Restez connectés avec nous
Moatti fait part de ses doutes pour le PSG en 2020

Autour du PSG

Moatti fait part de ses doutes pour le PSG en 2020

L’année 2019 touche à sa fin et L’Équipe du Soir a décidé de se tourner vers la prochaine en essayant d’estimer les chances de voir le Paris Saint-Germain enfin remplir ses objectifs. Pour le journaliste de L’Equipe Étienne Moatti, le doute ne vient pas de l’effectif, mais de la manière dont le coach Thomas Tuchel l’exploite. Il explique aussi sa prudence en évoquant les années passées.

2020 un déclic pour le PSG ?

On ne sait pas comment sera 2020 pour le PSG. On a connu tellement de saisons avec ce bilan là à mi-parcours, premier de la Ligue 1 en montrant des choses dans le jeu, en pensant qu’ils avaient appris des erreurs du passé, avant de s’apercevoir que ça ne passait pas en huitièmes de finale… Il y a tellement peu de certitudes, ils nous ont montré tellement de visages différents sur ce début saison. Il y a eu des mauvais moments et de belles choses. On est nourris de doutes.

Moatti “Tuchel jouera sa tête en 2020.”

Tuchel en danger ?

Thomas Tuchel jouera sa tête en 2020, c’est clair. D’autant plus qu’on veut voir une équipe avec plus de certitudes dans son jeu. Klopp, Liverpool avait des problèmes et il a mis en place une machine qui tourne. Quand on voit le Real Madrid lors du Clasico, c’est phénoménal. Pour moi, c’est un peu au-dessus du PSG pour l’instant, pas en termes d’individualités mais en termes de jeu et d’efficacité.”

Étienne Moatti résume parfaitement la situation : chaque année on se fait avoir en croyant que le PSG ne fera pas les mêmes erreurs que les saisons précédentes. Mais il retombe dans ses travers et échoue. Alors on attend avant d’être sûr que Paris a vraiment grandi mentalement. C’est en cela que le club doit s’améliorer car personne n’a de doute concernant le talent des joueurs..

On serait tenté de dire — une nouvelle fois — que l’on sent que le Paris Saint-Germain a mûri, qu’il s’est renforcé cette saison. Sauf que les certitudes ne viendront qu’au printemps.

Il faudra donc attendre mi-mars et le 8e de finale retour contre le Borussia Dortmund pour tirer des conclusions plus précises, qu’elles soient bonnes ou mauvaises.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG