Restez connectés avec nous
Le Parisien "Aurier n'a certainement pas dit son dernier mot...Mais il est en retard"

Autour du PSG

Le Parisien « Aurier n’a certainement pas dit son dernier mot…Mais il est en retard »

L’été dernier, Thomas Meunier, latéral droit de 25 ans, est arrivé au Paris Saint-Germain en toute discrétion en provenance de Bruges. Serge Aurier (24 ans) auréolé du statut de titulaire de la défense sur le côté droit semblait ne rien avoir à craindre du Belge. Pourtant, aujourd’hui la donne a clairement changé tant Meunier a pris de l’épaisseur au sein de l’équipe. Le Parisien revient sur la situation du latéral ivoirien qui peine à convaincre depuis plusieurs mois :

« Depuis son retour de la Coupe d’Afrique des nations fin janvier, Serge Aurier (24 ans) n’a joué que quatre rencontres comme titulaire sur les neuf disputées par son équipe. Mais surtout l’international ivoirien, choix n°1 en début de saison, s’est retrouvé sur le banc pour les grosses affiches face à Monaco (1-1), Barcelone (4-0) et Marseille (5-1), son coach lui préférant Thomas Meunier. A Niort, il enchaînait même sa deuxième rencontre comme remplaçant.

Son absence pendant la CAN a permis l’émergence de Meunier, qui a enchaîné les prestations et se retrouve propulsé comme titulaire indiscutable. Aurier n’a certainement pas dit son dernier mot, et possède les qualités pour revenir dans la course. Mais pour l’instant il est en retard. »

L’Ivoirien n’arrive plus à convaincre, il doit travailler pour redevenir un beau concurrent.

Le fait qu’Unai Emery ait décidé de se passer de l’Ivoirien lors des matchs de prestige est tout sauf anodin, comme tout le monde le Basque s’est aperçu que son joueur n’était pas au top de sa forme. En réalité depuis le fameux épisode Périscope, Serge Aurier semble avoir perdu son football. On aurait pu penser que l’arrivée d’un nouveau coach pouvait agir comme un électrochoc qui permettrait à Aurier de repartir de plus belle, mais force est de constater qu’il n’en est rien.

Certes la saison n’est pas terminée et il peut encore réaliser de grandes performances, mais étant donné qu’on est au mois de mars, son bilan affiche clairement un résultat négatif. Il reste donc au joueur à continuer de travailler pour redevenir influent sur le terrain et surtout décisif à chaque fois qu’il en aura l’occasion. Comme le dit Emery, la concurrence rend l’équipe meilleure, Paris a donc besoin d’avoir deux latéraux au top de leur forme.

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG