, avec l’entrée de Van der Wiel qui prend un petit pont dans la surface – un truc assez rare – sur le premier but niçois et la non-entrée de Nene, pourtant bon face à Troyes mais dont le temps de jeu est désormais famélique. »

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG