Restez connectés avec nous
Paredes, quête d'un 6 et Lo Celso, Julien Cazarre ironise sur le mercato du PSG

Autour du PSG

Paredes, quête d’un 6 et Lo Celso, Julien Cazarre ironise sur le mercato du PSG

Journaliste à Canal Plus, où il y tient une rubrique humoristique dans l’émission J+1, Julien Cazarre est également un supporter non dissimulé du Paris Saint-Germain. Il tient d’ailleurs une chronique pour France Football où il parle souvent du club de la capitale. Nouvel exemple de cet état de fait avec un papier visant à critiquer le mercato des décideurs parisien. Tout ceci avec sa plume acerbe et grinçante, comme à son habitude.

“Y a une équipe qui, elle, avait un besoin vital d’acheter un 6, un vrai, dont les caractéristiques sont simples, un gros récupérateur de ballons, un milieu déf à l’ancienne quoi, un qui en a dans le slip (merde le retour du phallocrate !), c’est le PSG ! Eh bien, pour commencer, ils ont observé. Et puis, ils ont observé. Et puis, y a un plan pour Paredes, cool, banco ! C’est pas exactement le profil, mais on s’en fout, il sera complémentaire de la cible principale, le 6. Résultat ? Rien. »

« Ils l’ont déjà fait avec Lo Celso. »

« Peau d’balle, que tchi, whalou. Et le Paredes, acheté 47M€, tu le revends la moitié au mois de juin, et hop, tu te sers de l’argent pour racheter un milieu. Quoi ? C’est complètement con ? Ben, ils l’ont déjà fait avec Lo Celso. Quand on est brillant…” a écrit Julien Cazarre.

On sent une certaine frustration à travers les mots de Julien Cazarre. En cela, il se trouve donc sur la même longueur d’onde que les autres supporters parisiens qui ne savent pas vraiment sur quel pied danser face à l’attitude des Franciliens en terme de recrutement. La bonne nouvelle reste Leandro Paredes qui va faire du bien au milieu de terrain, un secteur qui reste encore bien trop déplumé néanmoins. Malgré tout, l’Argentin reste un pur 6 et son apport, une fois son intégration acquise, sera certainement extrêmement bénéfique.

Après oui, Thomas Tuchel attendait un autre profil durant ce mercato hivernal. Un joueur avec un plus gros volume de jeu, capable de mettre un certain impact. Malheureusement, cela n’a pas pu se faire. Pour finir Cazarre remet sur le tapis le sujet Lo Celso. Et comme nous tous, il exprime une fois de plus son incompréhension face à cette vente lunaire. Personne ne sait ce qu’il s’est passé dans la tête du board parisien lorsqu’il a autorisé cette transaction. Si le joueur voulait vraiment partir, l’incompréhension réside dans l’option d’achat de 22 millions d’euros. Une bouchée de pain au vu des prix qui se pratiquent sur le marché pour un joueur de cette qualité. Beaucoup d’erreurs donc, et quelqu’un finira par en payer le prix…

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG