Restez connectés avec nous
Nasser Al-Khelaïfi se constitue partie civile dans l'affaire du match truqué, affirme Europe 1

Autour du PSG

Nasser Al-Khelaïfi se constitue partie civile dans l’affaire du match truqué, affirme Europe 1

Depuis 6 jours, les médias et supporters s’agitent autour de l’article de L’Equipe évoquant un soupçon de match truqué autour de la victoire 6-1 du Paris Saint-Germain contre l’Etoile Rouge de Belgrade (2e journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions). Mais les clubs ne comptent pas se laisser faire face à ces affirmations et l’affaire judiciaire. Ce jeudi, on a appris que le club serbe a fait appel à un cabinet d’avocats français pour sa défense. Et ce soir, Europe 1 affirme que le président parisien Nasser Al-Khelaïfi se constitue partie civile.

« L’enquête préliminaire du parquet national financier n’est pas encore terminée mais Nasser Al-Khelaïfi veut défendre le club du Paris Saint-Germain, dont il est président : il a décidé de se constituer partie civile dans l’affaire des paris présumés truqués lors de PSG-Étoile rouge de Belgrade, le 3 octobre dernier, selon les informations d’Europe 1.

Dans ce dossier, le président du Paris Saint-Germain estime que son club peut être considéré comme une victime dans ce dossier, alors qu’il est reproché à un dirigeant du club serbe d’avoir parié environ cinq millions d’euros, avec des complices, sur une défaite de son club par cinq buts d’écart lors de ce deuxième match de phase de poules de Ligue des champions. »

Al-Khelaïfi ne compte donc pas laisser l’affaire et le journal sportif écorner l’image du PSG. Il compte bien prouver l’innocence parisienne et montrer que son club ne doit pas être lié à des activités illégales. Une réaction que l’on peut apprécier, alors que le PSG a plutôt l’habitude de rester discret.


Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG