Restez connectés avec nous
Moatti : Nasser Al-Khelaïfi "Au départ, il avait l’intention de garder Blanc"

Autour du PSG

Moatti : Nasser Al-Khelaïfi « Au départ, il avait l’intention de garder Blanc »

Nasser AlKhelaïfi, le président du Paris Saint-Germain, a avoué dans Le Parisien que la saison parisienne est un « échec » à cause de l’élimination en quart de finale de Ligue des Champions contre Manchester City. Et aujourd’hui, tous les médias affirment que l’entraîneur Laurent Blanc va être limogé. Toutefois, le journaliste Etienne Moatti explique dans L’Equipe du Soir que ce n’était pas l’idée première et que cela vient plutôt d’une soufflante reçue par le président.

« La vérité, c’est que Nasser ne s’est pas dit tout d’un coup qu’il y avait un problème avec l’entraîneur. Il s’est senti fragilisé. Il a perdu contre City et a eu les oreilles qui ont sifflé très fort au Qatar. Il va se séparer de Blanc pour avoir ce parfait compris et cette soupape de sécurité.

Nasser a eu très chaud. Ça s’est passé de manière très violente au Qatar. Il est jugé responsable de ce qu’il se passe. Il a dit que ce n’était pas de sa faute mais celle de Laurent Blanc. Au départ, il avait l’intention de garder Blanc. »

Le fait d’être éliminé 4 fois de suite en quart de finale de Ligue des Champions, dont 3 avec Laurent Blanc, commence à peser lourd pour la direction parisienne. Les investisseurs ne s’attendaient pas forcément à gagner dès les premières années du projet, mais il n’était pas prévu non plus de stagner hors du top 4 européen.

Blanc a au moins un très beau bilan national avec 2 quadruplés consécutifs (il n’a manqué que la Coupe de France lors de sa première saison), qui permet de dire que tout n’a pas été loupé et que le temps n’est pas perdu. Mais le PSG veut maintenant passer au niveau supérieur en Europe et il est légitime de douter des capacités du coach parisien à y arriver. 

De toute façon, une fois que Nasser Al-Khelaïfi a la pression et veut des changements pour tenter de progresser de manière significative, le changement de coach apparaît forcément comme une solution. Surtout quand certains de ses choix en Ligue des Champions restent difficiles à justifier (Aurier titulaire plutôt que Marquinhos en quart de finale aller, le 3-5-2 non travaillé au retour…).

Peut-être qu’Al-Khelaïfi voulait tout de même donner encore une chance à Blanc et miser sur la stabilité avec l’espoir que le coach parisien progresse, mais il ne semble pas que la patience soit partagée par toute la direction parisienne.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG