Restez connectés avec nous
Meunier se confie à propos de sa vie à Paris et dévoile son idole de jeunesse

Autour du PSG

Meunier se confie à propos de sa vie à Paris et dévoile son idole de jeunesse

Thomas Meunier, arrière droit de 28 ans arrivé au Paris Saint-Germain en 2016 en provenance du Club Bruges, s’est exprimé au micro de PSG TV dans la dernière édition de l’émission This is Paris. L’international belge évoque sa vie dans la capitale française et parle du joueur qui était son idole quand il était jeune.

« Paris c’est gigantesque. On va souvent du côté de Montmartre, dans le Marais, Saint-Germain-des-Prés. Ouais on essaie de bouger un peu, de visiter. Ici à Paris il y a quand même pas mal de choses à faire avec les enfants, notamment la Cité des sciences et de l’industrie, au parc de La Villette, pas mal d’activités. On essaie de les occuper, et pas rester enfermé à la maison. Quand ça tombe la semaine, eux sont à l’école, et on en profite pour faire quelque chose avec madame, aller manger un truc, aller promener un petit peu. On vit comme des touristes en fait. Dans notre tête on est encore comme des Belges qui viennent ici à Paris et qui ont l’occasion de découvrir un million de choses, et on joue le jeu à fond.

Meunier: « Mon idole ça a toujours été Ronaldo »

Dernièrement je suis allé voir Banksy, ça c’était très très bien, c’est du street art, mais autrement on va au musée d’Orsay, le Louvre, les beaux grands musées comme ça où en fait tu n’as jamais fini de les visiter. Franchement je suis assez passe partout, et c’est un des grands avantages, il y a tellement de touristes et d’étrangers qui résident ici. Et dans l’équipe, à part des gars comme Neymar, Marco ou Edi pour qui c’est un peu différent, mais pour la plus part c’est aussi pour ça qu’ils apprécient Paris, pas seulement pour le foot, mais aussi pour le fait d’être dans une grande ville et d’être tranquilles. C’est plus compliqué en Belgique oui. La Belgique c’est un tout petit pays, et puis l’équipe nationale, il y a quelque chose qui rassemble assez fantastiquement le peuple, les régions etc. Ça fait vraiment une unité, on l’a vu à la Coupe du Monde par exemple ou même à chaque match des Diables, c’est une folie.

Mon idole ça a toujours été Ronaldo, pas Cristiano mais le Brésilien, même si j’aime bien Cristiano aussi mais c’est différent. A l’époque j’étais attaquant donc c’était vraiment mon exemple. Tous les brésiliens en fait, les Robinho, Ronaldinho, c’était le beau jeu. L’époque où j’ai vraiment appris à connaitre le football c’était vers mes 10 ans et c’était le grand Brésil, c’était les finales de Coupe du Monde, les victoires aussi, en 2002 par exemple, Corée/Japon, Et même la finale contre la France en 1998. C’est là que j’ai commencé à comprendre ce que j’aimais dans le football et qui me faisait vraiment le plus rêver. J’allais sur Youtube et je regardais ce qu’ils faisaient, puis j’allais dans mon jardin et j’essayais de refaire la même chose. Si j’en suis là où j’en suis à l’heure actuelle et si j’ai quand même certaines qualités, c’est aussi grâce à eux. »

Il est toujours agréable d’entendre des joueurs confier leur amour pour la ville de Paris. Meunier ne peut que se sentir à l’aise dans cette ville où la culture est mise en avant, lui qui l’aime tout autant que le football. Concernant son idole, enfin les brésiliens qu’il affectionnait tant, il font parti de ceux qui ont fait soulever les stades de sa génération.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG